A la découverte du Domaine Léon Boesch en Alsace

A la découverte du Domaine Léon Boesch en Alsace

L’Alsace, ses coteaux, sa chaleur humaine, les paysages magnifiques, ses forêts, sa gastronomie… oui mais… ses vins également ! Et quels vins !
Fermez les yeux, et suivez-moi, je vous emmène à quelques encablures de Riquewihr au cœur du vignoble alsacien chez des gens passionnés et passionnants.

Domaine Léon Boesch

Situé sur la commune de Westhalten, signifiant la vallée noble, le Domaine Léon Boesch est un ravissement au premier coup d’œil. Le chai se dresse avec fierté, face aux lettres géantes de la croupe du Zinnkoepflé - célèbre parcelle de riesling à flanc de montagne, baignée par le soleil - à l’image des lettres Hollywood en Californie. Mais si on se rapproche un peu du bâtiment, on remarque qu’il n’est pas tout à fait comme les autres. Mais oui, c’est bien de la paille que vous voyez sur les murs, mélangée avec du torchis. Et ce toit ?Entièrement végétalisé ! On comprend alors rapidement que nous ne sommes pas dans une propriété ordinaire. Ici il y a comme un air d’avant-gardisme qui a soufflé il y a déjà belle lurette. Non contents d’être parmi les pionniers français en terme de biodynamie car cela fait déjà une bonne trentaine d’années que les vignerons alsaciens ont recommencé à s’intéresser à la manière de cultiver les vignes et de faire du vin autrement, plus proche de la nature et en adéquation avec celle-ci, le Domaine Boesch, sous l’impulsion de Mathieu Boesch, le dernier membre de la famille ayant repris l’exploitation il y a quelques années, a décidé de se projeter encore plus loin dans le futur en imaginant un bâtiment bioclimatique.

Mathieu Boesch
Mathieu Boesch

Bâtiment Bioclimatique, mais qu’est-ce donc ?

Avec l’aide de l’architecte Matthieu Winter, spécialisé dans les constructions de ce type comme non loin de là, au Domaine Christian Binner à Ammerschwihr, le chai dit-bio climatique n’est autre qu’un bâtiment qui s’inspire de la nature immédiate dans laquelle il est construit en laissant le moins d’impact sur le lieu. Cela va des matériaux les plus locaux possibles, et quand je dis locaux, je ne parle pas de rayon de 200 kms, non je vous parle de paille des environs, de roche des montagnes du coin, du bois des forêts et j’en passe.

Mais un tel ouvrage ne se limite pas qu’à un approvisionnement de matériaux strictement locaux et durables. Non, depuis sa conception il est imaginé de manière à ce que les éléments naturels soient en parfait adéquation avec lui. De la fondation en forme de coquille d’escargot avec de gros blocs de grès rose juste posés les uns sur les autres où chacun a exactement sa place, en passant par l’ossature en bois, les murs faisant également office d’isolant naturel en torchis de paille et le toit végétalisé, tout est pensé pour que le vin suive le cycle des saisons et que son interaction avec la lune, les températures, l’hygrométrie, de la manière la plus douce et homogène possible. Et avantage intéressant : souplesse de la structure en cas de mouvements naturels des sols ou des différences de température.
Et cela se ressent immédiatement dans les vins produits par le Domaine Léon Boesch. Il y a énormément d’amour dedans, la nature le rend bien à Mathieu, sa femme et ses parents toujours sur l’exploitation.

Des parcelles à couper le souffle

Le vignoble alsacien
Le vignoble alsacien

Ce secteur alsacien réserve de belles surprises. Notamment les pentes prononcées sur lesquelles sont plantées les vignes des propriétés. Les parcelles telles que Zinnkoepflé ou encore Breitenberg , sur lesquelles j’ai pu faire un déjeuner de vendanges avec la famille Boesch avec une vue à couper le souffle sur le village, la vallée au loin et même le Mont Blanc à 200 kms de là, sont aussi belles depuis les rangs de vigne que depuis le contrebas dans le village. C’est d’une quiétude reposante et ressourçante.

Les cuvées du Domaine Boesch
Les cuvées du Domaine Boesch

Le Domaine Boesch s’étend sur 14,5 hectares répartis comme suit :
•2,7 ha en Zinnkoepflé qui est un Grand Cru et dont le nom signifie tête au soleil
•4 ha en Breitenberg (parcelles composées principalement de pinot gris et riesling)
•1,6 ha en Clos Zwingel
•1,1 ha sur la colline du Luss
Les cépages plantés par le Domaine sont les grands classiques des vins alsaciens. On retrouve le Sylvaner, le Pinot Blanc, Pinot Gris, Muscat, Riesling et Gewurztraminer.
Vous retrouverez ainsi facilement vos repères avec des vins qui portent tout simplement le nom de leurs parcelles.
Quelques exemples des vins blancs secs ; On ne peut pas faire plus simple en terme de cohérence et de lisibilité.

Les vins blancs secs du Domaine Boesch
Les vins blancs secs du Domaine Boesch

Ou encore vins blancs moelleux :

Les vins blancs moelleux du Domaine Boesch
Les vins blancs moelleux du Domaine Boesch

Et n’oublions pas les vins rouges d’Alsace souvent trop peu connus et dont les célèbres blancs leur font un peu d’ombre. A base de pinot noir, cépage roi de la bourgogne qui s’exprime également à merveille sur le terroir d’Alsace, ils sont très frais, croquants et gourmands à souhait. Je suis un de leurs plus grands fans.

Les vins rouges du Domaine Boesch
Les vins rouges du Domaine Boesch

Si vous passez dans la région, n’hésitez pas à aller à la rencontre de cette belle famille dont la passion et la gentillesse vous feront repartir avec le sourire. Une belle rencontre gravée dans la mémoire et surtout la sensation de se dire que le vin est avant tout une histoire humaine autant qu’une histoire de terroir. C’est bel et bien l’Homme qui façonne le vin comme il le souhaite et si comme au Domaine Léon Boesch, il sait être à l’écoute de ses terres, de ses vignes, il aura alors toutes les cartes en main pour faire le meilleur des vins. Et ces derniers sont assurément fabuleux. Parce que j’ai pu déguster une partie de leur histoire dans chaque bouteille, de leur vision écologiquement joyeuse de faire le vin, de leur amour inconditionnel et générationnel pour cette terre fertile qui leur rend bien. Longue vie à ce beau Domaine que j’ai visité il y a déjà quelques mois et qui sera pour longtemps dans ma mémoire.

Redécouvrez le premier article de God Bless Bacchus sur l'Alsace : Le vignoble d'Alsace, mon coup de cœur