Top 5 des vins de vigneronnes

Top 5 des vins de vigneronnes

Le 8 mars, la journée internationale des droits des femmes, approche à grands pas. L’occasion idéale pour mettre en avant des vins des quatre coins de la France élaborés par des viticultrices passionnées. Cette liste est, bien entendu, non exhaustive, le monde du vin regorgeant de talents au féminin. Que vous soyez amateur ou néophyte, laissez-vous tenter par l’un de mes cinq coups de cœur !

Lucie Fourel, Domaine Les 4 Vents

10 hectares en bio et deux sœurs investies, voilà la meilleure définition du Domaine Les 4 Vents. Lucie et Nancy Fourel incarnent à la perfection la nouvelle génération dynamique de Crozes-Hermitage. Leur credo : un minimum d’interventions pour exprimer toute la pureté du fruit. Intenses, concentrés, fins, authentiques, tanins soyeux… les dégustateurs ne tarissent pas d’éloges devant leurs créations.

Isabelle Mangeot, Domaine Regina

Ancienne informaticienne, Isabelle Mangeot a choisi de réaliser son rêve en 1997 en louant quelques hectares de vignes en Lorraine avec son mari Jean-Michel. Désormais seule à la tête de l’exploitation depuis la mort de son époux, elle aime faire découvrir les trésors de sa région à travers des vins généreux. L’Auxerrois, le Gamay et le Pinot Noir sont mis à l’honneur en AOC Côtes de Toul, une appellation encore trop méconnue qui mérite que l’on s’y intéresse de plus près.

Léa Rodrigues-Lalande, Château de Castres

C’est dans une superbe chartreuse du XVIIIe siècle entourée d’un terroir d’exception que la famille Rodrigues-Lalande décide de s’installer en 1996. Pas encore 30 ans mais du sang de vigneron dans les veines et le savoir-faire en héritage, Léa Rodrigues-Lalande est aujourd’hui l’une des plus jeunes viticultrices du bordelais. Chaque jour elle veille à la qualité de ses grains pour transmettre toute la richesse des Graves.

Anne-Laure Sicard, Mas Lasta

Œnologue et ingénieure agronome de formation, Anne-Laure Sicard est partie à la visite des vignobles du monde entier pour finalement s’établir dans l’appellation Terrasses du Larzac. C’est avec 8 hectares de vieilles vignes en altitude entourées de garrigue qu’elle crée alors le Mas Lasta. Elle y produit des vins d’une fraîcheur incomparable et si, faute d’infrastructures, elle ne peut pas tout vinifier elle-même, elle participe à la solidarité vigneronne en vendant ses raisins à des viticulteurs moins chanceux.

Marie-Hélène Denis, Domaine des Gabies

Le Domaine des Gabies, unique vignoble de la Haute-Vienne, est une histoire de famille pour Marie-Hélène Denis. Abandonné pendant plus d’une décennie, il connaît cependant un second souffle depuis quelques années sous sa direction bienveillante. Elle profite d’un terroir de granites et de schistes gorgé de soleil dont elle tire des vins équilibrés et agréables en version rouge, blanche, rosé et effervescente.

Bonus : Audrey Martinez, Domaine de la Vivarelle

Impossible de parler de vins faits par des femmes sans mentionner ma talentueuse collègue de Toutlevin, Audrey alias la Wineista. Direction l’Hérault, donc, pour découvrir le Domaine de la Vivarelle où elle officie avec ses parents. Les parcelles sont sélectionnées avec minutie et vinifiées séparément pour tirer le meilleur de leurs différents terroirs et proposer des assemblages charmeurs et pleins de caractère.