Margaux 2017 : plus hétérogène, mais des vins immenses
Margaux 2017 : plus hétérogène, mais des vins immenses
Publié le mardi 01 mai 2018

Margaux 2017 : plus hétérogène, mais des vins immenses

Le gel, bien sûr, a durement touché l'appellation Margaux, surtout la partie ouest de l'appellation, mais moins qu'ailleurs. Le rendement moyen du millésime 2017 pour l'appellation Margaux est de 32 hl/ha, ce qui fait certes un petit 25 % de moins, mais tout de même plus que celui de 2013, sans évoquer le terrible gel de 1991 avec son rendement de 19 hl/ha.

Après les deux nuits terribles des 26 et 27 avril, la floraison se passe remarquablement d'une manière idéale et précoce. Certes, l'été est un peu frais mais peu arrosé, ce qui ralentit un peu la
vigne, mais pas trop. La mi-véraison est notée entre le 20 et 25 juillet. Château Margaux ramasse ses sauvignons sur le plateau de Virefougasse qui avaient été protégées du gel par aspersion entre le 28 août et le 5 septembre.

Fin août, les producteurs se mettaient à rêver de la passe de trois grands millésimes successifs, 2015, 2016, 2017. Hélas, début septembre, il se met à pleuvoir abondamment, plus qu'ailleurs dans le Médoc. Bénéfiques au début pour terminer la maturation des baies, les pluies ont fini par faire grossir les baies et surtout ralentir la maturité, d'autant que sur les vignes épargnées par le gel, la vigne était plutôt généreuse. Et peu ont eu le coeur de la réguler.
La clé résidait dans les dates des vendanges entre le désir d'obtenir une bonne maturité du raisin en vendangeant le plus tard possible et celui de préserver l'état sanitaire du raisin. Le grand écart est entre ceux qui ont terminé les vendanges le 25 septembre et ceux qui ont commencé le 25 septembre comme Boyd-Cantenac qui réussit un vin exceptionnel. D'autres sont verts et un peu dilués, car souvent ils n'avaient pas le choix, l'état sanitaire du raisin se dégradait à vue d'oeil.

Il faut nuancer ce propos un peu caricatural en introduisant les pratiques viticoles, plus ou moins vertueuses, de l'âge des vignes et de leur situation qui, toutes choses étant égales par ailleurs, engendrent plus ou de précocité. Résultat, à Margaux un peu plus qu'ailleurs, l'hétérogénéité est forte comme on peut le constater à la lecture de ce compte-rendu.

Mais il faut souligner que la jeune garde remuante, les Dauzac, Marquis de Terme, a réalisé des vins immenses et que ceux qui font de gros efforts, Boyd-Cantenac, Cantenac-Brown, Issan, Kirwan, Lascombes, Marquis d'Alesme, Prieuré-Lichine entre autres, ne sont pas en reste et élaborent des vins très proches des grands 2015 et 2016.

Château Bellevue de Tayac 2017 87-88

La robe est légère et le vin est fluide et aérien, très jus de fruit, tout en fruits rouges. Il pourra se consommer rapidement. 0-5 ans.

Château Boyd-Cantenac Cru classé 2017 94-95

Le château accuse une perte de récolte de 50 %, surtout les merlots. La robe est sombre violette avec un beau nez de cassis et d'épices. Le vin est dense, compact, serré avec un beau fond, joliment épicé, assez tannique mais bien enrobé. Le vin a été élaboré avec 64 % cabernet-sauvignon, 22 % merlot, 8 % petit-verdot et 6 % cabernet-franc. Élevé en quasiment 100 % de fût neuf, le vin possède une belle fraicheur, un peu moins de moelleux, moins de merlot aussi que d'habitude, mais une belle harmonie d'ensemble. Une réussite majeure de 2017 qui se mesure aux plus grands. Les vendanges se sont déroulées tardivement du 25 septembre au 10 octobre. Ceci explique cela. 3-8 ans.

Château Brane-Cantenac Cru classé 2017 94-95

La robe est noire à reflets violets. Nez peu intense, cèdre et poivron. Le vin débute avec une attaque souple, le milieu de bouche est délicat mais avec des tannins très fins, l'extraction est douce, l'ensemble un peu fluide comme souvent à ce stade, la finale est un rien végétale. L'ensemble est d'une grande élégance et il se densifiera à l'élevage. Il a été élaboré avec 74 % cabernet-sauvignon, 21 % merlot, 4 % cabernet-franc et 1 % petit-verdot. Il atteint 13° et représente 60 % de la récolte qui a eu lieu entre le 14 septembre et le 10 octobre. Le gel a surtout atteint les parcelles du second vin, d'où une proportion un peu plus importante de grand vin. 3-12 ans.

