Que boire avec une tortilla ?

Que boire avec une tortilla ?

La tortilla, de son nom complet tortilla de patatas, est un mets incontournable de la gastronomie espagnole. Elle consiste en une omelette de taillées en tranches fines et relevée de quelques oignons. Selon les recettes, on peut l’agrémenter d’autres ingrédients encore, parmi lesquelles des herbes aromatiques, des légumes ou du jambon.

Sa création daterait du XIXème siècle, même si les opinions divergent. Toutefois, tous s’accordent à dire que les qualités qui ont fait son succès sont sa consistance et son coût réduit.
Alors qu’elle a été dans un premier temps destinée à une population pauvre, aujourd’hui elle est dégustée et appréciée des tables modestes aux dîners royaux.
En tant que plat à partager emblématique des célèbres tapas que l’on aime commander entre amis, elle incarne magnifiquement la mentalité espagnole.
Tantôt rustique ou plus sophistiquée en fonction des établissements, elle reste toujours gourmande et fondante. Qu’on la déguste chaude ou froide, servie en part généreuse ou en cubes à l’apéritif, on aime la savourer avec le vin adéquat.

Un rosé sec et frais

La tortilla est un partenaire de choix des vins rosés corsés faisant preuve d’une belle puissance, mais également d’une fraîcheur agréable. Cette dernière permet notamment d’apporter de l’équilibre à ce plat réputé pour son côté gras.
On recherche de l’expression aromatique et une bouche empreinte de rondeur. Pour cela, direction le Languedoc avec les appellations Corbières et Pic Saint Loup.
Pour miser sur des agrumes, de la finesse et une trame fraîche, on pourra aussi servie un Marsannay de Bourgogne issu du Pinot Noir. Plus au sud, les vins de caractère de Bellet et Bandol, en Provence, offrent une alliance intense. Et l’incontournable appellation Tavel, dans la Vallée du Rhône, est synonyme de fruité et de longueur en bouche. Enfin pour une association locale, on s’oriente vers un Rioja. Vif et court, ce vin de copains est idéal pour un apéritif convivial avec quelques morceaux de tortilla à piquer.

Un blanc fruité

Vous trouverez aussi votre bonheur du côté des vins blancs. On les choisit de préférence jeunes, avec un beau croquant, de la richesse et une pointe de gras pour rester pertinents face à la consistance du plat. En Bourgogne, un Viré-Clessé généreux fera merveille grâce à son acidité et sa pureté. En Corse, un Patrimonio aux accents ensoleillés en accord avec les origines de la tortilla apportera minéralité et précision. On peut aussi miser sur un Côtes du Rhône à base de Viognier, qui délivre rondeur et arômes de fleurs et de fruits à noyaux, ou un Côtes de Provence faisant la part belle au Vermentino. Une fois encore, un mariage local est possible avec un Vina Esmeralda espagnol, une explosion de fruits issue du Muscat et du Gewurztraminer.