Que boire avec un canard à l’orange ?

Que boire avec un canard à l’orange ?

Au menu du jour, je vous propose un grand classique de la gastronomie française connu à travers le monde : le canard à l’orange. On le retrouve sur nos tables depuis des siècles et s’il se décline à l’infini, les fondamentaux restent les mêmes. Mais savez-vous quels vins ouvrir pour l’accompagner ?

Ce plat traditionnel par excellence, que l’on déguste peut-être un peu moins que dans le temps, reste un incontournable de notre beau pays, notamment par l’originalité de ses saveurs. Son origine est encore parfois contestée, ses ingrédients rappelant des combinaisons du Moyen-Orient, mais la plupart des historiens s’accordent à dire qu’il viendrait d’Italie et aurait atterri chez nous grâce à Catherine de Médicis. Il n’en fallait pas plus pour qu’il devienne un mets récurrent des tablées royales. Mais c’est à René Lasserre, chef de renom installé à Paris, que l’on doit la recette actuelle de ce plat mythique. Lui qui l’a inventée en 1945 ne se doutait certainement pas alors qu’elle traverserait les décennies avec un tel succès.

Un canard tendre, une sauce à l’orange aigre-douce et quelques rondelles du même fruit pour l’habiller joliment, des légumes fondants, et le tour est joué ! Alors quels vins choisir pour le sublimer ?

Plutôt moelleux ?

Avec un plat aux notes sucrées, on évite les rouges tanniques bien que cette erreur soit commune puisque le canard appelle souvent ce type de cru. On fera au contraire écho à sa douceur avec des blancs moelleux ou liquoreux. Parmi les appellations les plus célèbres, on peut bien entendu citer Sauternes, dont les vins forment un accord fabuleux avec le canard à l’orange. L’important est de toujours sélectionner des vins équilibrés grâce à une belle vivacité pour ne pas être dans l’excès de sucre. On peut ainsi également s’orienter vers un Alsace Riesling Vendanges Tardives ou, en Loire, un Quarts de Chaume.

Ou vin doux naturel ?

Dans la même idée, on reste dans les blancs empreints de douceur avec un Muscat de Rivesaltes. Au programme : notes d’orange, complexité idéale face à la sauce suave, arômes épicés qui apporteront une nouvelle dimension au canard à l’orange et touche d’amertume qui contrebalance le sucre.

Mais si vous voulez véritablement surprendre vos invités, essayez donc une version rouge telle qu’un Maury ou un Banyuls. Ils allient la puissance des vins rouges et la douceur des vins mutés. On y apprécie structure et tanins, avec juste ce qu’il faut de sucre pour éviter que le plat ne s’efface.