BIB, canette, bouteille : quels vins pour quels contenants ?

BIB, canette, bouteille : quels vins pour quels contenants ?

Le vin, conditionné dans des bouteilles en verre depuis la nuit des temps, a été emballé par de nouveaux récipients. Tout d’abord, le Bag-in-Box, qui s’est développé dans les années 2000, et maintenant la canette, qui essaye de bousculer les codes des français. Ces différents contenants influent sur la qualité du vin, sa dégustation, ses occasions de consommation. Quels sont leurs avantages respectifs ? Quels vins pour quels contenants ?

La bouteille en verre, pour les vins qui le valent bien

La traditionnelle bouteille en verre n’a évidemment plus besoin de faire ses preuves. Ce contenant neutre, inaltérable, garantit la conservation du vin et sa qualité pendant plusieurs décennies.

Il permet même de le bonifier au fil du temps, sous l’influence des petites entrées d’oxygène à travers le bouchon en liège, nécessaires à l’élevage en bouteille des vins de garde.

Outre ces aspects techniques, la bouteille participe incontestablement au cérémonial autour du vin, à la décoration de la table, la stimulation de nos sens (voir notre article Quels sont les avantages de la bouteille en verre pour le vin ?).

Le Bag-in-Box, pour les vins du moment

Le BIB ou fontaine à vin, offre un large panel de volumes, de 1,5 à 10 litres, s’adaptant à vos envies. Il est pratique, se stocke facilement au frais, plus léger et plus solide que le verre.

Sa poche rétractable, ainsi que le conditionnement sous vide, évitent l’oxydation des vins, néfaste à leur qualité. Cependant, cet emballage hermétique ne permet pas que le vin se patine avec les années sous l’action d’une micro oxygénation.
Il est conseillé de consommer un BIB dans les 12 mois, 8 semaines après son ouverture.

Il est un bon vecteur de communication, ses quatre faces représentent un vaste terrain de jeu en termes de créativité, sans toutefois être assez présentable pour s’inviter sur nos tables. Alors que l’on trouve de très jolis vins en BIB, même des AOC, prêts à boire, à de très bons rapports qualité prix.

La canette, pour les vins décomplexés

La canette bouleverse les codes et ouvre vers de nouveaux horizons. Elle est propice à une consommation nomade, informelle, décomplexée (voir notre article "Ô Joie", du vin en canette !).
Si on pousse le bouchon, elle peut même éviter l’utilisation d’un verre à pied, pourtant essentiel à la dégustation du vin en bonne et due forme.

D’un point de vue écologique, l’aluminium est le candidat idéal en matière de bilan carbone et de recyclage.
Afin de garantir une bonne conservation, la durée de vie d’une canette est limité à 3 à 5 ans. Son étanchéité ne permet pas, tout comme le BIB, d’élever les vins avec le temps. Mais elle est adaptée à des cuvées croquantes, faciles à boire, accessibles, à décapsuler rapidement sans se prendre la tête !

Peu importe le contenant du moment qu’il y a un vin adapté à chaque moment de vie, et que chaque cuvée trouve chaussure à son pied...

Publié , par La WINEista