Château Cambon-La Pelouse L'Aura de Cambon 2017 92-93

Cette parcelle d'un demi-hectare nichée dans grands crus a donné un vin au nez est intense, très fruits noirs. Le vin est dense, tannique, compact, assez tannique, grande finesse des tannins, énorme masse, sans agressivité. Une immense réussite. Le vin a été élaboré avec 69 % cabernet-sauvignon et 31 % merlot. 3-15 ans.

Château Cantenac-Brown Cru classé 2017 94-95

La robe est noire avec des arômes de fruits noirs. Le vin est de bonne densité, assez tannique, un léger rétrécissement en milieu de bouche et de beaux arômes en finale. Il faudra comme toujours laisser s'assagir les tannins et l'élevage lui fera du bien. Il a été élaboré avec deux tiers de cabernet-sauvignon et un tiers de merlot. Très belle réussite du château. 5-10 ans.

Chantelune 2017 91-92

De robe dense, il se présente avec un joli nez de fruits noirs. Le vin est dense, joli fruit, du charme. Une belle réussite. Le vin a été élaboré avec 65 % cabernet-sauvignon et 35 % merlot. Il a été élevé avec 50 % de fût neuf et le rendement est de 50 hl/ha. 3-8 ans.

Château Charmant 2017 88-89

Robe grenat. Le vin est charmant, léger, de bonne longueur, charmant comme son nom l'indique. 3-8 ans.

Clos Margalaine 2017 88-89

De robe sombre, le joli nez est très expressif. Le vin est souple, charmant, les tannins sont légers, puis un peu plus denses en finale. Les vendanges se sont déroulées du 25 au 30 septembre avec un rendement de 25 hl/ha. 3-8 ans.

Château d'Arsac 2017 88-89

Très fruits rouges, le vin est léger, fluide, un peu sec. Il se dégustera rapidement. 0-5 ans.

Château Dauzac Cru classé Grand vin 2017 95-96

Le château a perdu près de 50 % par le gel. La couleur très noire impressionne et le nez est intense de cassis noir. Le vin est dense, serré, compact, avec une superbe matière, assez strict, fin et puissant, de la fraîcheur. Immense réussite, le cabernet-sauvignon est de toute beauté avec une belle finale. L'essentiel est élevé en bois neuf, mais on ne le sent pas. Une incroyable réussite. Le vin a été élaboré avec 76 % cabernet-sauvignon, 11 % merlot, 6 % petit-verdot et 7 % cabernet-franc. 3-8 ans.

Château Dauzac Aurore de Dauzac 2017 92-93

Aurore est une cuvée intermédiaire entre le second vin, La Bastide, et le grand vin. Elle a été élaborée avec 58 % cabernet-sauvignon et 42 % merlot. La robe est violette avec un nez intense de cassis noir. Le vin est serré avec de la fraîcheur, une bonne longueur, des tannins bien présents sans être agressif. Il est au niveau du grand vin il y a dix ans. Il représente en gros 25 % de la production. 3-12 ans.

Château Dauzac La Bastide 2017 90-91

La Bastide a été élaborée avec 52 % cabernet-sauvignon et 48 % merlot. Robe grenat et nez de cassis et de fruits rouges. Le vin est souple et suave avec beaucoup de rondeur, un petit retour tannique, très fruits rouges. La Bastide est déjà très accessible. Un vrai second vin qui représente 25 % de la production. 3-8 ans.

Château Desmirail Cru classé 2017 89-90

Robe sombre, presque noire. Joli nez intense de fruits noirs, rouges et poivron. Le vin est souple, boisé, clou de girofle, charmeur. Il pourra se consommer assez vite. 3-8 ans.

Château Deyrem Valentin 2017 88-89

La robe est grenat sombre et le nez discret. Le vin est souple et léger. A déguster sur son fruit. 3-5 ans.

Château d'Issan Cru classé Grand vin 2017 95-96

Retour à la partie historique, car la partie Arsac (qui fait surtout du Blason) du château a gelé, mais l'enclos n'a pas gelé du tout. De robe grenat, le nez est peu intense mais très fin. Le vin est élégant, tout en longueur, le cabernet tient tout l'édifice, le merlot ne joue pas son moelleux habituel, le tout est de belle longueur, bien équilibré, avec de jolies épices. Le millésime 2017 a engendré une version épurée d'Issan, le cabernet lui donne une grande élégance. Une réussite. Le vin a été élaboré avec 65 % cabernet-sauvignon et 35 % merlot ramassés entre le 18 septembre et le 3 octobre et il sera élevé avec 50 % de barriques neuves. Le grand vin représente 47 % de la récolte, il titre 13,2° avec un pH de 3,7 et un IPT de 62. Le rendement global est de 43 hl/ha. 5-10 ans.

Château d'Issan Blason d'Issan 2017 90-91

La robe est grenat avec un nez de fruits rouges. Le vin est souple, charmant, joli milieu de bouche, l'ensemble n'est pas très long, mais de bonne facture. Il a été élaboré avec 60 % cabernet-sauvignon et 40 % merlot et il sera élevé avec 35 % de barriques neuves. Il titre 13,3° avec un pH de 3,76 et un IPT de 58. 3-8 ans.

