Tenez-vous bien votre verre de vin ?

Tenez-vous bien votre verre de vin ?

Le monde du vin est entouré de mystère et a souvent tendance à effrayer les néophytes. S’il est pourtant bien plus ouvert qu’il n’y paraît, et riche en viticulteurs sympathiques avides de partager leur expérience, il est vrai qu’il est cependant régi par certains codes. Alors pour briller lors de votre prochaine dégustation, commençons aujourd’hui par l’une d’entre elles : comment tenir son verre à vin ?

Pourquoi le verre à vin a-t-il un pied ?

Avant même de pouvoir l’attraper de la bonne manière, vous pourrez raconter à vos amis l’origine de ces verres si particuliers. Non, le pied n’est pas simplement une question d’esthétique mais a bien une raison profonde. Le corps humain véhicule naturellement de la chaleur. Ainsi, lorsque vous utilisez un verre à eau, vous ferez automatiquement augmenter la température du liquide contenu en le tenant dans la paume. Pour éviter ce contact direct et profiter d’une dégustation dans des conditions optimales, on a donc ingénieusement créé des verres à pied. Le vin reste alors à la température voulue plus de temps.

Autre raison souvent invoquée, ce design permet d’analyser la couleur de la robe sans jamais obstruer la vision.

Où se placer sur le pied ?

Vous l’avez donc compris, un verre à vin se tient par le pied. Seule exception à la règle : lorsque celui-ci est servi trop frais, le réchauffer sera alors une bonne idée.

Une fois cette information acquise, une nouvelle question se pose : à quel endroit du pied exactement placer sa main ? Vous avez ici plusieurs options.

Premier principe à retenir et respecter, on évite de le tenir trop haut. Notamment si vous avez empreint vos mains d’une odeur vigoureuse : un oignon coupé en préparant le repas à suivre ou un savon puissant en se lavant par exemple. Elles risqueraient de vous empêcher d’apprécier pleinement la palette aromatique.
En dehors de cette contrainte, vous restez plutôt libre dans vos choix. Tout est alors une question d’envie et de style.

Pour un débutant en recherche de simplicité, il est conseillé de l’attraper par le milieu de la tige en la pinçant entre le pouce et l’index. Il s’agit de la position classique que chacun sera à même de maîtriser.

Plus expérimenté ou juste désireux de frimer un peu devant les copains ? On l’attrape par la base, toujours entre le pouce et l’index. Mais attention, si le tenir sans bouger est facile, le faire tourner pour en révéler les arômes avec un geste sûr sera bien plus compliqué.

Entraînez-vous un peu pour éviter d’en renverser sur la nappe blanche et éviter un faux pas en dégustation !