Vin à 5 €, vin à 25 €, quelle différence ?
Publié le mardi 04 octobre 2016

Vin à 5 €, vin à 25 €, quelle différence ?

A première vue, rien ne les différencie. Même verre, même appellation, même millésime. Pourtant, l'une de ces bouteilles est vendue 5 € quand la seconde affiche 25 €. Une erreur d'étiquetage ? Pas du tout. De la physionomie du vignoble au potentiel de garde d'un vin, le prix final d'une bouteille cache de nombreux paramètres auxquels on ne pense pas forcément.

Sur quels éléments concrets se base-t-on pour fixer le prix d'une bouteille ?

Transport, marketing, distribution… Toutes les bouteilles vendues en cave, sur internet ou en supermarché répercutent des frais fixes incompressibles. Certaines quilles affichent toutefois un prix plus élevé que d'autres. La raison se trouve d'abord dans le vignoble. Un vin élaboré à partir de raisins issus de vignes plantées sur des coteaux escarpé, accessibles à pied uniquement, coûte plus cher à produire qu'un vin élaboré à partir de raisins issus de vignes plantées en plaine. La taille de l'exploitation compte elle aussi : le matériel est moins vite amorti dans un petit domaine que chez un gros négociant. Le rendement, enfin, joue un rôle essentiel. Moins la vigne donne de raisin, que ce soit par choix du vigneron, parce que le cahier des charges l'impose ou en raison de l'âge des ceps, moins le viticulteur obtient de bouteilles, ce qu'il répercute alors sur ses prix.

Pourquoi trouve-t-on des écarts de prix chez un même producteur ?

Chaque vigneron est libre de produire plusieurs gammes de vins. L'âge des vignes dont sont issus les raisins, le temps passé à élever un vin ou la qualité des fûts de bois utilisés influent sur le prix final d'une bouteille. Les vins les moins chers correspondent généralement aux vins de soif, à déguster dans les mois ou les années qui suivent leur mise en bouteille. Facile à boire, ils sont souvent ronds et fruités, adaptés à une consommation quotidienne. Les vins les plus chers, eux, sont pensés pour la garde. Leur potentiel de vieillissement est plus élevé, leurs arômes, plus complexes. Ce sont des vins à déguster avec des plats plus travaillés, servis lors d'occasions particulières.

Une bouteille plus chère est-elle forcément meilleure ?

Tout dépend de la raison pour laquelle elle est plus chère ! Un vin produit à partir de vieilles vignes, qui donnent des raisins concentrés en arômes, est plus complexe qu'un vin issu de vignes jeunes, ce qui explique son prix plus élevé. D'autres bouteilles ne doivent leur prix qu'à une logique purement commerciale, basée sur la loi de l'offre et la demande. Certaines maisons, notamment en Bourgogne ou à Bordeaux, ont vu les prix de leurs bouteilles flamber : on paye alors autant le prestige d'un château ou d'un domaine que le contenu de la bouteille.

Alexandra Reveillon