Quels vins boire avec le tournedos ?
Quels vins boire avec le tournedos ?
Publié le jeudi 05 mars 2015

Quels vins boire avec le tournedos ?

Ce soir au menu, tournedos de bœuf. Tendre et savoureux, ce morceau de choix fait partie des plus belles pièces de viande. Il serait dommage de cacher son goût délicat derrière des vins mal adaptés ! Que vous le serviez nature, simplement accompagné d'une poêlée de légumes ou d'une purée maison, ou bien Rossini, surmonté d'une tranche de foie gras poêlé, le tournedos mérite le meilleur. Toutlevin.com fait le point sur les vins rouges à déboucher les yeux fermés.

Avec un tournedos de boeuf

Pas besoin de chercher midi à quatorze heures. Avec le tournedos, l'accord idéal se résume en un mot : classicisme. Si les grands crus du Bordelais se révèlent exceptionnels avec cette pièce de bœuf, on trouve également des vins rouges issus d'appellations plus abordables qui soulignent très bien la finesse de la viande. N'hésitez pas à vous tourner vers un Haut-Médoc ou un Blaye premières Côtes de Bordeaux, au rapport qualité prix très intéressant. A la fois tanniques et fruités, ils se marient parfaitement avec le côté juteux d'un tournedos servi saignant. Vous préférez le bœuf bien cuit ? On peut alors accompagner le plat d'une sauce facile à préparer, en déglaçant simplement la poêle avec un peu de porto avant de monter le jus obtenu avec un peu de beurre. On évite ainsi aux tanins d'assécher la bouche.

Les appellations idéales

Haut-Médoc : Située sur la rive gauche de la Gironde, l'AOC Haut-Médoc donne des vins rouges souples et soyeux, qui se reconnaissent à leurs arômes prononcés de fruits rouges et noirs. Elevés en barrique, ils développent des notes boisées et vanillées qui soulignent le goût du tournedos.

Blaye Premières Côtes de Bordeaux : Produits sur la rive opposée du fleuve, les vins de l'appellations Blaye Premières Côtes de Bordeaux se composent d'un assemblage de merlot, de cabernet sauvignon et de malbec, qui en fait des vins à la fois ronds et puissants. A déguster jeunes avec une viande rouge.

Avec un tournedos Rossini

Plus élaboré que le simple tournedos, le tournedos Rossini se compose d'une pièce de bœuf enserrée entre un toast de pain de mie et une tranche de foie gras poêlée. Tout un programme ! Riche et copieux, ce plat servi sur les plus grandes tables préfère les vins plus charpentés, comme les rouges du Languedoc, qu'il s'agisse d'un Saint-Chinian ou d'un minervois. Ces vins rouges de caractère équilibrent la puissance du plat. Leurs arômes de fruits rouges et d'épices, doublés de notes de réglisse et de tapenade d'olives noires soulignent le goût délicat de la viande sans dominer le foie gras. Un conseil : préférez-les jeunes, pour garder toute la force du fruit.

Les appellations idéales

Saint-Chinian : Planté sur les rives de la Méditerranée, le vignoble de Saint-Chinian est reconnu pour ses vins rouges fins et complexes. Elaborés à partir de cépages syrah, grenache et mourvèdre, ils développent des notes épicées qui rappellent l'assaisonnement de la tranche de foie gras posée sur la viande.

Minervois : Avec 15 000 hectares de vignes, le Minervois est l'un des vignobles les plus étendus du Languedoc. Les vignerons y produisent essentiellement des vins rouges à base de syrah, grenache et carignan, dont la puissance se mesure très bien à des plats élaborés comme le tournedos Rossini.

L'option universelle

Autour de la table, chacun fait sa petite cuisine. A droite, on préfère le tournedos Rossini, à gauche, on se passe de foie gras. Hors de question d'ouvrir deux bouteilles. Et si on optait pour un vin à mi-chemin entre un bordeaux et un languedoc, qui se marie aussi bien avec une viande nature que cuisinée ? A vous les rouges des Côtes du Rhône, comme le gigondas et le vacqueyras. Bercées par le soleil, les vignes de ces deux appellations donnent des vins à la fois frais et épicés, aux tanins prononcés. Résultat, des vins structurés aux arômes de fruits rouges et d'épices, qui s'imposent comme un très bon compromis.

Les appellations idéales

Gigondas : Implantée à quelques kilomètres de Châteauneuf du Pape, l'AOC Gigondas doit sa renommée à ses vins rouges de caractère. N'hésitez pas à opter pour des vins jeunes : on profite ainsi de toute la puissance des tanins, avant qu'ils ne commencent à se fondre avec le temps.

Vacqueyras : Comme les vins de Gigondas, les rouges de Vacqueyras sont issus du vignoble des Côtes du Rhône méridionales. Puissants et structurés, ils n'oublient pas d'être frais. De quoi s'accorder aussi bien avec un tournedos juteux qu'avec un tournedos Rossini, à la fois gourmand et copieux.

Alexandra Reveillon

Merci à Fabrizio Bucella, sommelier indépendant et professeur à l'Université Libre de Bruxelles.