Que valent les bouchons universels et les bouchons garde-bulles ?
Que valent les bouchons universels et les bouchons garde-bulles ?
Publié le lundi 30 décembre 2013

Que valent les bouchons universels et les bouchons garde-bulles ?

A consommer avec modération. La raison l'emporte : votre bouteille n'est qu'à moitié entamée à la fin du repas. Que faire si vous ne buvez pas vos vins jusqu'à la dernière goutte ? Toutlevin.com se penche pour vous sur la question des bouchons universels et des garde-bulles. Sont-ils efficaces ? Faut-il s'y fier ? Altèrent-ils le goût du vin ? Tour d'horizon.

Qu'est-ce qu'un bouchon universel ? Quelle est la différence avec le garde-bulles et l'aspirateur d'air ?

Un bouchon universel est ce petit bouchon en plastique, tout simple, que vous pouvez trouver dans vos supermarchés ou sur internet. Il a la particularité de s'adapter à tous types de bouteilles. Il évite au vin d'avoir un contact renouvelé avec l'oxygène. Attention toutefois : l'air déjà présent dans la bouteille est lui en contact avec le vin : le risque d'oxydation est donc ralenti, mais pas éliminé.

Les aspirateurs d'air, eux, permettent de faire le vide entre le vin et la bouteille. Ce sont de petits bouchons en silicone, équipés d'une pompe conçue pour mettre la bouteille en dépression. A l'inverse, les garde-bulles compriment l'air présent dans la bouteille pour éviter au gaz carbonique présent dans un vin pétillant de s'échapper.

Combien de temps permettent-ils de conserver une bouteille ?

Tout dépend du taux de soufre présent dans votre bouteille. Les vins naturels ou bios, dans lesquels on trouve peu voire pas de sulfites, ne se conservent que quelques heures au contact de l'air sans s'altérer, bouchon universel ou pas. L'aspirateur d'air est la seule option qui permette d'allonger leur durée de vie de quelques jours.

Les vins classiques, plus concentrés en sulfites, peuvent se conserver 24h simplement refermés par un bouchon universel. Ce délai monte jusqu'à 5 jours si on utilise un aspirateur d'air.

Permettent-ils au vin de conserver le même goût qu'à l'ouverture de la bouteille ?

Une chose est sûre, votre vin n'aura jamais le même goût qu'à l'instant où vous l'ouvrez. L'explication est simple : une bouteille scellée contient un léger gaz carbonique qui s'échappe à l'ouverture, faisant ainsi ressortir les arômes du vin. Un cru déjà ouvert aura donc déjà vu l'essentiel de ses arômes s'envoler, peu importe le bouchon utilisé.

Certains vins, cependant, sont plus aromatiques le lendemain. Une condition : ils doivent avoir entre 1 et 8 ans de bouteille. Avec le temps, leur oxygène s'est réduit. Le contact avec l'air dans une bouteille fermée d'un bouchon universel fait office de carafage et lui permet de s'épanouir. On retrouve alors des arômes plus marqués qu'à l'ouverture.

Sont-ils pratiques à utiliser ?

C'est un jeu d'enfant ! Le bouchon universel s'enfonce dans le goulot, à la manière du bouchon de liège originel que vous ne pouvez malheureusement plus utiliser : déformé, parfois détruit par le tire-bouchon, mieux vaut le remplacer.
L'aspirateur d'air est un simple bouchon de silicone munit d'une petite valve. On l'installe en un clin d'œil sur la bouteille avant de décomprimer l'air avec une petite pompe fournie.
Le garde-bulles est tout aussi simple à utiliser. Lui aussi en silicone, il se clipse sur la bouteille et comprime l'air présent.

N'est-il pas vain de vouloir garder des bulles ?

Pas forcément ! Evidemment, se contenter d'une petite cuillère insérée dans le goulot est un doux rêve. En rajoutant de la pression dans une bouteille à moitié vide, les garde-bulles compriment l'air et permettent de conserver les bulles. Si elles ne sont pas aussi éclatantes qu'à l'ouverture de la bouteille, elles restent aussi vives que lorsque vous la refermez.

Merci à Jean-Michel Monnier, œnologue conseil et maître de conférences à l'Université d'Angers.