Quels vins avec une tielle ?

Quels vins avec une tielle ?

Connaissez-vous la tielle à la sétoise ? Cette tarte salée de caractère mérite à elle seule que l’on se déplace jusqu’à Sète pour y goûter... Une fois attablé, quels vins choisir pour l’accompagner ?

Le pittoresque port de Sète, haut en couleur et baigné de soleil a toujours été une terre d’accueil et de passage. Ce sont les migrants italiens de la ville de Gaète qui ont importé cette spécialité culinaire au XIXème siècle.

Une tourte ronde aux bords cannelés, remplie d’une sauce tomate pimentée et agrémentée de morceaux de poulpes.

Un petit instant de délice tout en onctuosité, relevé par la fraîcheur de la tomate, les épices et le goût fort en saveurs de notre céphalopode préféré.

Dans le verre, restons dans les mêmes tonalités !

Il nous faut un vin coloré (rouge ou un rosé), expressif, idéalement épicé. Attention cependant à éviter les rouges tanniques, dont l’astringence se verra renforcée par l’acidité de la sauce...

Une fois n’est pas coutume, tentons un mariage régional, avec des vins exclusivement du Languedoc (voir notre article Les points forts du vignoble du Languedoc). Même si les autres régions viticoles pourraient évidemment nous dégoter des cuvées adaptées.

Avec une tielle, un rosé de gastronomie

Un rosé charnu, à la robe plutôt soutenue (voir notre article Pourquoi le rosé peut-il avoir des couleurs différentes ?), que l’on peut inviter à notre table.

Le rosé Corail du Château Mire l’Etang, sur le superbe terroir de La Clape, nous illumine de sa robe grenadine, de sa ribambelle de fruits rouges et de sa bouche rondelette.

Avec une tielle, un rouge gouleyant

Un vin de plaisir, fraîchement enrobé de tanins soyeux, qui peut se servir un brin rafraîchi.

Le Caminaire du domaine Capitelle des Salles, sur l’aire d’appellation des Terrasses du Larzac. Une bombe d’épices douces, senteurs de garrigue, petits fruits noirs. Au palais qui glougloute à souhait.

Et si vous avez la chance de déguster tout cela sur un air de Georges Brassens, le virus de Sète n’est pas près de vous quitter !