Le vin des sables
Publié le jeudi 18 mai 2017

Le vin des sables

Qui a votre avis fut le premier à fouler les plages du littoral de l'hexagone ? Le touriste avec son parasol et sa serviette ? Le cactus ? Et bien non ! C'est la vigne, qui la première, contre vents et marées, s'est étendue sur les bancs sablonneux de nos côtes, dès le 15ème siècle.

Un Terroir pour le moins singulier

La notion de terroir prend ici tout son sens : le savant mélange du climat, du sol, de la plante et du travail de l'homme. On ne va pas commencer par parler de la richesse du sol car en fait le sable est un milieu extrêmement pauvre. Heureusement le vigneron arrive à la rescousse et prodigue la fertilisation. Bien entendu de manière très raisonné, car sinon les éléments nutritifs ont vite fait de filtrer à travers les grains de sable. Un avantage tout de même, le terrain est hyper meuble, donc très facile pour Madame la vigne d'aller chercher l'eau en profondeur.

Niveau météo, ça souffle assez souvent. Le premier désagrément est la casse des jeunes rameaux. Le deuxième est le risque de brûlure !! Et oui les embruns sont chargés de sel, qui est toxique pour le feuillage. En plus de tout çà, le vent provoque le déplacement des dunes, ce qui risque d'ensevelir le cep ! Finalement la plage, c'est catastrophique !! L'intervention de l'homme est indispensable à la survie de la vigne. En effet, le vigneron construit un véritable enclos protecteur avec des palissades de brandes, de genets, joncs etc. Il enherbe aussi les rangs en hiver pour justement éviter l'érosion éolienne. C'est donc un travail permanent de longue haleine et dans la plus part des cas manuel.

Est-ce que tout ça en vaut la peine ? Oui, car le raisin arrive à une maturité optimale, le sable lui apportant de la chaleur et la brise marine un peu de fraicheur. Il en résulte des vins fruités, frais et élégants, parfaits pour les dégustations ensoleillées en terrasse.

Côté Méditerranée, le vin des sables de Camargue

L'appellation se situe au niveau du golfe du lion, avec comme capitale Aigues-Mortes. Son originalité est une situation comprise entre la grande bleue et les étangs de Camargue. Cette configuration a obligé l'homme à drainer les sols pour évacuer l'eau à la salinité trop élevée, pour ensuite la puiser dans les canaux afférents. Ce microclimat est idéal pour l'élaboration des vins rosés.

Côté Atlantique, le vin des sables de l'Océan

Cette appellation est localisée sur le territoire dunaire aux alentours de Capbreton. Ce vignoble a quasiment disparu suite aux maladies de la vigne apparues à la fin du 19ème siècle. Il bénéficie d'un renouveau dans les années 90 et des plantations sont engagées. Aujourd'hui ces vignes font partie intégrante du paysage, car elles stabilisent les dunes grâce à leur réseau racinaire étendu. Le cépage blanc local : Crouchen, y développe parfaitement sa palette de parfums anisés et poivrés.

Finalement, quelle que soit votre destination plage : Mer ou Océan, vous aurez l'occasion de découvrir sur place des vins typiques et originaux, à l'heure de l'apéro !