Que boire avec un soufflé au fromage ?

Que boire avec un soufflé au fromage ?

Spécialité culinaire française, le soufflé incarne à l’internationale l’image sophistiquée qui a fait le succès de notre gastronomie. On en trouve les premières traces dès le XVIIIème siècle, des écrits attribuant cette future recette iconique au chef Vincent de la Chapelle. Il a ensuite été retravaillé, notamment par Marie-Antoine Carême, avant de devenir le mets que l’on connaît aujourd’hui.

S’il a acquis une telle célébrité, c’est grâce à sa légèreté et à sa gourmandise. Les œufs occupent une place primordiale dans cette recette savoureuse, des jaunes onctueux aux blancs montés en neige. On y ajoute généralement une béchamel détendue au lait pour obtenir une consistance crémeuse. Pour la structure un peu de beurre et de farine. Pour le goût, des fruits, du chocolat, du foie gras, de nombreuses préparations ou, dans le cas présent, du fromage. Il est traditionnellement servi à l’assiette, dans des ramequins portions. Sa spécificité se trouve dans sa durée de vie. Magnifiquement gonflé à la sortie du four, il retombe rapidement au bout d’une vingtaine de minutes et se rapproche presque d’une performance artistique. Il faudra donc le savourer avant pour le plaisir des yeux. Mais quel vin ouvrir pour le plaisir gustatif ?

Un vin blanc sec

Aussi léger soit-il par sa texture, le soufflé n’en reste pas moins un mets gras. On appréciera donc de l’accompagner d’un vin capable de lui apporter de l’équilibre. A la recherche de fraîcheur et de vivacité, on ne peut s’empêcher de penser à un Chablis. Ce vin bourguignon empreint de minéralité sera du plus bel effet sur ce plat riche. Dans le même registre, mais dans une région différente, n’hésitez pas à vous orienter sur l’élégance d’un Sancerre. A quelques kilomètres de là, l’appellation Montlouis-sur-Loire et ses vins fermes vous aidera à trouver votre bonheur. Enfin, un cru issu du Riesling et originaire d’Alsace sublimera ce mets par sa persistance aromatique.

Ou quelques bulles

Dès la première bouchée, on assimile de nombreuses informations. Il est donc agréable de réveiller et rafraîchir légèrement son palais avec un vin effervescent. Le soufflé appelle la générosité d’un Crémant de Loire, qui lui offrira une nouvelle dimension à travers ses arômes fruités. Toujours en méthode traditionnelle, un Crémant de Bourgogne blanc de blancs apportera la vivacité nécessaire pour rehausser ce plat. On apprécie leur délicatesse et leur jolie persistance. Enfin, l’incontournable Champagne, blanc de blancs lui-aussi, incarne une bulle de choix pour un accord surprenant.