Vins effervescents anglais, le retour de la guerre de Cent Ans ?
Publié le lundi 27 mars 2017

Vins effervescents anglais, le retour de la guerre de Cent Ans ?

Nous savons que les sparkling, Cava en Espagne, Prosecco en Italie, concurrencent les champagnes d'entrée de gamme. Voilà qu'un nouveau pays, l'Angleterre, arrive sur le marché des fines bulles. Les vins effervescents anglais, le retour de la guerre de Cent Ans ?

Avec 2 000 hectares de vigne (dont 70% dédiés aux vins effervescents), contre 34 000 en Champagne, le vignoble anglais ne fait clairement pas le poids en terme de volumes.

Il est implanté dans le sud de l'Angleterre, à quelques kilomètres de la côte, dans les régions du Kent, West Sussex, Dorset.

On y trouve un terroir similaire à celui de la Champagne ; des sols de craie, argilo-calcaires, un climat proche (réchauffement climatique oblige !).

Les vins effervescents anglais sont produits à partir des mêmes cépages (Chardonnay, Pinot Noir, Pinot Meunier), suivant la méthode champenoise.

Des maisons de Champagne françaises (Taittinger, Pommery), ont déjà commencé à s'intéresser au vignoble anglais en s'associant avec des producteurs locaux. Des terrains consacrés auparavant à l'arboriculture se trouvent maintenant plantés de ceps de vigne. Il faut dire que les prix du foncier sont encore nettement moins onéreux que sur la Côte des Blancs.

Nos chers voisins se positionnent sur un segment moyen à haut de gamme. Ils proposent des vins bien habillés, dans des bouteilles champenoises classiques, alliant tradition et modernité.

Sur les étiquettes, ils peuvent apposer certaines mentions, Classic cuvee, blanc de blancs, millésimé, sparkling wine. Mais, en aucun cas, le mot Champagne ne doit apparaître. Une protection légiférée par la loi du 2 juillet 1990, le réservant aux produits issus de l'appellation d'origine française.

Et dans le verre, cela donne quoi ?

Nyetimber Classic Cuvee 2009 (prix 30€)

Un tourbillon de fruits au nez, ananas, melon blanc, citron jaune, relevés d'épices douces. Une bouche vive, aux bulles dynamiques, à la finale gourmande sur des effluves briochés, d'amandes grillées.

Un vin au plaisir garanti, en apéritif, accompagné d'amuse-bouches raffinés (crostinis aux artichauts et mozzarella, verrines crabe avocat, ceviche de dorade).

Gusbourne Blanc de Blancs 2010 (prix 69€)

Un nez alliant élégance et complexité, qui développe des arômes de fleurs blanches, mirabelle, poire, une belle minéralité. Une bouche aux fines bulles caressantes, à l'attaque ample, qui rebondit de fraîcheur. Une finale toute en longueur, sur des notes citronnées, de gingembre, un brin saline.

Un vin de gastronomie, avec des Dim Sum aux crevettes, une sole aux agrumes, un Stilton Cheese, un carpaccio d'ananas.

Les vins effervescents anglais peuvent nous régaler, à condition de laisser notre chauvinisme de côté...