Quand la BD bulle avec le vin

Quand la BD bulle avec le vin

Longtemps sans lien aucun, ces deux mondes se sont rapprochés depuis une dizaine d'années pour emmener les amateurs dans l'univers encore bien souvent mystérieux du vin. Avec un succès certain.

Comment BD et vin ont-ils écrit une histoire commune ? Franchissons les océans un instant.

C'est au Japon que tout a débuté, grâce au phénomène des mangas, et plus précisément du manga viticole Les Gouttes de Dieu. Imaginé par l'auteur Tadashi Agi et le dessinateur Shu Okimoto, ce pionnier du genre en noir et blanc a été publié pour la première fois en 2004, dans le magazine Weekly morning. Il narre l'aventure initiatique d'un héros novice en vin, Shizuku Kanzaki, lancé au décès de son père dans une chasse au trésor qui le mène de mystères en investigations, au cœur des crus les plus prestigieux de la planète (dont de nombreux domaines de Bordeaux et Bourgogne). L'engouement s'est ensuite déployé mondialement, avec 44 tomes édités depuis le départ, et a conquis l'Hexagone grâce à l'éditeur Jacques Glénat, qui en a acquis les droits en 2008 pour la France.

Pourquoi donc ce créneau des BD viticoles, auparavant inexploré, a-t-il connu un tel boom depuis une décennie ? Indéniablement parce que ce format populaire de la BD favorise une approche pédagogique et décomplexée du vin, propice à démystifier cet univers confidentiel. Les ingrédients pour y parvenir : une trame narrative sur fond de péripéties, souvent emmenée par un héros ou une héroïne qui vit un parcours initiatique, saupoudrée de détails réalistes précis sur le monde viticole, et agrémentée de la juste dose d'impertinence et du joli coup de crayon propres à la bande dessinée.

D'autres succès de BD viticoles en France

Après la formidable success-story des Gouttes de Dieu, d'autres auteurs et éditeurs se sont engouffrés dans cette niche, que ce soit pour conter l'histoire d'une appellation, d'un vin en particulier, du vin dans sa globalité, d'un vigneron, d'un acteur-phare du vin...
C'est ainsi qu'Etienne Davodeau a publié en 2011 aux éditions Futuropolis Les Ignorants – Récit d'une initiation croisée, une BD-reportage en un seul tome. Simple amateur de vin, l'auteur s'est essayé durant un an à la vie de vigneron en Anjou chez son voisin Richard Leroy. De même, dans une expérience de vie réciproque, le vigneron sans grandes connaissances de la BD s'est prêté au jeu, lisant les BD sélectionnées par son ami, rencontrant des auteurs, approchant la planche à dessin... Le succès fut au rendez-vous pour cet ouvrage traduit dans une vingtaine de langues, vendu à plus de 200 000 exemplaires.

Parmi les auteurs de BD qui pèsent en France, on peut également citer Benoist Simmat et sa BD-enquête sur les coulisses du monde du vin Robert Parker, les sept pêchés capiteux parue en 2010. Depuis, il décline à l'envi le sujet vin (en 2011, Les Caves du CAC 40 et Dico Vino aux Editions 12 Bis, en 2012 Champagne – Le Dom Pérignon Code chez Glénat, en 2015 Bordeaux connection chez First, en 2018 L'incroyable histoire du vin aux éditions Les Arènes).

Le très prolifique Bordelais Eric Corbeyran en fait de même. De novice dans le domaine viti-vinicole avant de rédiger Châteaux Bordeaux avec le dessinateur Espé, dont le premier volume est sorti en 2011, l'auteur est devenu un véritable passionné. Cette saga conte les aventures de la jeune héritière Alexandra Baudricourt et ses embûches dans la reprise du domaine familial médocain. Depuis ces prémices, l'auteur a imaginé une vingtaine d'albums sur le vin, dont la trilogie Cognac, Le Sang de la Vigne en immersion au cœur des plus prestigieux crus classés de Bordeaux (adapté en série télé avec Pierre Arditi), Bodegas en Espagne et à Mendoza, ainsi que In Vino Veritas en Toscane. Vinifera, l'un des derniers-nés de l'auteur en collaboration avec un dessinateur différent à chaque tome (une trentaine au total prévue d'ici 2022), invite découvrir l'histoire du vin de l'Antiquité à nos jours. Au rang des incontournables également, on peut citer Vin, gloire et bonté, une satire de la vinocratie bordelaise par la journaliste Isabelle Bunisset et le dessinateur Giusseppe Liotti, parue en 2015 chez Glénat.

Un festival dédié à la BD du vin

Si les amateurs de BD de tous genres ne manquent certainement pas de connaître l'incontournable festival de la Bande Dessinée d'Angoulême (en 2020 du 30 janvier au 2 février), Romain Sou, à la tête du Château Lacouture à Gauriac, en Gironde, a créé il y a dix ans son propre festival dédié à la BD viticole. A l’occasion des journées portes ouvertes en Côtes de Bourg, le festival BD & Vin valorise le temps d'un week-end le neuvième art (www.bd-et-vin.fr).