Que boire avec un mac and cheese ?

Que boire avec un mac and cheese ?

Si le monde des végétariens est souvent peuplé de mets légers et diététiques, il comprend également un grand classique bourré de calories, le mac and cheese. Ce plat typiquement anglo-saxon se traduit tout simplement par macaronis au fromage. S’il fait rarement dans la finesse, on apprécie tous son côté crémeux et sa gourmandise.

On le déguste principalement au Royaume-Uni et aux États-Unis. Si la date précise de sa création reste vague, on en trouve des traces dès l’époque médiévale dans d’anciens livres de cuisine. Il se dit également que son succès serait dû au président Thomas Jefferson qui aurait ramené cette inratable recette d’Italie chez l’oncle Sam. Ce plat convivial a puisé, au cours de son histoire, différentes idées dans les pays qu’il a conquis. Si la base de ce gratin de pâte reste la même, elle s’accompagne de fromages râpés, parmi lesquels le cheddar, l’emmental, le gouda, le parmesan ou la mimolette selon les recettes. On rajoute ensuite du lait, de la crème et… un peu de beurre. Je vous ai prévenu qu’on ne ferait pas dans la légèreté aujourd’hui. On termine avec une pointe de noix de muscade pour relever le tout. En somme, un plat nourrissant et simple à préparer, le cheat meal idéal. Alors, quelle bouteille ouvre-t-on pour un mariage heureux ?

Un blanc gourmand

Première option, on se dirige vers un vin blanc qui fera écho aux qualités du plat. On favorise donc le Chardonnay et le Chenin, des cépages capables d’offrir du gras et du fruité, et qui sauront trouver leur place tout en apportant une touche de finesse. Pour un accord 100% Nouveau-Monde, on choisit des crus provenant de la région du Western Cape en Afrique du Sud. Au programme, un bouquet aromatique marqué et puissant, des fruits blancs et de la texture. Les chardonnays se révèlent généralement amples et riches, tandis que les chenins sont synonymes d’explosion aromatique entre fruits blancs, fleurs et agrumes. Côté France, on peut également jouer sur un accord de contraste avec un Muscadet-Sèvre-et-Maine sur Lie bien sec qui permettra de compenser le gras du fromage fondu.

Un rouge léger

Le cheddar est un fromage qui appelle généralement un rouge fruité aux tanins peu présents. Direction la Loire, donc, pour un Saint-Nicolas-de-Bourgueil issu du Cabernet Franc. On aime ses fruits rouges, sa fraîcheur et ses tanins souples et plaisants. On peut aussi proposer un vin des Coteaux Champenois qui rendra hommage au Pinot Noir. Des crus juteux, aux notes de framboise et de cerise, et offrant une jolie rondeur. Charnus et délicats, ils possèdent une agréable pointe d’amertume qui apportera du relief. Enfin, un Beaujolais Villages, complexe et velouté, fera merveille avec le crémeux de ces pâtes généreuses.