Quel vin avec un cari réunionnais ?
Publié le mardi 28 février 2017

Quel vin avec un cari réunionnais ?

Plat créole par excellence, le cari est la recette traditionnelle et emblématique de la Réunion. Alors, si vous vous apprêtez à savourer ce met gorgé de soleil et d'épices, voici quelques conseils pour l'accompagner du vin idéal.

L'accord parfait, un Gewurztraminer vendanges tardives

Parce que les opposés s'attirent inéluctablement, mariez sans hésiter la douceur d'un vin moelleux avec la puissance des épices, et sa fraicheur avec le gras du plat. Ici, le but est de jouer sur le contraste afin de magnifier autant le met que le vin. Avec un Gewurztraminer, vous bénéficierez des arômes épicés et exotiques si caractéristiques de ce cépage, qui rappelleront fortement les senteurs du cari. Les fraiches contrées alsaciennes affrontent donc la chaleur réunionnaise pour un ensemble intense, aromatique et corsé qui vous réjouira par son harmonie et sa générosité.

L'accord original, un vin blanc oxydatif

Pour les curieux avides de nouvelles découvertes et de magnifiques expériences gustatives, vous pouvez vous orienter vers un vin de voile. Sans ouillage, ce vin développe, après la fermentation alcoolique et au contact de l'air, un voile de levures à la surface du vin. Une particularité qui lui confère des fragrances de noix, d'épices et de fumé qui font écho à ceux du cari. Puissants et parfumés, les vins de voile sont réputés pour leur très grande longueur en bouche. Leurs représentants les plus connus sont le vin jaune du Jura et le vin de Xérès.

L'accord du rouge ou rien, un tour dans le Languedoc-Roussillon

Si pour vous un repas ne vaut pas la peine d'être dégusté sans un verre de vin rouge pour l'accompagner, tournez-vous de préférence vers la jeunesse et la légèreté. En effet, si face à tant de saveurs on se retrouve souvent tenté par un rouge puissant et tannique, cela s'avère bien plus compliqué en réalité, notamment si vous vous détournez de la recette traditionnelle et décidez d'ajouter du lait de coco. De manière générale, on mise ici sur la finesse car les tanins on tendance à se durcir sous l'effet du cari, et trop d'astringence rendrait l'expérience désagréable. En route pour les coteaux ensoleillés du Languedoc-Roussillon donc, avec des appellations comme Saint-Chinian, Collioure ou Minervois.

Après tous ces conseils, il ne me reste plus qu'à vous souhaiter une excellente dégustation, et si vous êtes à la recherche d'une recette associant les subtilités du cari réunionnais et les ressources gastronomiques du sud-ouest, retrouvez notre recette de Cari au canard.