Que boire avec une dinde aux marrons ?

Que boire avec une dinde aux marrons ?

*

Avec les premiers frimas, nous avons tendance à nous tourner vers des plats familiaux et réconfortants. Et quelle meilleure option que la dinde aux marrons ? Un incontournable des grandes tablées dominicales, que l’on apprécie au quotidien comme lors des fêtes de fin d’année.

Ce mets traditionnel et généreux a une histoire ancestrale. En effet, c’est Christophe Colomb qui ramena cette volaille d’Amérique. Elle portait à l’époque le nom de poule d’Inde, qui s’est transformé en dinde avec les années. Les châtaignes, elles, sont typiques du vieux continent. Ce fruit hivernal délicieux s’accorde avec de nombreuses viandes et fait des merveilles au sein de ce plat authentique et convivial.

On peut la servir telle quelle, simplement rôtie, ou la garnir d’une farce moelleuse pour plus de gourmandise. On l’arrose tout au long de sa cuisson pour un résultat juteux, mais également pour obtenir une peau dorée et croustillante, bien beurrée. Quant aux marrons, ils sont légèrement croquants à l’extérieur et terriblement fondants en leur cœur, presque confits dans le jus. On ajoute ensuite quelques gousses d’ail en chemise et des pommes de terre pour varier les plaisirs et le tour est joué ! Mais quel vin ouvrir pour un accord parfait ?

Un rouge franc : Château de Haute-Serre, Lucter 2018

Les rouges tendres aux tanins soyeux sont des partenaires idéaux. Nous partons donc en pays cadurcien, dans le Château de Haute-Serre conduit sous le label HVE (Haute Valeur Environnementale) pour découvrir un monocépage en Malbec. Redécouvrez cette variété de manière moderne, avec charme et élégance. Issue d’une vinification parcellaire et d’une extraction douce qui préserve tout son fruité, la cuvée Lucter séduit en premier lieu par son nez de fruits frais. Mûre, cassis et touches de violette sont au rendez-vous. Croquante et équilibrée en bouche, elle impressionne par sa finale aromatique sur la menthe poivrée et le moka. Elle s’avère assez nerveuse pour contrebalancer le gras du plat mais sait aussi jouer de sa rondeur pour rendre hommage aux saveurs généreuses de la dinde. Ses épices apporteront une autre dimension au plat et mettront particulièrement en valeur les marrons. Un vin qui saura s’imposer tout en laissant la volaille être au cœur du repas.

Un blanc ample : Domaine Ratte, Naturé 2018

Pour une alliance audacieuse qui surprendra à coup sûr vos convives, choisissez un blanc sur la vivacité venu du Jura. La propriété biodynamique Domaine Ratte propose un 100% Savagnin qui sera du plus bel effet ici. Car la dinde aux marrons possède une chair fine et une peau délicatement caramélisée, deux singularités que cette cuvée Naturé saura relever et sublimer. Sa belle acidité apporte une fraîcheur marquée que l’on apprécie aux côtés d’un plat généralement réputé pour sa lourdeur. Elle contraste également avec la texture suave et charnue de la dinde pour un résultat envoûtant. Complexité, équilibre, légèreté, fruité… autant de qualificatifs qui se marient parfaitement avec une viande blanche ferme et des marrons à la consistance farineuse.