Deux Beaujolais Nouveaux qui bouleverseront vos idéaux
Deux Beaujolais Nouveaux qui bouleverseront vos idéaux
Publié le jeudi 15 novembre 2018

Deux Beaujolais Nouveaux qui bouleverseront vos idéaux

Depuis près de 70 ans, tous les 3ème jeudi de novembre, plusieurs dizaines de millions de personnes se réunissent aux quatre coins du monde pour célébrer le Beaujolais Nouveau. Malgré ce succès planétaire, des préjugés ternissent encore parfois la fête. Et pourtant, ce jeune nectar mérite d'être reconnu à sa juste valeur. Voici deux Beaujolais Nouveaux qui bouleverseront vos idéaux...

Il est vrai qu'on en entend des vertes et des pas mûres sur le Beaujolais Nouveau : ce n'est pas un vrai vin, il a des arômes artificiels de banane, il donne mal à la tête... (voir notre article Pourquoi le vin peut-il donner des maux de tête ?) Il est donc grand temps de remettre les pendules à l'heure !

Les Beaujolais Nouveaux sont précieux. Imaginez-vous qu'il y a seulement quelques semaines, de jolies grappes de Gamay pendaient fièrement sur leurs ceps tortueux. Quelle excitation de les retrouver dès maintenant dans nos verres !

Ils sont les prémices d'un nouveau millésime. Les premiers jus de cette année 2018 qui s'annonce d'une qualité exceptionnelle. Bien évidemment, il ne s'agit pas de les comparer aux Beaujolais d'exception ; des grands vins de terroirs, cultivés sur les 10 crus de l'appellation. Parce qu'ils n'ont tout simplement pas la même vocation !
Le Nouveau est un vin plaisir, fruité, peu astringent, destiné à trinquer entre amis dans les prochains mois. Mais il n'est pas pour autant facile à élaborer.

Sa vinification demande un véritable savoir-faire : une fermentation en grappes entières afin de révéler ses arômes, une macération de 4 à 7 jours seulement afin d'extraire anthocyanes et tanins avec parcimonie.
Les vigneronnes et vignerons de talent expriment une part de leur personnalité et de celle de leurs vignes dans ces vins stars d'une nuit. Comme l'illustrent à merveille ces 2 cuvées...

Le Primeur d'Anita, Domaine Anita, AOP Beaujolais-Villages

Anita Kuhnel a la modestie d'une vigneronne de talent. Elle porte à bras le corps ses vignes de coteaux qu'elle aime tant.

Le Primeur d'Anita, aux pimpants reflets rosés, resplendit d'arômes de groseille, framboise, violette, poivre noir. Sa bouche, d'un fruité joyeux, virevolte de fraîcheur, pour s'épanouir en douceur sur des parfums réglissés.

Un vin gai et optimiste pour mordre la vie à pleines dents !

Massaï, David Large, AOP Beaujolais Nouveau 2018.

David Large, est bien plus qu'un jeune vigneron passionné. C'est un artiste engagé, poète d'un jour, photographe de toujours.

Son Massaï, paré d'une robe rouge vif, nous emmène à la découverte d'un nez enchanteur de petits fruits rouges et noirs (cerise mûre, cassis), parsemé d'épices toniques (eucalyptus, camphre). Sa bouche, en parfaite harmonie avec sa nature, allie gourmandise et vivacité. Sa finale résiste sur des notes anisées.

Un Nouveau pour combattre l'automne avec philosophie...

Les Beaujolais Nouveaux reflètent la diversité de cette appellation, tout en restant fidèles à ses valeurs. Ils sont aussi expressifs et accueillants que les vigneronnes et vignerons du Beaujolais !