Que fait un vigneron pendant l'hiver ?

Que fait un vigneron pendant l'hiver ?

Mais que fait un vigneron ou une vigneronne l'hiver pendant que ses vignes se reposent ? Qui ne s'est pas posé la question ? Sont-ils aux Bahamas en train de se la couler douce ? Font-ils des crêpes party ? Est-ce qu'ils font la grasse matinée ? Regardent-il en boucle les rediffusions de l'inspecteur Derrick ? Et bien détrompez-vous ! Ils ont un sacré boulot !

Le givre et la vigne
Le givre et la vigne

L'hiver, bien que la vigne soit au repos, les vignerons n'ont pas de quoi s'ennuyer. La preuve avec le témoignage d'une amie vigneronne à Barbaggio à quelques pas de Patrimonio en Haute-Corse , j'ai nommé Maria-Francesca Devichi qui fait partie d'une des plus vieilles familles de vignerons corses à la tête du Domaine Devichi.
Lorsqu'elle m'a fait le listing de toutes ses activités, je ne m'attendais pas à une vie aussi intense en hiver…

Le premier acte post vinifications avant de rentrer dans le creux de l'activité viticole, est officiellement annoncé à Patromonio par la fête de la San Martinu (Saint Martin) le saint patron des vignerons (également fêté lors de la Saint-Vincent le 22 janvier en Corse et sur le contient) avec son lot d'animations dans les propriétés (organisation de trails, de fêtes, dégustations, banquets, etc…).

Dans les propriétés, l'hiver est également le moment de s'occuper de la filtration des vins en cours d'élevage pour ensuite les mettre en bouteille afin d'approvisionner les marchés demandeurs de manière réactive. Mais les vins ayant un élevage plus long en barrique notamment demandent eux aussi une attention particulière qui ne doit pas baisser pendant cette période. Et qui dit hiver, dit aussi marchés de noël. Là encore, les vignerons se déplacent un peu partout en France à la rencontre des consommateurs.

C'est également l'hiver que les vignerons prennent le temps d'aller à la rencontre de leurs fournisseurs et d'échanger au sujet de leurs vins de manière plus détendue. Les commerciaux ou agents commerciaux, les importateurs sont également rencontrés pour faire un bilan des ventes passées et faire des projections sur le millésime en cours de production afin de planifier les ventes à l'avance. Les sommeliers sont particulièrement à l'affût de ce moment de l'année car souvent les établissements sont fermés, c'est l'occasion pour eux d'aller rendre visite aux vignerons directement chez eux .

La taille de la vigne
La taille de la vigne

Et oui, les vignerons ont, comme tout chef d'entreprise, plusieurs casquettes à endosser. Celle de responsable des ventes, de la gestion des stocks, de comptable, de réceptif, de démarchage commercial, de représentation mais aussi et surtout ne l'oublions pas, d'agriculteur ! Et bien que la nature soit en pause, la vigne demande de l'entretient avec la partie la plus importante de l'hiver : la taille. A chaque cépage correspond une manière de tailler et j'irai même jusqu'à dire que chaque cep de vigne demande un regard particulier. Imaginez le travail pour des propriétés qui ont plusieurs dizaines d'hectares ! Cela peut s'étaler sur cinq mois et nécessite plusieurs personnes. Il faut aussi veiller à enlever les pieds morts, préparer des trous pour y planter de jeunes plans, et également brûler les sarments coupés.

La taille de la vigne c'est pour le côté aérien, les sols aussi ont besoin d'attention. Il faut fertiliser la vigne là où elle en a besoin, certains ont pour cela recours à des moutons, Maria-Francesca a quant à elle, choisit l'option des poules car plus fertilisantes pour le sol et grâce à leur faible poids, elles ne tassent pas la terre. Il faut aussi labourer à certains endroits pour éviter de se laisser envahir par les herbes au moment où il faudra être partout à la fois au printemps, remettre en état les palissages (les piquets avec le fil de fer). Maria-Francesca utilise ce que la nature lui offre au bout de ses vignes pour cela : les châtaigniers sauvages qui sont coupés à la lune descendante. Leur bois est tellement solide que certain des piquets datent de son grand-père !
Il faut aussi préparer les parcelles à planter, commander les futurs plants, drainer …

Et enfin, c'est le meilleur moment de l'année pour réviser, entretenir et remplacer les tracteurs et toutes les machines dédiées aux vendanges mais également aux chais.

Vous l'avez vu, les vignerons l'hiver, ont largement de quoi s'occuper et ne restent pas les bras croisés au coin du feu en attendant le printemps. Il y a toujours quelque chose à faire sur une propriété. C'est ce qui rend le métier passionnant mais également rude comme tout travail lié à l'agriculture. Un métier de passionnés fait par des gens passionnants à l'image de Maria-Francesca qui gère un domaine de 40 hectares vieux de 6 générations. Allez donc à la rencontre des vignerons, je n'en connais pas un qui ne vous ouvrira pas ses portes, si et seulement si vous prenez rendez-vous ! Sinon vous risquez de les chercher un peu partout sur la propriété à force de changer de casquette !

Crédit photos : Maria-Francesca Devichi

Publié , par God Bless Bacchus
Laisser un commentaire