Que boire avec un pâté en croûte ?
Que boire avec un pâté en croûte ?
Publié le lundi 14 janvier 2019

Que boire avec un pâté en croûte ?

Cette charcuterie pâtissière, fidèle compagnon des apéritifs dînatoires, est un indémodable de la gastronomie française. Quels vins choisir pour la révéler ? Que boire avec un pâté en croûte ?

Le pâté en croûte est présentable. Sa forme inimitable se tranche avec délice pour s'épanouir telle une corolle gourmande au centre d'une assiette en porcelaine blanche.
Il est goûteux. Sa croûte, friable à souhait, protège avec attention un pâté tout en onctuosité.
Il témoigne d'un savoir-faire ancestral. Apparu dès l'Antiquité, il acquiert ses lettres de noblesse sous François Ier. Au fil du temps, ses ingrédients ont évolué au gré des spécificités régionales, tout en gardant une trame commune, l'immense plaisir de le déguster, quand il est élaboré dans les règles de l'art par un charcutier.

En terme d'accords mets et vins, peu importe la couleur, s'il rebondit de vivacité !
Il s'agit de choisir une cuvée à la bouche fraîche afin d'équilibrer la richesse du pâté. Voilà un bel exemple de mariages tout en complémentarité...

Avec un pâté en croûte, je bois un Sauvignon Blanc de Sancerre

Parce qu'il s'exprime ici comme nulle part ailleurs. Avec une minéralité rafraîchissante, une élégance déconcertante, une finale ciselée.

L'incontournable : le Domaine François Crochet.

Je bois un champagne rosé non dosé

Un champagne brut nature ou zéro dosage (sans adjonction de sucre), pour une bouche tranchante, et rosé, pour un soupçon de vinosité.

L'incontournable : le Rose Zero, Brut Nature, Champagne Tarlant

Je bois un Pinot Noir de Bourgogne

Il est l'enfant prodigue de ce vignoble, à la fois mystérieux et complexe, pour une expérience sensorielle infinie selon le terroir dont il est issu et le millésime. Mais toujours avec sa belle acidité légendaire.

L'incontournable : le Domaine Michel Noëllat

Le pâté en croûte n'a pas fini de nous régaler !