Au banc d'essai: Les rafraîchisseurs à vin sont-ils vraiment efficaces ?
Au banc d'essai: Les rafraîchisseurs à vin sont-ils vraiment efficaces ?
Publié le mardi 14 août 2012

Au banc d'essai: Les rafraîchisseurs à vin sont-ils vraiment efficaces ?

De vieux amis croisés sur la plage, une invitation lancée à la cantonade et vous voilà dix à l'apéritif. Tomates cerise, tapenade, rillettes de thon... Un coup d'oeil dans le frigo suffit à vous rassurer: il y aura de quoi grignoter. Dans la porte, le lait du petit dej côtoie les sodas des enfants et le fond de bouteille de Côtes de Provence. 20 ml, ça risque d'être juste pour dix personnes... Il vous reste bien une caisse de rosé dans la cave, mais il ne sera jamais frais pour 19 heures.

Autour de vous, chacun y va de sa solution miracle. Glisser une bouteille au freezer? Evitez, le choc thermique risque d'altérer le vin et vous vous retrouverez avec un dépôt au fond de la bouteille. Ajouter des glaçons dans les verres? Si vous comptez servir des piscines de champagne, pourquoi pas. Sinon, oubliez. Restent les rafraîchisseurs de vin, à condition de les avoir placés au congélateur pendant quelques heures. Gadgets ou solution miracle? Toutlevin.com a demandé au sommelier du restaurant Sens Uniques de tester pour vous trois outils disponibles dans le commerce.

Les glaçons réfrigérants

Au premier coup d'oeil, on dirait des glaçons. Il s'agit en fait de cubes en plastique remplis de liquide réfrigérant. Une fois lavés, on les met au congélateur jusqu'à ce que ce liquide se fige. Le rosé servi, on les glisse dans le verre. En quelques minutes, le vin est refroidi, prêt à boire.

Les + : Les glaçons ne se dissolvent pas, le vin d'est donc pas dilué. Leur pouvoir de refroidissement est élevé: parfait pour un rosé ou un vin blanc sec à boire très frais.

Les - : Leur côté peu esthétique, plus camping que restaurant. Au bout d'un certain temps, le vin prend un petit goût de plastique assez désagréable.

Verdict : Pratique et très efficace, on les garde pour les petits vins d'apéro. Pas question de s'en servir pour rafraîchir un grand cru! Un conseil, évitez de les laisser trop longtemps dans les verres.

Où acheter des glacons réfrigérants

Le fourreau Screwpull par Le Creuset

fourreau screwpull
fourreau screwpull

L'outil rivalise de simplicité avec les glaçons. Sorti du congélateur, on l'enfile autour de la bouteille pour la rafraîchir et le tour est joué. Dans les verres, un vin frais mais pas froid.

Les + : Le fourreau n'est jamais en contact direct avec le vin. Il n'a donc aucune influence sur son goût. Son format en fait un accessoire facile à transporter: vous pouvez l'utiliser à la maison ou vous en servir lors d'un pique-nique.

Les - : Il rafraîchit plus qu'il ne refroidit. La bouteille perd quelques degrés mais n'est jamais frappée: le rosé et le blanc sec ne sont pas assez frais.

Verdict : C'est l'outil idéal si vous souhaitez maintenir une bouteille au frais après sa sortie du réfrigérateur. On est moins convaincu par son pouvoir de refroidissement.

Où acheter le fourreau Screwpull

Le Ravi de Ravi Solution

rafraichisseur ravi
rafraichisseur ravi

Sur le papier, c'est la Rolls des rafraîchisseurs. Présenté dans une boîte avec thermomètre et mode d'emploi, il semble très technique. En réalité, le système est simple. Il s'agit d'un cylindre en inox rempli d'un liquide réfrigérant. On commence par le placer au congélateur en prenant soin de bien vider le conduit. Six heures après, on le glisse dans sa coquille, qui agit comme un thermos, avant de le visser sur le goulot de la bouteille. Le vin refroidit en passant dans le conduit du Ravi.

Les + : L'inox utilisé pour fabriquer le Ravi est neutre. Le nez et les arômes ne sont pas altérés. Le débit est contrôlé grâce à une valve, très facile à maîtriser. Le cylindre tient bien en place sur la bouteille : pas de risque de casser un verre en le faisant tomber. Enfin, une demi-heure après sa sortie du congélateur, il est toujours aussi efficace.

Les - : Comme le fourreau, le Ravi ne refoidit pas vraiment le vin. Les verres de blanc que nous avons servi étaient frais, mais loin d'être froids. Vous vouliez vous en servir pour rafraîchir du champagne? Selon la notice, pas de problème. Dans les faits... oubliez! Les bulles et le Ravi ne font pas bon ménage. La bouteille est entrée en éruption. Quelques gouttes ont fini dans les verres, sous forme de mousse.

Verdict : Le Ravi s'annonçait révolutionnaire. C'est raté, mais il reste un bon compromis pour rafraîchir le vin. Plus simple qu'il n'en a l'air, il fait son petit effet!

Plus d'infos sur le rafraîchisseur Ravi

Glaçons, fourreau ou Ravi, le match est serré. Les deux premiers ont leur place lors d'un pique-nique ou d'un barbecue à la bonne franquette, le dernier mérite un cadre un peu plus sophistiqué. Bref, ils dépannent, mais ils ne remplaceront jamais le bon vieux seau à champagne rempli de glaçons!

Par Alexandra Reveillon

Merci à Bastien Piazza, du restaurant Sens Uniques, rue Damrémont, Paris 18ème pour son avis éclairé.