Quels vins avec un clafoutis aux cerises ?

Quels vins avec un clafoutis aux cerises ?

Cousin pas si éloigné du far breton, le clafoutis est un grand classique de la pâtisserie de notre beau pays. Il est caractérisé par une texture délicieusement fondante et moelleuse qui le rend reconnaissable entre tous grâce à sa pâte rappelant fortement celle du flan. Traditionnellement aux cerises, c’est la gourmandise d’été par excellence. Mais il peut cependant être composé d’autres fruits, selon vos envies et ce que vous avez dans votre cuisine. Alors déclinable à l’infini et durant toute l’année, il n’est pas rare de le trouver chez votre pâtissier dans une version aux pommes ou aux abricots.

Ses premiers pas dans la gastronomie française remontent au XIXe siècle, lorsqu’il apparaît dans le Limousin. Si son origine géographique a été certifiée, il subsiste encore plusieurs débats quant à celle de son nom. Ainsi, certains pensent qu’il serait tiré de l’occitan clafir signifiant remplir (de cerises), alors que d’autres évoquent le latin clavo figere soit fixer un clou pour rendre hommage à la manière dont les cerises seraient fixées dans la pâte. Voilà pour le point culture G, maintenant passons à l’accord mets et vin avec ce dessert du quotidien dans son interprétation originale, aux cerises.

Jouer sur la continuité avec un vin doux naturel

Pour faire écho à l’onctuosité de la pâte et aux arômes de cerise cuite, on se tourne vers un vin doux naturel. On le choisit rouge et jeune pour souligner le fruité de ce mets. Les incontournables Maury et Banyuls seront bien entendu de la partie, mais aussi Rasteau ou encore Rivesaltes. Il sera également du plus bel effet aux côtés d’un vin de liqueur comme le Pineau des Charentes ou le Floc de Gascogne, à condition de le choisir en rouge lui-aussi. Enfin, essayez un Macvin du Jura rosé pour un accord surprenant. De jolies notes de fruits rouges, du soyeux et des tanins intenses.

Ou sur le contraste avec un effervescent

Si vous souhaitez finir le repas sans un trop plein de sucre, misez sur l’équilibre apporté par les bulles aux crémeux du clafoutis. On préférera du rosé, une fois encore pour mettre en exergue le côté fruité du dessert. On peut s’orienter vers un Champagne ou un Crémant de Loire secs qui s’opposeront au gras de ce plat sans en écraser les saveurs pour terminer sur une touche de légèreté. Pour les becs tout de même un peu sucrés, un Cabernet de Saumur demi-sec et ses notes d’agrumes apporteront une belle fraîcheur.