Oui, la vigne aussi fleurit
Oui, la vigne aussi fleurit
Publié le mercredi 07 mai 2014

Oui, la vigne aussi fleurit

On la connaît sous sa forme la plus épurée : un simple pied de bois, solidement ancré dans la terre, ses bras noueux exposés à tous vents. A cette version hivernale succède l'image plus courante d'un plant chargé de raisins proches de la maturité. Et pourtant, la vigne ne se limite pas à ces deux stades. Il suffit de se promener au cœur des vignobles à la fin du printemps pour la découvrir en fleurs. Une étape qui fait la joie des randonneurs, mais également des vignerons. Toutlevin.com vous explique pourquoi.

A quelles période de l'année peut-on admirer la vigne en fleurs ?

La légende veut que la vigne fleurisse cent jours avant le début des vendanges. Si c'était le cas il y a quelques décennies, aujourd'hui le réchauffement climatique a changé la donne. Il faut désormais compter 90 à 95 jours entre la pleine fleur, ces quelques jours où tout le vignoble est fleuri, et les premières récoltes. Les premières grappes de petits boutons blancs apparaissent fin mai, début juin, selon le climat de l'année, et disparaissent 5 à 10 jours plus tard. En 2014, l'hiver et le printemps furent si cléments que la vigne devrait commencer à fleurir mi-mai dans les régions du sud de la France, et un peu plus tard en Alsace, dans la Vallée de la Loire ou en Champagne.

Quelle est l'importance de la floraison ?

De la fleur dépend le raisin : ce sont les grappes de petits boutons blancs qui, une fois fécondées, se transforment petit à petit en fruits. C'est ici que les oiseaux et les insectes jouent un rôle essentiel en transportant le pollen d'une fleur à l'autre, leur permettant ainsi de se développer. Bref, sans floraison, pas de vin ! Les scientifiques ont d'ailleurs établi le lien entre une dose élevée de pollen dans les vignobles et la quantité de raisins récoltés lors des vendanges en installant des compteurs de graminées destinés à déterminer les origines des allergies. Les résultats sont sans appel : plus le taux de pollen est haut, plus les récoltes sont abondantes.

Peut-on prédire la qualité d'un vin en se basant sur la floraison?

La fleur est un élément déterminant. Exposée aux vents et aux intempéries, elle est très sensible à la météo. Ainsi, si la période de pleine fleur bénéficie d'un temps clément, les grappes sont plus susceptibles d'être fécondées, et donc de donner de nombreux grains de raisin. Au contraire, des fleurs soumises aux intempéries ont moins de chance de donner des fruits, et risquent même d'être détruites par la pluie. Les vignerons sont donc particulièrement attentifs lors de la floraison, qui se révèle être un indicateur précis du volume de la récolte.

Par Alexandra Reveillon

Merci à Joël Rochard, de l'Institut Français de la Vigne et du Vin.