A la découverte des vins espagnols
Publié le lundi 11 août 2014

A la découverte des vins espagnols

Quelques tapas accompagnées d'un verre de vin. La scène est un classique des bars espagnols. Oubliez vins français et italiens : ici, on boit la production locale Des contreforts des Pyrénées basques aux plaines d'Andalousie, la vigne est incontournable dans la péninsule ibérique. Le vignoble espagnol est d'ailleurs le plus grand du monde : il s'étend sur plus d'un million d'hectares à travers le pays. Ribera del Duero, Rioja, Priorat… Les appellations prestigieuses s'exportent bien au-delà des Pyrénées. Mais si ces vins rouges sont reconnus à travers le monde pour leur excellent rapport qualité prix, ils ne sont pas les seuls vins produits en Espagne. Du cava au xérès en passant par les blancs secs, toutlevin.com vous emmène à la découverte des vins espagnols.

Quels types de vins trouve-t-on en Espagne ?

La France a ses AOP, l'Espagne, ses Denominaciones de Origen. Plus connues sous le nom de DO, elles permettent de lier les vins à une région. Deux d'entre eux ont décroché le titre de DOC, denominacion de origen calificada, synonyme de qualité supérieure : le rioja et le priorat. Aujourd'hui, la péninsule ibérique compte plus de 65 DO. Tour d'horizon des vins les plus emblématiques du pays.

Les vins rouges

Les vins rouges représentent la majeure partie de la production espagnole. Elaborés à partir du cépage typiquement ibérique, le tempranillo, utilisé seul ou assemblé avec des cépages bordelais comme le merlot ou le cabernet, ils se révèlent structurés et puissants, qu'ils soient produits dans la région de la Castilla y Mancha, en Galice ou sur les bords du Duero. Parmi les appellations les plus connues, on retrouve le rioja, le ribera del duero ou le priorat.

Il existe trois types de vins rouges en Espagne : le crianza, élevé pendant au moins 10 mois en fût de chêne, le reserva, qui passe 12 mois en barrique, et le gran reserva, qui vieillit pendant 24 mois. On obtient ainsi des vins ronds, aux tanins assouplis par le bois.

La notion de primeur n'existe pas de l'autre côté des Pyrénées. Les viticulteurs ne mettent leurs vins sur le marché que trois à cinq ans après les vendanges. Un rioja 2010 arrivera ainsi dans les rayons en même temps qu'un bordeaux 2013.

Les vins blancs

Moins connus en France que les vins rouges, les vins blancs espagnol sont pourtant légion. Les cépages internationaux, comme le sauvignon et le chardonnay, se mêlent alors aux cépages locaux, le palomino et l'airen. Les vignerons en tirent des vins blancs secs et frais, qui se distinguent par leur acidité.

Le cava

Des bulles, un peu de sucre résiduel et un prix très abordable : le cava est de toutes les fêtes espagnoles. Protégé par une denominacion, le cava n'est pas spécifiquement lié à une région. Il peut être produit en Catalogne, au même titre qu'en Navarre ou en Aragon. Composé d'un assemblage des cépages macabeu, parellada et xarello, il est vinifié selon la méthode traditionnelle, à l'image des champagnes et des crémants français.

Le xérès

Comme le porto du voisin Portugais, le xérès est un vin muté : on ajoute de l'eau de vie afin de stopper la fermentation, de façon à obtenir un blanc sec et légèrement sucré, aux arômes de noix et de pomme. Elaboré à partir de raisins issus des cépages palomino ou pedro ximenez, il est ensuite vieilli dans des fûts de chêne dans lesquels on laisse un peu d'air. Le xérès devient ainsi un vin oxydatif, comme le vin jaune du Jura.

Quelles sont les méthodes de production ?

Si les Américains se targuent d'être à la pointe de la technologie, les Espagnols, eux continuent de s'inspirer des techniques bordelaises. De nombreux œnologues venus de domaines français travaillent d'ailleurs aujourd'hui dans les bodegas espagnoles. Des vendanges manuelles aux chais récemment modernisés, les viticulteurs ibériques travaillent dans les règles de l'art. Certains parviennent même à rivaliser avec les grands producteurs bordelais.

On trouve ainsi des vins rouges de grande qualité, qui séduisent par leur structure mais aussi par leur prix. Le coût du foncier et de la main d'œuvre espagnols, bien moins élévé qu'en France, permet de proposer des bouteilles au rapport qualité prix très intéressant.

Avec quels mets déguster les vins espagnols ?

Accord local oblige, les vins espagnols se marient particulièrement bien avec les spécialités ibériques. N'hésitez pas à servir un vin blanc sec avec des tapas, une tortilla ou une paëlla. Sec et acide, il équilibre le côté souvent gras de ces plats traditionnels.

Les vins rouges, qu'il s'agisse d'un rioja ou d'un ribera del duero, s'accordent parfaitement avec des pièces de viande grillées. Leurs arômes de fruits rouges compotés et leurs notes torréfiées enfont des vins idéaux avec une côte de bœuf ou une entrecôte cuite au barbecue. Les rouges gran reserva, marqués par des notes de sous-bois, peuvent même être associés à du gibier.

Le cava et le xérès, eux, se dégustent à l'apéritif ou avec le dessert, crème catalane en tête.

Par Alexandra Reveillon

Merci à Fabrizio Bucella, sommelier et professeur à l'Université Libre de Bruxelles.