Nelly Chassagne, une artiste inspirée par le vin

Nelly Chassagne, une artiste inspirée par le vin

Nelly Chassagne, sexagénaire punchy, vit pour créer. Chaque objet, discussion, paysage est pour elle le début d’une aventure artistique dans laquelle elle se lancera avec passion, sans compter les heures. Dans sa maison-atelier au cœur des vignes de Saint-Emilion, elle s’est tout naturellement inspirée du monde du vin pour ses créations essentiellement pop. Douelles, barriques, mais aussi bouteilles d’exception, sont les matières premières de ses œuvres uniques et originales. Rencontre avec une artiste joyeuse et sincère, à la créativité pétillante !

Qui êtes-vous, quel est votre parcours ?

Enfant, je programmais ma vie à travers les dessins, je dessinais tout, comme ma maison par exemple. Je suis devenue styliste à Paris. Pendant 30 ans, j’ai parcouru le monde à la recherche des bons spots pour des séances photos mode dans le luxe et l’univers enfants. J’ai toujours adoré dessiner, créer, mettre en scène.
Et puis pour mon bien, j’ai tout quitté et je me suis consacrée à l’art ! Ma thérapie, c’est créer !

Tables
Tables

Pourquoi avoir choisi le monde du vin comme support et sujet de vos œuvres ?

J’ai toujours aimé le vin, c’est ce qu’il y a de plus noble à mes yeux. Je suis inspirée par ce qui m’entoure et on vit à 6 kms de Saint-Emilion alors un jour je me suis dit : pourquoi ne pas travailler les barriques, les douelles, les bouteilles etc... ? ! Par exemple faire des moulages en fibre de verre pour habiller les barriques, customiser les douelles, percer les tonneaux et créer un jeu d’éclairage

Barriques
Barriques

Comment viennent les idées ?

Ça vient comme ça : j’ai une idée, je crée ! Je ne prépare rien. Je peux être inspirée par une capsule de café (dont elle a fait une robe empire) comme par une poupée Barby ou un sac de luxe. Quand je fais les boutiques ou quand je suis dans une brocante, je repère un objet et je me dis cet objet, je vais en faire quelque chose !.
Je suis quelqu’un de très spontané, mes créations ne sont pas réfléchies. C’est un peu de la folie mais j’aime cette folie !
Le fil conducteur c’est mon imagination.

Douelles
Douelles

Il y a 6 mois, vous avez commencé une nouvelle série autour de grandes bouteilles. Pouvez-vous nous en parler ?
Mon mari est expert-comptable, spécialisé dans le vin. A la maison on a donc plein de belles bouteilles mais je me suis rendue compte qu’elles restaient à la cave ! Un jour, j’ai dit à mon mari qu’est-ce que tu fais de ces grandes bouteilles ? On se dit qu’on va les ouvrir un jour et finalement… on ne les ouvre jamais ! Je peux prendre une bouteille et en faire quelque chose ? On ne pourra jamais la boire mais au moins on la verra.. C’est comme ça que la série des sculptures autour des bouteilles d’anthologie est née, avec Petrus, Cheval Blanc, Ausone, Pavie.

Crus de prestige
Crus de prestige

Je prends donc une belle bouteille (fermée, avec bouchons et étiquettes d’origine) et je créé un décor autour, pour la mettre en valeur. J’avoue que j’ai toujours un peu peur : ces crus de prestige sont merveilleux, il ne faut surtout pas que je rate mes sculptures !!! Mais jusqu’à présent il n’y a pas eu de casse !

Sculptures crus de prestige
Sculptures crus de prestige

Peut-on avoir un ordre de prix de vos œuvres ?

Pour les douelles, cela commence à 350/400 euros. Mais ça peut aller jusqu’à plusieurs milliers d’euros notamment quand je travaille les accessoires de luxe. J’ai par exemple fait un collage avec un sac Louis Vuitton que j’avais découpé, un autre avec une veste de tailleur Dior. Je me dis à quoi ça sert de garder tout ça ? et je leur donne donc une deuxième vie. Je sais que je suis folle ! éclats de rire.

Peut-on demander une œuvre personnalisée ?

Bien sûr, mais ce sera toujours une œuvre à ma façon. Vous pouvez par exemple me confier une belle bouteille pour que j’en fasse une sculpture.

Où peut-on découvrir vos œuvres ?

Vous pouvez venir sur rendez-vous dans ma galerie. Je dis sur rendez-vous car moi je suis toujours à l’atelier… pourquoi ouvrir la galerie et attendre les visiteurs alors que je peux créer ? Les gens ont peur de prendre rendez-vous car ils se sentent obligés d’acheter mais pas du tout ! Il n’y a aucune obligation et moi je suis ravie de présenter mon travail aux plus curieux !

Un château que vous aimez particulièrement ? Pour déguster le vin, par pour détourner les bouteilles !

J’aime beaucoup le vin des jumeaux Laurent et David Siozard, du Château Le Claouset situé à quelques kilomètres de Saint-Emilion. Ils ont de très bons Graves. Un vin charmant au bon rapport qualité/prix.

www.nelly-chassagne.fr & Page Facebook