Trois AOC méconnues qui méritent d'être connues
Trois AOC méconnues qui méritent d'être connues
Publié le mardi 28 août 2018

Trois AOC méconnues qui méritent d'être connues

La rentrée approche ! Il est grand temps d'aiguiser (en douceur) la curiosité de vos neurones...
Si on vous dit : Bouzeron, Rosette, Passe-tout-grains. Cela vous évoque quoi ? Il s'agit de trois AOC méconnues, qui méritent d'être connues. Mais pourquoi ?

Bouzeron, le royaume de l'Aligoté doré

Il y a des situations qui incitent leurs protagonistes à se dépasser et à se révéler. C'est exactement le cas du cépage blanc Aligoté, cultivé sur l'aire d'appellation Bouzeron .

Avec une superficie de seulement 52 ha, 25 producteurs passionnés, un cépage unique, qui aurait cru qu'elle mériterait d'être distinguée ?
Les personnes qui ont eu la chance d'admirer la situation unique de son vignoble et de goûter ses vins !

Au cœur de la Bourgogne, sur la Côte Chalonnaise, ses vignes perchées sur le haut d'une colline (entre 270 et 350 m d'altitude) s'épanouissent sur des sols maigres de marnes blanches à dominante calcaire, sous un microclimat chaud.
Un environnement et un mode de conduite en gobelet permettent une maîtrise des rendements et l'obtention d'une maturité optimale favorisant la fraîcheur.

Ici, l'Aligoté s'exprime comme nulle par ailleurs. La peau des raisins, plus fine que celle de l'Aligoté produit sur le reste de la Bourgogne, prend une teinte dorée. Ses vins sont d'une complexité incroyable, avec un subtil équilibre entre rondeur et vivacité.

L'AOC Bouzeron est un des secrets de la Bourgogne...

Rosette, une pépite de douceur

Que les choses soient claires, il ne sera point question de faire le parallèle avec quelqu'une spécialité charcutière !

Les vins de l'AOC Rosette se dévoilent avec subtilité, sur des notes citronnées, florales, exotiques. Leur bouche est légèrement moelleuse, rythmée par une finale franche et vive. Ils se marient avec gourmandise avec des plats sucrés salés, des fromages à pâte persillée, ou des desserts relevés.

Cette appellation a su résister aux difficultés rencontrées par le vignoble de Bergerac. Elle est tombée aux oubliettes dans les années 50, avant de retrouver ses lettres de noblesse 10 ans après. Avec 24 petits hectares déclarés et une poignée de 12 viticulteurs, on peut dire qu'elle est aujourd'hui confidentielle. Mais non moins exceptionnelle.

Ses vignes sont situées sur un amphithéâtre dominant la vallée bucolique de la Dordogne. Elles sont plantées de Sémillon, Sauvignon et Muscadelle, sur des coteaux ensoleillés et des sols argilo-graveleux.

L'AOC Rosette séduit par ses vins blancs moelleux et aériens...

Passe-tout-grains, une histoire de raisins

Nous voici de retour en Bourgogne, dans une AOC qui ne fonctionne pas tout à fait comme les autres...

Bien qu'elle fasse partie de l'Appellation Régionale de Bourgogne, l'AOC Passe-tout-grains n'est pas attachée à une région viticole donnée. Ses vins peuvent aussi bien être produits en Saône-et-Loire (qui représente la majorité des volumes), en Côte-d'Or ou dans la vallée de l'Yonne.

Sa singularité réside dans le procédé d'élaboration de ses vins rouges. Ces derniers sont issus d'un assemblage de Pinot Noir et de Gamay, mais le mélange ne se fait pas à la fin de la vinification ou de l'élevage. Il est effectué juste après les vendanges, lors de l'encuvage des raisins. Un cas unique au sein des vins de Bourgogne tranquilles !

Il en résulte divers styles de vins, selon les terroirs et les proportions de ces deux cépages, qui se retrouvent autour d'une trame commune, leur fruité et leur friandise.

L'AOC Passe-tout-grains, ne passez pas votre chemin...

Quand on aime le vin, on ne craint pas la routine. Parce qu'il y aura toujours de beaux moments de découverte.