Tour du monde des vignobles : la Nouvelle-Zélande

Tour du monde des vignobles : la Nouvelle-Zélande

Pays éloigné et isolé qui fait rêver les aventuriers, la Nouvelle-Zélande possède un vignoble qui, s’il n’est pas un poids lourd de l’industrie, façonne des crus surprenants à déguster absolument. Entre acidité marquée, puissance remarquable et délicieuses notes cristallines, ce n’est pas un hasard s’ils exportent la majeure partie de leurs vins. Une fierté nationale appréciée des amateurs chevronnés du monde entier.

Un joyau aux confins du monde

Le saviez-vous ? La Nouvelle-Zélande est l’un des derniers territoires découverts par l’Homme, ce qui explique l’histoire très récente de son vignoble dont la naissance remonte au XIXème siècle. Il a ensuite connu une expansion fulgurante. Alors que 5600 hectares de vignes étaient recensés en 1980, on en compte aujourd’hui 36 000. Les terres étaient autrefois couvertes de forêts tropicales. Il n’est ainsi pas rare que la vigne pousse avec trop de vigueur à cause de la richesse en nutriments des sols. Il a donc fallu maîtriser les couverts végétaux pour que la qualité soit au rendez-vous.

Elle a gagné ses lettres de noblesse grâce à son interprétation du Sauvignon Blanc. En effet, cette variété s’épanouit particulièrement dans le climat frais de Marlborough, région incontournable, et y délivre une palette aromatique intense. A l’heure actuelle, il est le cépage principal des deux îles qui composent le pays. Il est accompagné d’autres variétés internationales telles que le Chardonnay, le Pinot Gris et le Riesling en blanc, et le Pinot Noir, le Merlot et la Syrah en rouge.

La discrète île du Nord

C’est sur l’île du Nord que se situe Auckland, ville imposante et vignoble fondé par les immigrés venus de Dalmatie au début du XXème siècle. Une origine singulière qui se ressent encore de nos jours dans les noms de ses crus, de Brajkovitch à Babich. Son climat nuageux empêche les rayons du soleil d’être trop agressifs et promet une maturation stable.

A la pointe septentrionale de l’île, le Northland est réputé pour sa Syrah, son Pinot Gris et son Chardonnay. A l’est, Gisborne, autrefois parmi les régions phares, a été quelque peu désertée. Elle est la terre de prédilection du Gewurztraminer et du Sémillon. Au sud, Hawke’s Bay est l’épicentre des rouges de style Bordeaux. Elle allie sols complexes et pauvres idéaux pour la maturation des baies, climat maritime et les montagnes Ruahine et Kaweka qui protègent les vignes. Wairarapa est la terre du Pinot Noir. Ses températures particulièrement basses et son manque de précipitations en automne permettent l’élaboration de vins vifs qui n’ont parfois rien à envier à leurs comparses bourguignons. On peut également citer Waikato, Bay of Plenty, et la dernière venue Ohau. Avec ses sols argileux intéressants et ses pluies abondantes, elle ne facilite pas le travail des viticulteurs. Cependant, elle propose des chardonnays et pinots noirs d’une grande richesse.

Et la célèbre île du Sud

Direction l’île du Sud maintenant, où se trouvent les régions viticoles qui ont largement contribué au succès mondial des vins de Nouvelle-Zélande. Marlborough, qui est sans aucun doute le vignoble le plus illustre du pays, a pourtant été laissé de côté pendant longtemps à cause de son manque d’eau. Il a fini par révéler tout son potentiel et attirer la plupart des producteurs locaux. Ses journées ensoleillées et ses nuits fraîches sont synonymes d’une belle amplitude thermique et de sauvignons blancs intenses. A Canterbury, la fraîcheur est aussi de mise. Les pinots noirs et chardonnays rappellent terriblement leur berceau originel, la Bourgogne. Enfin, le voyage se termine à Central Otago, la région viticole la plus méridionale du monde. Encore confidentielle, elle a conservé son caractère sauvage mais délivre des vins de qualité qui méritent le détour.

Par lequel de ces vignobles allez-vous commencer votre périple gustatif en terres néo-zélandaises ?

Si les vins de Nouvelle Zélande vous intéresse, lisez aussi notre article Quelle est la place des vins Bio en Nouvelle-Zélande ?

Publié , par Marie - Drink a beat