10 astuces pour réussir sa foire aux vins
10 astuces pour réussir sa foire aux vins
Publié le mercredi 03 septembre 2014

10 astuces pour réussir sa foire aux vins

C'est le rendez-vous incontournable des œnophiles. Deux fois par an, en avril et en septembre, les foires aux vins battent leur plein. Supermarchés, hypermarchés, cavistes… La plupart des enseignes de l'Hexagone proposent une sélection de bouteilles à prix cassés : de quoi faire de bonnes affaires, à condition de connaître quelques astuces. Toutlevin.com a concocté pour vous son petit guide des foires aux vins, pour être sûr de les réussir sans se tromper.

1. Faire une sélection en amont

Une foire aux vins, ça se prépare. Face à l'offre des grandes surfaces et des cavistes, difficile de faire un choix à chaud. Procurez-vous les catalogues des enseignes de votre ville quelques jours avant le coup d'envoi et profitez-en pour repérer les vins qui vous intéressent. Il ne vous reste plus qu'à les comparer en les retrouvant dans les guides des vins. Idéal pour vous aider à choisir entre deux bouteilles de Bordeaux.

2. Ne pas manquer les premiers jours

Les connaisseurs le savent : les bonnes affaires partent vite. Qu'il s'agisse de grands crus ou de vins à déguster au quotidien, les bouteilles au rapport qualité prix intéressant ne sont souvent disponibles qu'en petites quantités. Pour être sûr de ne pas les manquer, n'hésitez pas à vous rendre aux soirées d'inauguration des foires aux vins. Les invitations sont généralement disponibles sur simple demande à l'accueil des magasins.

3. Saisir les dernières offres

Comme lors des dernières démarques des soldes, les derniers jours des foires aux vins peuvent cacher de bonnes affaires. On trouve alors des bouteilles bradées, à prix défiant toute concurrence. Seul inconvénient, il s'agit souvent de quilles esseulées : difficile de mettre la main sur une caisse complète. Voyez les choses du bon côté et profitez-en pour découvrir de nouveaux vins.

4. Connaître ses besoins

Les foires aux vins font pour la plupart la part belle aux vins de Bordeaux. Avec près de 6 millions d'hectolitres produits par an et 38 appellations, ils sont incontournables dans les grandes surfaces comme chez les cavistes. Votre cave est déjà bien garnie ? Essayez les foires aux vins à thème : Champagne, vins du Sud-Ouest, vins d'Alsace… Certaines enseignes proposent des sélections pointues qui permettent de découvrir des vins différents, à l'image de Monoprix qui met l'accent sur les vins de Bourgogne et de la Vallée de la Loire, ou Système U, qui propose plusieurs références de vin argentin. Parfait pour combler ses lacunes !

5. Cibler les enseignes

Toutes les foires aux vins ne se valent pas. Certaines proposent plus d'animations, d'autres sont mieux achalandées. Une logique qui dépend souvent de chaque magasin : l'offre peut être diamétralement opposée entre deux hypers de la même enseigne. Renseignez-vous avant de vous déplacer. Un simple coup de fil à l'accueil des magasins suffit souvent à savoir si la grande surface à 5 km de chez vous dispose peut-être d'un responsable de cave averti, contrairement à celle de votre ville. Les cavistes comme Nicolas, eux, connaissent les vins qu'ils proposent. Pratique lorsque l'on cherche un conseil personnalisé.

6. Se méfier des prix d'appel

Une bouteille bradée à -70%, des caisses de vin affichées à 24 euros au lieu de 48… Les foires aux vins peuvent receler d'offres alléchantes. Méfiez-vous des réductions trop importantes : elles cachent parfois des lots qui ont voyagé de coopératives en cavistes à travers le monde avant d'être rachetés à bas prix par les grandes surfaces. Vous cherchez des petits prix ? Mieux vaut se tourner vers des vins vendus quelques euros toute l'année pour éviter les mauvaises surprises.

7. Tester une bouteille chez soi

On ne peut pas vous reprocher de ne pas avoir fait vos devoirs : vous avez compulsé les guides, épluché les revues spécialisées. Reste qu'entre ces deux bouteilles à prix équivalent, vous n'arrivez pas à vous décider. Et si vous les testiez ? Une fois assuré qu'il reste du stock, improvisez une soirée dégustation. Il sera toujours temps de revenir investir dans une caisse de six ou douze bouteilles une fois sûr de votre choix.

8. Profiter des sessions dégustation

Ne rêvez pas, aucun caviste ne débouchera un échantillon pour vous permettre de sélectionner votre vin préféré. Restent les tests maison… et les sessions dégustation. N'hésitez pas à profiter de ces événements organisés par les magasins. C'est l'occasion de découvrir des vins vers lesquels vous ne vous seriez pas forcément tourné habituellement. Ici, la sélection dépend du caviste, qui décide le jour même des bouteilles à déguster, selon ses stocks. Attention, les places sont chères : les bons clients reçoivent généralement leur invitations plusieurs jours à l'avance. Comme pour les soirées inaugurales, faites-vous connaître à l'accueil du magasin avant le début des foires aux vins. Votre nom sera alors intégré aux listes des invités.

9. Investir dans des grands crus

Avec des remises allant jusqu'à -20% chez Nicolas, les grands crus deviennent plus accessibles lors des foires aux vins. Certaines bouteilles introuvables pendant l'année font même leur apparition dans les rayons. Reste à faire le bon choix entre les différents millésimes. 2010 est une très belle année, qui gagne à vieillir un peu avant d'être dégustée. 2007 est moins cotée, mais peut être bue dès aujourd'hui… A vous d'adapter vos achats à votre cave.

10. Mesurer ses capacités de garde

Inutile de dépenser vos deniers dans des vins de garde si vous n'avez pas de cave : ils ne vieilliraient pas bien exposés à la lumière et à la chaleur. Préférez des bouteilles à déboucher dans les deux années à venir, et stockez-les dans un endroit frais et bien isolé. Elles garderont toutes leurs propriétés, même si vous n'êtes pas parfaitement équipé.

Par Alexandra Reveillon

Merci à Corentin Richard, caviste Nicolas boulevard Magenta à Paris.