Les 10 commandements de la rentrée du winelover
Les 10 commandements de la rentrée du winelover
Publié le lundi 24 septembre 2018

Les 10 commandements de la rentrée du winelover

Ca y est, on ne peut définitivement plus le nier : c'est bel et bien la rentrée. On vous voit d'ici tordre le nez et penser instantanément "métro-boulot-dodo". Mais, façon écolier, avec un cerveau tout frais reposé, septembre, c'est aussi l'occasion d'apprendre de nouvelles choses sur le vin.
Dix bonnes raisons de sourire à la rentrée !

1- Dans les vignes te promener tu iras

Parce-que pour créer le vin, tout part de la vigne, la période des vendanges est l'occasion parfaite d'aller faire un petit tour au milieu des ceps. Rien de tel pour observer les baies, leur maturité, la récolte et peut-être même en profiter pour aller faire un petit tour au cuvier et au chai. Alors, tu attends quoi pour booker une visite de propriété ?

2- Participer aux vendanges tu tenteras

Les vendanges justement : si tu ne les as jamais faites, c'est l'occasion ou jamais ! Dépose ton CV pour vendanger, enfile tes bottes en caoutchouc (oui oui, on sait que tu en as au fond d'un placard), retrousse tes manches, prends tes sécateurs et ton seau et à l'attaque !

3- Un livre sur le vin tu t'achèteras

Même si rien ne vaut la visite en live des vignobles, il n'est pas toujours facile de mettre un pied dans chacun d'eux en France (et on ne parle même pas du monde !) Pour commencer à épancher ta soif de connaissances, rien de tel qu'un peu de savoir théorique à potasser dans son canapé. Atlas, encyclopédie, ouvrages thématiques sur une région ou une autre... A toi de faire ton choix pour que les vignes d'ici et d'ailleurs n'aient plus de secret pour toi.

4- Ton odorat tu entraîneras

Face à un verre de vin, avec une symphonie d'arômes entremêlés, on a tous dit un jour : "rohhhh, je sens une odeur que je connais, mais c'est quoi ?!" Pour parvenir à dissocier les arômes, les isoler et les identifier, nombreux sont les coffrets à proposer des fioles odorantes pour entraîner la mémoire olfactive. Plus simple et moins coûteux également, il est facile de s'entraîner dans la vie quotidienne en sentant tout parfum qui passe à proximité de la narine, fleurs, nourriture, odeurs typiques de la ville, de l'océan, de la montagne ou de la campagne... Prêts, feu, inspirez !

5- Ton palais tu éduqueras

Là encore, c'est au jour le jour que se construit le palais. Prête bien attention à ce que tu bois et mange en tentant de graver les goûts et les matières dans ta mémoire. Comme pour ton odorat, ce petit entraînement te permettra ensuite de distinguer et d'identifier les différentes saveurs et textures en bouche lorsque tu dégusteras un vin.

6- Prendre des cours de dégustation tu décideras

Pour consolider tes bases acquises à la force de la narine et des papilles en valeureux autodidacte, offre-toi donc quelques cours de dégustation avec des professionnels. Tu apprendras comment déguster un vin méthodiquement, quels sont les mots appropriés pour décrire tes sensations olfactives et gustatives, les accords mets-vins... A toi les commentaires dignes d'un meilleur sommelier du monde face à tes amis ébahis !

7- Te fier à la seule étiquette tu stopperas

Certes, les grands noms, connus dans le monde entier, offrent souvent des garanties de qualité. Mais voilà, ils ne sont pas toujours très accessibles en termes de prix pour ton portefeuille. En cette rentrée 2018, ose donc sortir des sentiers battus en testant des vignerons plus confidentiels. Comment les dénicher sans se tromper ? En demandant conseil à ton caviste, qui saura t'orienter selon tes envies et ton budget, ou sur la toile en prêtant attention aux pépites mises en avant dans les sélections des sites de vente en ligne. Belles surprises en vue !

8- Du bon matériel tu acquerras

Point de bonne dégustation sans bon matériel ! Pour ouvrir la bouteille comme un pro, un bon tire-bouchon tu t'achèteras. Pour éviter de tacher la nappe, d'un anneau anti-goutte ou d'un bouchon verseur tu t'équiperas. Pour mieux déguster, dans des verres de qualité tu investiras. Pour garder au frais les vins qui le nécessitent, un refroidisseur tu trouveras. Pour carafer ou décanter un vin, la carafe appropriée tu dénicheras. Et si tu veux, pour le style (et pour préserver ta garde-robe de la tâche disgracieuse), un tablier de sommelier tu t'offriras !

9- Dans une cave à vin pour entreposer tes précieux flacons tu investiras

Parce que tu n'as pas de demeure avec une cave creusée dans la roche et qu'il fait encore 40°C dans ton appartement, tu es un chouïa embarrassé pour stocker tes vins ! A chaque problème sa solution et la tienne c'est d'investir dans une cave à vin. Elle sera de conservation pour les vins que tu comptes boire assez rapidement, déjà proches de leur apogée et de vieillissement pour faire vieillir le vin des dizaines d'années dans des conditions les plus proches de celles d'une cave enterrée ou semi-enterrée. Ainsi, les trésors en ta possession atteindront tranquillement leur apogée !

10- Partager le bon vin avec tes amis et ta famille tu continueras

Parce que le vin, c'est l'émotion, le partage, la convivialité... rien de tel que d'ouvrir un joli flacon en bonne compagnie, d'échanger, de comparer les ressentis (pour tester votre nez et vos papilles désormais surentraînés !), et... de profiter (et ce, peut-être même encore un peu en terrasse !)

Cheers !