Qu'apporte le soleil au vin ?
Qu'apporte le soleil au vin ?
Publié le mardi 15 juillet 2014

Qu'apporte le soleil au vin ?

Arômes de fruits confits et notes épicées, les vins nés sous des latitudes ensoleillées ont souvent de nombreux points communs. Ces caractéristiques sont dues à un élément : le soleil. Mais quelques rayons suffisent-ils pour autant à changer le profil d'un vin rouge, d'un rosé ou d'un vin blanc ? Pas si sûr. Toutlevin.com a mené l'enquête pour vous éclairer sur l'importance du soleil dans l'élaboration d'un vin.

Quelles caractéristiques les vins du sud doivent-ils au soleil ?

Qu'ils soient produits dans le sud de la France, de la Provence au Languedoc en passant par la Corse et le Roussillon, ou dans certaines régions littorales de l'Espagne ou de l'Italie, les vins qui bénéficient des rayons du soleil présentent plusieurs points communs, à commencer par un degré d'alcool souvent plus élevé que les vins produits au Nord de la Loire. Un phénomène dû au soleil : en accélérant la maturité du raisin, il enrichit la pulpe en sucre, qui se transforme en alcool lors de la fermentation. On retrouve également des arômes de fruits confits, voire confiturés, issus de la cuisson du raisin par les rayons. Les notes épicées, caractéristiques des vins du Sud de la France, permettent quant à elles d'apporter un peu de fraîcheur à ces crus puissants.

Perdent-ils ces caractéristiques une année moins ensoleillée ?

Si les caractéristiques des vins du Sud sont atténuées les années de mauvais temps, elles ne disparaissent toutefois pas complètement. Il faut d'abord souligner la courte durée de la période pendant laquelle le raisin a besoin de soleil. Celle-ci dure six semaines, entre le moment où les baies apparaissent et les vendanges. Ainsi, un mois de juin pluvieux n'aura pas d'incidence sur le vin : le soleil n'a d'importance qu'en août et en septembre. Impossible de réduire les atouts des vins du Sud aux seules heures d'ensoleillement. L'hygrométrie (l'humidité de l'air), le vent et le terroir sont autant de phénomènes à prendre en compte. Une année moins clémente verra donc des vins plus acides et toniques, mais les arômes de fruits confits et d'épices ne s'effaceront jamais.

Quel est l'effet d'une saison clémente dans les régions du nord de la Loire ?

En 2003, sous l'effet de la canicule, les raisins de la France entière se sont gorgés de sucre. Les œnologues ont alors observé un phénomène étonnant : des vins rouges de Touraine à base de cabernet franc ont développé des notes épicées, alors que le cépage n'en contient pas. Résultat, le vignoble semblait avoir migré 400 km vers le sud.

Le phénomène reste cependant marginal : si le soleil peut donner des vins plus puissants pour certains millésimes, le terroir reste une donnée incontournable. Les cépages qui donnent tous leurs arômes aux vins du Sud, comme le grenache, ne s'épanouissent que sous des latitudes ensoleillées. On n'obtiendra ainsi jamais un Languedoc dans la Vallée de la Loire, et vice versa. Les vignobles d'Alsace, eux, comptent parmi les régions les plus exposées aux rayons du soleil. Les vignerons produisent pourtant des vins toniques et acides, fondamentalement différents des vins du Sud…

Par Alexandra Reveillon

Merci à Jacques Vivet, œnologue et fondateur de l'Ecole de Dégustation.