Portrait d’Astrid et Dorian du Château Arbo

Portrait d’Astrid et Dorian du Château Arbo

Partons à la rencontre d’Astrid et Dorian, un jeune couple qui grandit sur les terres de Montagne Saint-Emilion, dans son petit paradis du Château Arbo...

Il y a des rencontres qui apparaissent comme une évidence. Astrid et Dorian sont originaires du même terroir, tous deux passionnés par le vin, l’une expansive, l’autre plus réservé. Quand ils se sont retrouvés sur les bancs du Lycée Viticole de Libourne-Montagne, Cupidon n’a eu aucun mérite à les réunir.
On pourrait presque penser que leur chemin était déjà tout tracé. C’est peut-être le cas, mais en accéléré...

Leurs diplômes en poche (BTS viticulture-œnologie, complété d’une licence d’œnotourisme pour Astrid), ils décident de s’envoler vers la Nouvelle-Zélande. Non pas par envie d’exotisme, mais avec l’objectif de parfaire leurs expériences professionnelles et linguistiques en vue de monter leur propre domaine. Après une année comme assistant maître de chai pour Dorian et assistante œnotourisme pour Astrid, les voilà de retour sur leur terre natale un lundi, et chez le notaire le vendredi pour signer le compromis de vente du lieu qui deviendra le Château Arbo.
En 2015, du haut de leurs 23 et 24 ans, Astrid et Dorian étaient les plus jeunes jeunes agriculteurs de Gironde !

Astrid et Dorian Arbo, avec leur chien Léon
Astrid et Dorian Arbo, avec leur chien Léon

Il leur a fallu de l’imagination afin d’envisager la rénovation de cette bâtisse laissée dans son jus depuis longtemps. Du flair pour entrevoir le potentiel de ce terroir. Du courage lors de la restructuration du vignoble, de la réhabilitation du chai et de leur maison. D’une exceptionnelle maturité pour se lancer dans cette aventure.

Aujourd’hui, le Château Arbo (leur nom de famille) s’épanouit sur 6,5 ha de vignes plantés de Merlot et d’un peu de Cabernet Franc. Ils écoutent leur terroir afin de le révéler avec élégance au fil des millésimes...

La WINEista : "Qu’est-ce-que la rive droite a de plus que la rive gauche ?"

Dorian Arbo :

"On a des beaux sols calcaires qui permettent d’avoir une super maturité pour le Merlot."

Astrid Arbo :

"On se chambre beaucoup sur le sujet avec nos copains de la rive gauche ! Qu’est-ce qu’on a de plus ? On a le magnifique village de Saint-Emilion, qui est à 4 km de la propriété, des paysages bien plus vallonnés, de très beaux coteaux..."

La WINEista : "Est-ce que vous pourriez envisager de faire du vin ailleurs qu’ici ?

Dorian A. :

"Tout à fait ! En Nouvelle-Zélande, en Espagne, n’importe où. Le plus important pour moi c’est de faire mon vin."

Astrid A.

"Peut-être dans le sud, entre les parcelles de vignes et les champs d’oliviers. Mais ici c’est notre bébé, je suis très attachée à Château Arbo."

La WINEista : "Qu’est-ce que vous aimez le plus dans votre métier ?"

Dorian A :

"C’est compliqué... J’aime tout ! C’est un métier varié, on passe d’une opération à l’autre. J’adore la taille, c’est l’étape la plus importante dans la culture de la vigne."

Astrid A :

"J’aime la complémentarité que l’on a avec Dorian, c’est génial de pouvoir bosser ensemble ! J’aime les rencontres, comme aujourd’hui. De pouvoir échanger autour de notre vin, j’adore !"

La WINEista : "Justement, ce n’est pas difficile de travailler en couple ?"

Astrid A :

"Pas tant que ça... On respecte chacun notre partie, on en discute, on respecte les décisions de l’autre."

Dorian A :

"Des fois, on n’a pas le même point de vue mais on fait confiance à l’autre."

La WINEista : "Quel est votre moment préféré de la vigne à la bouteille ?"

Dorian A :

"Les vendanges ! C’est l’aboutissement d’une année de travail, un régal !"

Astrid A :

"Les vendanges bien sûr. Et la mise en bouteille, parce qu’on a enfin cette jolie bouteille sous les yeux. Et puis c’est ma partie qui commence, il faut vendre notre produit, le faire vivre."

La WINEista : "Quel est le moment que vous redoutez le plus ?"

Dorian A :

"Quand j’écoute la météo et qu’il y a un risque de grêle ou de gel."

Astrid A :

"Oui pour lui c’est horrible ! Il est toujours très stressé dans ces moments. Moi j’essaye de m’en détacher parce qu’on ne peut rien y faire. Ce que je redoute le plus ce sont les échéances administratives, ne pas louper la date de la déclaration des douanes."

Le chai à barriques du Château Arbo
Le chai à barriques du Château Arbo

La WINEista : "Quel est le millésime dont vous êtes les plus fiers ?"

Dorian A :

"Je suis fier de tous les millésimes parce qu’on a fait ça sans l’aide de personne."

Astrid A :

"Fière de tous les millésimes, mais surtout de progresser d’une année sur l’autre. Je pense qu’on sera très fier de 2019, l’année de naissance de notre futur bébé."

La WINEista : "Quel moment de vie peut-on associer à vos vins ?"

Astrid A

"C’est vraiment notre philosophie. On fait des vins qui sont là pour être partagés, pendant un bon repas, un moment de convivialité."

Dorian A :

"De mon côté je rattache un millésime à un événement qui nous a marqués. 2015 l’achat de la propriété et la naissance de notre chien Léon, le 27 septembre, le premier jour des vendanges. 2016 on est rentré dans notre maison. 2017 l’année de la gelée. 2018 notre mariage. 2019 qui sera l’année de la naissance de notre bébé.

La WINEista : "Quelle bouteille allez-vous ouvrir pour fêter la naissance du bébé ?"

Astrid A :

"Mon champagne préféré ! Le Blanc de Blancs de la maison Billecart-Salmon."

Dorian A :

"Il va y en avoir beaucoup ! C’est sûr que l’on ouvrira une bouteille offerte pour notre mariage, un Château Ausone 1990. Et ce sera en plus l’année de mes 30 ans."

La WINEista : "Si je vous dis "partir en vrille" cela vous évoque quoi ?"

Dorian A :

"Acheter la propriété en Nouvelle-Zélande que l’on avait vue avant de rentrer en France."

Astrid A :

"Se lancer dans la restructuration de vignobles, comme on l’a fait ici. C’est très prenant et il faut beaucoup d’huile de coude mais c’est vraiment super de voir à quel point on peut réveiller un château. Mais c’est un énorme boulot, on verra ça plus tard..."

L’assemblage est un moment crucial pour l’élaboration d’une cuvée. Une étape qui nécessite de bien connaître les différents protagonistes, de prendre du recul, de jouer sur les complémentarités, afin que la magie opère dans nos verres...

Entre Astrid et Dorian, c’est exactement pareil. Une belle histoire d’assemblage entre deux personnes, qui s’exprime avec brio dans les vins du Château Arbo.