Un verre de vin, avec ou sans glaçons ?
Publié le vendredi 26 mai 2017

Un verre de vin, avec ou sans glaçons ?

Les chaleurs estivales arrivent et l'envie de se désaltérer avec autre chose que de l'eau minérale aussi ! Si vous n'avez pas de cave à vin, c'est le frigo qui est la réserve pour l'apéro. Mais parfois la gestion du stock fait défaut : zéro bouteille fraîche. Le drame ! Que faire ?

Nous avons tous pris l'option du congélateur. Le risque est de retrouver votre blanc ou rosé complètement givré, déphasé avec des arômes cassés plus du tout frais !!!

Les vrais glaçons, ben voyons !

Aller, il ne faut pas dramatiser, dans certains pays le vin se boit coupé avec du coca ou de la limonade. Bref transformé en cocktail, un peu comme le rosé pamplemousse. Ne nous formalisons donc pas pour un malheureux glaçon plongé dans un verre de 12 cl, en attendant que la bouteille se refroidisse dans un seau à glace. Surtout si le vin en question est un entrée de gamme. Il faut juste prendre conscience que glaçon rime avec dilution : c'est à dire que de 12,5 % vous allez arriver après fonte à 10,5 %. Tout le reste aussi sera amoindri en intensité : arômes et saveur en bouche. Poussé à son extrême, cela donne le rosé piscine, littéralement noyé dans les glaçons !

La consommation de vin dépend donc de l'instant : en plein été on veut se désaltérer. Alors faites comme vous voulez. Il existe aussi des moyens d'utiliser des glaçons sans pouvoir diluant :

Le grain congelé

L'astuce du fruit congelé 100 % vigne : prendre le soin de laver une grappe de raisin de table puis laisser les grains dans votre congélateur. Il ne reste plus qu'a s'en servir au moment voulu. A usage unique, cela suppose d'avoir fait un minimum de stock pour les gros consommateurs !! Par contre je n'ai aucune idée du résultat une fois le fruit fondu et vous ?

Le glaçon à base de vin rosé

Du côté de Montpellier, Boris Leclercq, restaurateur et vigneron, innove en lançant le caillou rosé. C'est un berlingot de 2 cl de rosé de son domaine, qui plaçait au congélateur fera ensuite office de glaçon le moment venu. A destination des lieux branchés de la côte, ce goodies givré, est l'allié du rosé de Rêve du domaine la Grande sieste.

On the rocks

Si vous êtes amateur de spiritueux, vous devez connaitre les petites pierres cubiques en granit. Pourquoi ne pas les utiliser pour le vin ? Leur avantage est qu'elles sont réutilisables et parfaitement neutres au niveau aromatique. Certes, cela demande un petit investissement de départ entre 1,5 et 2 € pièce, mais exit la problématique du verre de vin frais.

Vous l'aurez compris ce billet était plutôt orienté vin blancs et rosés. Toujours est-il que certains vins rouges légers, notamment ceux à fort degré alcoolique ou les vins gouleyant type primeurs, méritent d'être consommé à des températures légèrement inférieures à 20 °C. Mais côté rouge, pas question de glaçons !