Les bonnes manières du vin
Publié le jeudi 22 décembre 2016

Les bonnes manières du vin

A l'approche des fêtes de fin d'année et des nombreux repas à rallonge qui leur sont associés, il est grand temps de se remémorer les bonnes manières du vin afin de ne pas commettre d'impairs en société...

Avant toute chose

S'assurer que le vin soit à la bonne température (voir billet Quelle température de service pour chaque vin ? ) ; un breuvage aussi délicieux soit-il peut être sacrément amoché s'il est servi trop frais (fermeture des arômes, durcissement des tanins...) ou trop chaud (alourdissement en bouche...).

Choisir un verre digne de ce nom (voir billet Un verre pour chaque vin ?) ; il ne vous viendrait pas à l'idée de faire une randonnée en claquettes, un vin mérite qu'on lui donne les moyens de s'exprimer !

Goûter le vin ; lors d'une grande occasion on a tendance à sortir les vieux millésimes, il devient donc primordial de s'assurer qu'ils ont bien passé l'épreuve du temps.

Pendant le service

Délivrer la juste dose ; un verre pas assez rempli peinera à délivrer son joli bouquet. A contrario, il sera difficile de l'agiter afin qu'il révèle son deuxième nez. Pour ne pas se tromper, il suffit de s'arrêter à moins de la moitié de sa contenance.

Eviter de tâcher la somptueuse nappe blanche de belle-maman ; si on ne maîtrise pas le fameux tour de main qui permet de dompter la goutte, on n'hésite pas à s'équiper d'un stop goutte ou d'un anneau anti goutte (plus chic).

N'oublier personne ; une lapalissade qui est cependant toujours aussi vexante.

L'instant de vérité

Mettre la bouteille au centre de la table ; ce n'est pas le moment de faire son cachotier. Laisser les convives admirer l'habillage et la vigneronne ou le vigneron s'inviter à votre dîner.

Ne pas parler de prix ; un sujet toujours indélicat, qui influence le palais.

Ecouter les autres ; la dégustation d'un vin n'est pas une science exacte. Chaque personne peut, avec ses mots, partager son ressenti pour une expérience sensorielle d'autant plus enrichissante.

Et maintenant, place aux festivités !