Que boire avec des tapas ?
Que boire avec des tapas ?
Publié le vendredi 08 juin 2018

Que boire avec des tapas ?

En été, on revient avec plaisir aux apéritifs dinatoires tardifs en terrasse et on n'hésite jamais à se mettre à l'heure espagnole avec de délicieux tapas ! D'ailleurs, à cette occasion, je vous partage une petite anecdote sur l'origine du mot tapas qui fera probablement son effet dans les soirées conviviales entre amis. Tiré de tapeo, qui signifie tampon, ou de tapar, boucher en castillan, il fait référence à une ancienne tradition qui consistait à débuter le repas avec une tartine de pain garnie posée sur son verre de vin. La légende voudrait que ce soit le roi Alfonso X qui ait instauré cette coutume pour éviter que ses sujets ne boivent trop à jeun.

Si la modération est donc de mise, quelle serait cependant les bouteilles idéales à ouvrir pour sublimer vos différents tapas ?

Avec du jambon, pata negra ou jamon iberico, que l'on peut agrémenter d'un gourmand pan con tomate : si on privilégie souvent le vin rouge, c'est pourtant le blanc qui constitue un allié idéal face au sel et au gras de ce type de mets. Direction le sud de la France, dans les Corbières et le Minervois, pour dégoter un blanc sec puissant et intense. Il est tout de même possible d'ouvrir une bouteille de rouge mais on évite celles qui seraient trop tanniques. En effet, les tanins ont une fâcheuse tendance à se durcir et devenir asséchant en présence du gras de la charcuterie. On peut rester dans le Languedoc avec un Pic-Saint-Loup dans le Languedoc ou partir dans le Beaujolais avec un Brouilly.

Avec des croquetas de poisson, et plus précisément garnies de morue, on reste sur les vins blancs secs. Entre la garniture aux saveurs subtiles et l'extérieur composé de friture, les croquetas apprécient les blancs délivrant de l'intensité, du fruité et une belle rondeur. On peut opter, au choix, pour un joli Chenin de Loire ou un Muscat d'Alsace.

Avec l'incontournable tortilla de patatas, on reste dans l'esprit du plat avec un accord tout en simplicité et particulièrement estival. On s'oriente donc vers un rosé sec, frais et léger venu de Provence ou de Corse qui équilibrera le gras très présent de ce mets.

Avec des piquillos farcis au fromage, on opte pour un blanc très sec, caractérisé par sa fraîcheur et sa tension. De nombreux choix s'offrent à nous : Bordeaux et la Bourgogne s'opposent avec un Entre-Deux-Mers ou un Chablis, tandis que la Loire propose deux belles options, Sancerre et Muscadet.

Avec du poulpe à la galicienne, on mise sur un accord 100% local avec un vin rouge venu de l'appellation Bierzo située à Castilla y Léon. Issus en grande majorité du cépage Mencia, ses crus sont caractérisés par leur fruité, leur minéralité et leur fraîcheur.