Les travaux en vert de la vigne
Les travaux en vert de la vigne
Publié le vendredi 02 juin 2017

Les travaux en vert de la vigne

Les travaux en vert désignent les opérations que les vigneronnes et vignerons réalisent sur les parties herbacées de la vigne.

Ces tâches, principalement manuelles, s'effectuent après que la plante a commencé à pousser, jusqu'à quelques jours de la récolte (le printemps et l'été). Elles sont le garant de la qualité des raisins à venir... Mais pourquoi donc ?

L'ébourgeonnage et l'épamprage

L'ébourgeonnage est la première opération en vert. Après le débourrement, les viticulteurs suppriment d'un coup de main les bourgeons ou les jeunes pousses qu'ils jugent indésirables.

Il s'agit ici de rectifier les effets de la taille d'hiver afin de réduire la récolte et d'éviter l'entassement des grappes en devenir.

L'épamprage s'attaque quant à lui aux rameaux non fructifères ; ceux qui poussent sur le tronc.

Ces pampres sont aussi nommés gourmands car ils captent l'eau et les éléments nutritifs de la plante et entrent ainsi en concurrence avec les fruits. De plus, ils peuvent favoriser le développement des maladies cryptogamiques (mildiou, botrytis).

En résumé, on peut les considérer comme des parasites donc il vaut mieux les éliminer et privilégier la santé du raisin !

Cette opération est très exigeante en main d'œuvre : entre 15 et 30 heures/ha selon le cépage et la densité de plantation. Elle peut aussi s'effectuer de manière mécanique (à l'aide de brosses rotatives) ou chimique (en appliquant des herbicides de contact). Ces 2 dernières méthodes étant moins répandues dans les vignobles qualitatifs.

Le relevage et le rognage

Il ne faut pas oublier que la vigne, Vitis vinifera, est une liane. Elle nécessite donc d'être guidée afin de ne pas partir dans tous les sens !

Le relevage (ou palissage) a pour objectif d'orienter les rameaux sur un plan vertical, à l'aide de fils, afin que les feuilles interceptent mieux la lumière et que les grappes soient bien aérées.

Une fois que les fils mobiles sont relevés, les vignerons minutieux repasseront une à deux fois afin de positionner correctement la végétation en vue d'éviter les entassements.

Le rognage (ou écimage) est une opération mécanique qui consiste à couper tout ce qui dépasse. C'est elle qui permet d'obtenir des vignes au carré (comme dans le Bordelais) pour favoriser le passage et l'efficacité des appareils de culture et de traitement.

L'effeuillage

L'effeuillage est un travail délicat visant à supprimer les feuilles les plus âgées (les moins actives) situées au niveau de la zone fructifère. Il améliore le microclimat des grappes, en favorisant leur aération et leur ensoleillement, diminuant ainsi les risques de développement des champignons.

Cette opération doit être raisonnée afin de laisser assez de feuilles pour nourrir les raisins et ne pas les bruler au soleil. Elle est de coutume dans les vignobles frais et humides, très peu utilisée sous un climat méditerranéen.

L'éclaircissage

L'éclaircissage (ou vendange en vert) consiste à éliminer une partie des grappes afin d'obtenir une vendange de plus grande qualité. C'est une technique ponctuelle, qui permet de réajuster le nombre de raisins afin que la vigne ait la capacité d'assurer leur maturation optimale (augmentation des sucres et des polyphénols, diminution de l'acidité).

Vous l'aurez compris, les travaux en vert de la vigne sont primordiaux afin d'obtenir des raisins et des vins de qualité.

La viticulture est un travail haute couture !