Pourquoi utiliser un thermomètre ?
Publié le jeudi 23 février 2017

Pourquoi utiliser un thermomètre ?

A chaque vin sa température optimale. Servi trop froid, un vin rouge ne révélera pas l'ensemble de ses arômes. A l'inverse, un vin blanc liquoreux dégusté avec quelques degrés de trop donne vite une sensation d'écœurement. Et s'il suffisait d'un thermomètre à vin pour éviter les erreurs de température ?

A-t-on vraiment besoin d'un thermomètre à vin ?

A priori, le thermomètre n'est pas un outil indispensable. Chacun est capable de constater qu'une bouteille est trop chaude ou trop froide en la prenant simplement en main. Au quotidien, autant se fier à ses sens : on déguste les rouges chambrés, les blancs frais, sans être froids. Le thermomètre prend toute sa dimension lorsque vous ouvrez une bouteille plus prestigieuse. La température est alors un élément essentiel au bon déroulé de la dégustation. Il serait dommage de passer à côté des qualités d'un vin pour un écart de quelques degrés…

Quel modèle choisir ?

Entre les bracelets à fixer autour de la bouteille et les sondes à plonger directement dans le verre, les thermomètres au mercure et leur version numérique, on ne sait plus où donner de la tête. L'idéal ? Opter pour un thermomètre à vin simple d'utilisation, qui donne l'info recherchée en quelques secondes. Ici, vous ne cherchez pas à connaître le niveau d'hygrométrie ou l'heure qu'il est. Allez à l'essentiel ! L'Atelier du Vin propose notamment un thermomètre pratique et design, qui se glisse dans le goulot de la bouteille. Son cadran muni d'une aiguille indique la température optimale pour un vin charpenté, structuré, jeune, léger ou encore liquoreux… De quoi prendre la température d'un vin sans avoir besoin d'un mode d'emploi.

Comment se servir d'un thermomètre à vin ?

Inutile d'attendre le dernier moment pour prendre la température de votre bouteille : vous ne pourrez plus faire grand chose pour la chambrer si elle est trop fraiche. Mieux vaut utiliser le thermomètre dès que vous sortez le vin de votre cave. Attention, si votre thermomètre impose d'ouvrir la bouteille, n'anticipez pas trop non plus, au risque de voir votre vin s'éventer. Une fois le résultat affiché sur le cadran de votre outil, à vous de jouer. Un vin blanc peut être placé dans un seau à glace pendant quelques minutes pour atteindre sa température optimale. Votre vin rouge est trop frais ? Hors de question de l'exposer à une source de chaleur ou, pire, de le passer au micro-ondes : il risquerait d'être altéré. Privilégiez plutôt un bain d'eau tiède, qui permet de chambrer le vin sans risque.

A chaque vin sa température idéale

Si on ne sert évidemment pas un vin rouge à la même température qu'un champagne, il existe aussi des différences selon le style de vin : les vins blancs acides et minéraux, comme le Sancerre ou le Chablis se boivent ainsi autour de 8°C, tandis que les grands blancs de Bourgogne s'apprécient mieux à 12°C. Les crus du Beaujolais et les vins rouges de la Vallée de la Loire se dégustent à 16°C, trop frais pour les grands vins de Bordeaux et de la Vallée du Rhône qui demandent deux degrés de plus.