Les vins du Brésil
Les vins du Brésil
Publié le lundi 03 décembre 2018

Les vins du Brésil

Vous avez envie de vivre une nouvelle expérience ? Faites fi des a priori et laissez-vous surprendre, par les vins du Brésil...

Le Brésil, le vignoble de la diversité

Il est difficile de déterminer le style des vins brésiliens. Ils sont à l'image de ce pays, multiculturels. Cet immense territoire revêt une multitude de sols et de climats, qui imprègnent les vins de leur diversité.

La grande majorité du vignoble se situe autour du 30ème parallèle sud, à la limite entre la zone tempérée et tropicale. 90% de la production est concentrée dans l'état de Rio Grande do Sul, à la frontière de l'Argentine et de l'Uruguay.
Les vins les plus réputés sont originaires de la région montagneuse de la Serra Gaúcha (autour de 600 mètres d'altitude). C'est ici que l'histoire des vins effervescents a débuté il y a plus de 100 ans. Elle est également reconnue pour ces fameux Chardonnay, Pinot Noir et Merlot.
L'état de Rio Grande do Sul regroupe trois autres régions stratégiques : Campos de Cima da Serra, au climat plus froid (un plateau à 1000 mètres d'altitude) favorable au Chardonnay et au Pinot Noir, Campanha (aux sols sableux) et la Serra do Sudeste (aux sols granitiques). Ces deux dernières présentent des terroirs particuliers laissant la place à une multitude de cépages et à un avenir très prometteur.

A quelques kilomètres au nord de Rio Grande do Sul, dans l'état de Santa Catarina, se trouve la région viticole la plus froide du Brésil (à 1300 mètres d'altitude), Planalto Catarinense. Une situation propice aux vins rosés et effervescents.

Beaucoup plus au nord, entre Bahia et Pernambuco, Vale do São Francisco, est le plus grand vignoble tropical de la planète. Des conditions climatiques exceptionnelles (un climat très chaud, semi-aride) qui engendrent deux vendanges par an (voir notre article Vendanger plusieurs fois par an, est-ce possible ?). Tous les cépages ne sont pas capables de donner des vins de qualité en zone tropicale. La Syrah, vinifiée en rouge, et le Muscat (d'Alexandrie, de Hambourg), vinifié en effervescents doux, arrivent à s'y adapter avec talent.

Les vins du Brésil, une histoire parfois lourde à porter

Si les winelovers en quête de découvertes n'hésitent pas à partir à leur conquête, les Brésiliens y trempent leurs lèvres avec réticence. Les vins du Brésil (surtout les vins tranquilles) manquent cruellement de notoriété auprès de leurs compatriotes. Ils souffrent d'une image mitigée liée à leur passé. Du temps où ils étaient peu qualitatifs parce que plantés exclusivement dans les zones tropicales avec des techniques culturales peu adaptées.

Les vraies racines du vin au Brésil proviennent de l'immigration italienne en 1875. L'héritage italien se voit encore aujourd'hui au travers des cépages cultivés : Glera, Riesling Italien, Moscato Giallo, Moscato Bianco. Il faudra cependant attendre les années 90 avant que la production s'affine : plantation dans le sud en zone tempérée, progrès techniques.

Depuis une dizaine d'années, une nouvelle vague de petits producteurs, élaborant des vins de terroirs (voir notre article Vins de terroirs versus vins technologiques ?), est en train d'impulser un vent de créativité. Il faut dire que ce pays a une approche moins formelle du vin, une réglementation moins stricte, un vaste territoire à explorer, qui stimulent l'imagination des vigneronnes et vignerons. Les régions de Campanha et Serra do Sudeste sont tout particulièrement dynamiques en matière d'expérimentations liées à l'adaptation de cépages d'horizons différents à leurs terroirs (Tannat, Marselan, Tempranillo, Touriga Nacional...).

Le Brésil, l'eldorado des vins effervescents

Si les vins tranquilles souffrent de préjugés de la part des Brésiliens, ce n'est pas le cas des effervescents. Ils sont aussi bien dédiés à l'export qu'à la consommation locale. Cela peut s'expliquer par le fait qu'ils sont positionnés comme dans le reste du monde, pour les moments de fête. Une activité largement plébiscitée au Brésil !

Leur terre de prédilection est la Serra Gaúcha. C'est là que l'immigrant Manoel Peterlongo vinifia le premier vin effervescent au début du 19ème siècle. Cependant, on en retrouve dans l'ensemble des zones viticoles.

On rencontre deux grands types de vins effervescents. Ceux élaborés à l'aide de la méthode traditionnelle (ou champenoise) à partir de Pinot Noir, Chardonnay et Riesling Italien. Et ceux réalisés avec des cépages au fruité exubérant de la grande famille du Muscat, inspirés du style des vins d'Asti en Italie (des pétillants sucrés) et vinifiés selon la méthode Charmat (une prise de mousse en cuve close).

La star, le Merlot

Même si le cépage le plus répandu est le Cabernet Sauvignon, le Merlot est considéré comme celui qui est le mieux adapté au Brésil, la grande diversité de terroirs engendre une large palette de vins rouges à base de cette variété. Il est très intéressant de comparer ces divers profils selon les régions.

C'est la qualité reconnue de ces vins, tout particulièrement dans la Serra Gaúcha, qui a initié la création de la toute première Indication Géographique en 2002, l'IG Vale dos Vinhedos, promue en 2012 en Appellation d'Origine.

Le Brésil représente un large terrain d'investigations vigneronnes qui va encore nous réserver de belles surprises dans les années à venir.
Ses vins ressemblent à ses habitants, ils s'expriment avec des accents différents. Il s'agit juste de trouver le style assorti à son palais, pour un voyage sensoriel réussi...

Un grand merci à la Cité du Vin de Bordeaux et à la sommelière Andréa Postiga, pour cette découverte enrichissante au sein de l'atelier les Jeudis des vins du monde.

Source : Wines of Brasil