Quels vins boire avec le couscous ?
Publié le jeudi 17 juillet 2014

Quels vins boire avec le couscous ?

De la semoule de blé dur, de la viande et des légumes, arrosés d'une sauce relevée à la harissa. Le couscous s'est imposé comme l'un des plats favoris des Français. En 2011, TNS Sofres le plaçait même sur la troisième marche du podium. Derrière ce plat devenu un classique se cachent en réalité plusieurs recettes. Du Maroc à la Tunisie, chaque fête est l'occasion de préparer une variante, qu'elle soit au poisson, végétarienne, ou encore sucrée. Les vins à déguster avec le couscous, eux, sont toujours les mêmes. Il ne reste plus qu'à les découvrir.

Avec un vin rouge

S'il comporte de la viande blanche, de la volaille ou du poisson, le couscous reste un plat relevé. La harissa utilisée pour parfumer le bouillon dans lequel cuisent la garniture et les légumes en fait une spécialité au caractère bien trempé. Evitez de servir un vin blanc : trop subtil, trop fin, il disparaîtrait derrière la puissance du couscous. Préférez un vin rouge aromatique et épicé, qui rappelle les saveurs du plat. L'idéal ? Un vin jeune et fruité, aux tanins présents sans être trop prononcés, qui soulignent le goût de la harissa et du bouillon sans prendre le dessus sur la semoule, la viande et les légumes.

Sidi-Brahim rouge : C'est l'accord local à privilégier. Composé de raisins issus des cépages merlot et cabernet sauvignon, le Sidi-Brahim rouge se révèle rond et équilibré. Ce vin de Tunisie bénéficie d'un climat particulièrement ensoleillé : on obtient ainsi un vin fruité sans être trop tannique, aux arômes de cerises et de pruneaux, qui se marient particulièrement bien avec le couscous.

Collioure : Les vins doux naturels ne sont pas les seuls vins produits sur les côtes catalanes françaises. Les vignerons de Collioure élaborent des rouges épicés et structurés à partir de grenache, de carignan et de mourvèdre. On retrouve quelques notes salines qui apportent un peu de relief au couscous.

Avec un rosé

Le couscous peut également se marier avec des rosés, à une condition : il vaut mieux éviter les vins trop légers, qui seraient largement dominés par la harissa. Optez plutôt pour des vins légèrement tanniques. Leur structure leur permettra alors de se mesurer à la puissance de la spécialité. N'hésitez pas à vous tourner vers des vins produits à partir de cépages reconnus pour leurs notes épicées et gourmandes, comme la syrah, le cinsault, le mourvèdre ou le grenache.

Sidi-Brahim rosé : Elaboré à partir de grenache et de syrah, le Sidi-Brahim rosé se distingue par ses notes fruitées et épicées. On retrouve des arômes de poivre, qui rappellent la puissance de la harissa tout en apportant un peu de fraîcheur au vin. Assez tannique pour se confronter aux saveurs prononcées du couscous, ce rosé reste subtil et aromatique. Un parfait compromis, idéal avec un plat à base de poisson.

Tavel : Cette appellation de la Vallée du Rhône n'existe qu'en version rosé. Composé d'un assemblage de grenache, de cinsault, de mourvèdre et de syrah, le Tavel est un vin poivré et structuré, qui se marie particulièrement bien avec un plat subtilement épicé comme le couscous. N'hésitez pas à le servir frais, mais pas froid : il perdrait de ses arômes.

Par Alexandra Reveillon