Cépages nobles : la Syrah

Cépages nobles : la Syrah

La Syrah est une variété originaire de la Vallée du Rhône qui a su s’exporter à travers le monde. C’est d’ailleurs grâce à ces extraordinaires voyages qu’elle a acquis son autre nom, Shiraz, en Australie, pays où elle déploie magnifiquement tous ses talents. On la connaît surtout pour ses vins rouges colorés et intenses, avec du corps et de délicieuses notes épicées.

A la recherche de climats chaleureux

De manière générale, ses petites baies avec des pellicules épaisses et foncées ont besoin de soleil et de températures douces à élevées pour arriver à maturité. Dans la partie méridionale de sa région natale, elle s’épanouit d’ailleurs sur des pentes escarpées et parfaitement exposées. Une particularité qui explique dans un premier temps son expansion au sein des vignobles du bassin méditerranéen, du sud de la France au Portugal, en passant par l’Espagne, l’Italie et la Grèce. Mais contrairement à ce que l’on pourrait croire, elle est arrivée très tôt dans les pays du Nouveau Monde. Sa conquête a débuté par l’Afrique du Sud dans les années 1650, puis l’Australie quelques 200 ans plus tard. Forte de ce succès, elle a ensuite investi les terres du Chili, de l’Argentine, des États-Unis et, plus récemment, de la Nouvelle-Zélande.

Dans le verre…

Il est assez courant de la trouver au centre d’assemblages auxquels elle offre structure et fruité, ainsi qu’en version rosée. Toutefois, c’est au travers des vins rouges qu’elle brille véritablement. Dans son fief de la Vallée du Rhône nord, elle dévoile une robe violacée profonde. Au nez, les sensations s’enchaînent. Les fruits rouges et noirs mûrs laissent place à la violette, au poivre et même à des touches de fumé. Elle se démarque également en climat tempéré par ses notes herbacées. Laissez-lui un peu de temps et elle délivrera encore plus de complexité avec des arômes de fruits confits et de cuir. La bouche montre une vaste palette. Concentration, structure et souplesse se mêlent à une acidité marquée et des tanins bien présents. L’ensemble lui confère souvent un intéressant potentiel de garde.

Lorsqu’elle est cultivée sous les climats plus chaleureux du Nouveau Monde, la première chose qui nous vient à l’esprit est combien elle gagne en puissance. Le fumé est là, encore une fois, mais il s’entoure de fruits confiturés, de notes chocolatées et d’épices. Les cuvées qui en sont issues sont amples, charnues et exubérantes.

Et on la boit avec ?

Pour associer au mieux la Syrah avec vos mets favoris, prêtez attention à son âge. Dans sa jeunesse, son fruité sera du plus bel effet aux côtés de délices simples et conviviaux. Des viandes grillées par exemple, ou alors une pizza gourmande, des pâtes recouvertes d’une onctueuse sauce tomate, une assiette de charcuterie. Quelques années de plus et elle devient le compagnon idéal des gibiers et viandes en sauce. Enfin, à son apogée, elle sublime avec délicatesse des viandes rôties.

Publié , par Marie Lallemand
Mise à jour effectuée