Que boire avec une tarte tatin ?
Que boire avec une tarte tatin ?
Publié le vendredi 23 février 2018

Que boire avec une tarte tatin ?

Incontournable classique pour tous les becs sucrés de France, la tarte Tatin est toujours teintée d'une pointe de nostalgie qui en fait le dessert de l'enfance par excellence. Souvent servie avec de la crème fouettée ou une boule de glace vanille, son fondant et ses saveurs caramélisées sont une explosion de gourmandise. Les décennies passent et si les tartes tatins ne se ressemblent pas toujours grâce à la créativité de nos pâtissiers, les fondamentaux restent les mêmes et appelleront des vins aux arômes miellés.

Retrouvez la recette Toutlevin de Tarte Tatin

De l'étourderie légendaire à la réalité de l'époque

La tarte Tatin fût inventée par les sœurs du même nom au 19ème siècle. Elles étaient alors à la tête d'un établissement principalement fréquenté par des chasseurs et voyageurs appréciant les spécialités régionales de Sologne, notamment la tarte aux pommes. Selon la légende, l'une des sœurs, s'apercevant qu'il n'y avait pas de dessert pour le service, se précipita pour préparer une tarte et mit à cuire les pommes en oubliant la pâte. Elle la rajouta donc à la fin pour sauver la situation et nous connaissons tous la suite. Il existe également une version populaire selon laquelle les sœurs Tatin auraient laissé tomber une tarte aux pommes et l'auraient enfourné dans le mauvais sens.
En réalité, la véritable histoire serait bien plus terre à terre puisque les Tatin n'auraient inventé ce renversement que pour contrebalancer l'acidité agressive des pommes solognotes de l'époque avec le mélange beurre et sucre. Un récit moins romantique mais qui serait tout de même à l'origine d'un dessert emblématique de la cuisine française.

Cap sur les blancs moelleux et liquoreux

De premier abord, on aurait tendance à penser que ce dessert déjà sucré n'aurait pas besoin qu'on en rajoute. Mais si le caramel est bien présent, les pommes apportent de l'acidité et la pâte brisée, elle, n'est pas sucrée. On préfèrera des vins issus de raisins botrytisés ou de vendanges tardives. Leurs arômes miellés, notes de fruits confits et saveurs rôties feront écho à cette pomme cuite caramélisée.
Vous pourrez opter pour un Alsace Gewurztraminer Vendanges Tardives ou Sélection de Grains Nobles. Un vin blanc onctueux et puissant avec une belle acidité qui apportera de la fraicheur et donnera de la dimension au plat. Un Loupiac également, dont la texture suave rappellera le fondant de la pomme, et qui saura équilibrer le sucre. Du côté de la Loire, un Montlouis à base de Chenin fera un accord idéal avec ses notes de pommes cuites, de poire et de coing. Dans la même idée, n'hésitez pas à miser sur un vin doux naturel type Pineau des Charentes ou Muscat de Rivesaltes. Envie de voyager un peu ? Ouvrez-donc un Tokaj hongrois.

Déclinaison de pommes avec un Calvados ?

Presqu'exclusivement servi en digestif, le Calvados peut surprendre en accompagnement de ce dessert dans une alliance 100% pomme. En effet, il offre des notes de caramel, de pomme cuite, de vanille et de fruits secs. Servi en petite quantité, il n'ajoutera pas de sensation sucrée mais donnera un coup de fouet très apprécié.