Château du Tertre Cru classé 2017 90-92

La robe est grenat et le nez est joliment épicé avec des notes florales et de cerise. Le vin est particulièrement soyeux et suave, tout en rondeur et en épices. Il est déjà délicieux dans son style éthéré et charmant. Faiblement extrait, dans un style typiquement margalais, il se déguste déjà avec plaisir. Il titre tout de même 13,5° avec un pH de 3,9. Il est élaboré avec 75 % de cabernet-sauvignon, 10 % cabernet-franc, 10 % merlot et 5 % petit-verdot. Le gel a fait perdre un bon tiers de la récolte. 3-12 ans.

Château Durfort-Vivens Cru classé 2017 94-95

De robe sombre, le nez est intense, fruits rouges et épices. Le vin est très élégant, d'une belle fraîcheur avec beaucoup de longueur et de classe, jolie finale épicée. Le vin a été élaboré avec 91 % cabernet-sauvignon et 9 % merlot. L'année dernière, il y avait 94 % de cabernet-sauvignon et 91 % en 2015. Le vin est en biodynamie depuis 2012 et certifié depuis 2016. Le vin est élevé avec 60 % de barriques neuves depuis deux ans. Pour la petite histoire, un test de vin nature sur 600 bouteilles en amphore est aussi réalisé : il est d'une belle densité, en pur cabernet. 3-8 ans.

Château Ferrière Cru classé 2017 89-90

De robe noire, le nez est discret. Le vin est souple, avenant avec une bonne maturité du raisin, un rien fluide, un rien végétal, mais non dénué de finesse. Le château est en biodynamie. 3-8 ans.

Château Giscours Cru classé 2017 92-94

La robe est sombre avec un nez très cassis. Le vin est de demi-corps, relativement léger, mais de belle longueur. Il n'a pas son corps habituel, mais les tannins sont soyeux, l'ensemble de bonne longueur. Il devrait gagner beaucoup à l'élevage. Il a été élaboré avec 71 % cabernet-sauvignon, 24 % merlot et 5 % petit-verdot qui ont été ramassé entre le 15 septembre et le 5 octobre. Il atteint 13,2° avec un pH de 3,65. 3-8 ans.

Château Haut-Breton Larigaudière 2017 89-90

De robe presque noire, il se présente avec un joli nez presque cèdre. Le vin est souple, de bonne densité, assez frais, de bonne longueur, très fruits rouges en finale. 3-8 ans.

Château Kirwan Cru classé 2017 94-95

La robe est sombre avec un nez de cassis. Le vin est de bonne densité avec un joli moelleux et surtout une élégance inconnue à ce jour. Est-ce un effet du nouveau cuvier ? Belle bouteille qui n'est pas loin des splendides 2015 et 2016. Il a été élaboré avec 55 % cabernet-sauvignon, 30 % merlot, 10 % cabernet-franc et 5 % petit-verdot. Les vendanges se sont déroulées entre les 14 et 28 septembre. 3-12 ans.

Château La Fortune 2017 88-89

De robe sombre, le vin est fluide, l'échantillon oxydé. Il faudra le revoir, mais la densité est bonne. Le vin a été élaboré avec 55 % cabernet-sauvignon et 45 % merlot sur deux ha entre les 6 et 21 octobre. 3-8 ans.

Château La Tour de Mons 2017 89-90

De robe grenat, joli nez de fruits rouges. Le vin est de bonne densité, joli moelleux, assez tannique, sèche un peu, joli fruit. Une belle affaire en primeurs. 3-8 ans.

Château Labégorce 2017 89-90

De robe sombre, le premier nez est discret, puis devient très élégant. Le vin est souple et dense avec beaucoup d'élégance, de demi-corps avec un beau fruit mûr, l'ensemble de belle longueur. A suivre. Il a été élaboré avec 46 % merlot, 40 % cabernet-sauvignon, 8 % cabernet-franc et 6 % petit-verdot. Il atteint 13°. La propriété a été touchée par le gel sur un petit tiers de sa surface. 3-12 ans.

Château Lascombes Cru classé 2017 94-95

La robe est noire, impressionnante et le nez de cassis est très intense. Le vin est de bonne densité, boisé, avec une belle matière assez tannique, le raisin a atteint une bonne maturité ce qui donne une certaine exubérance au vin qui est une des belles réussites du millésime. Le vin a été élaboré avec 57 % cabernet-sauvignon (un record !) ramassé du 29 septembre au 5 octobre, 40 % de merlot du 20 au 27 septembre et 3 % de petit-verdot le 27 septembre. Le rendement est de 25 hl/ha et le vin a été élevé avec 50 % de fût neuf. Grande bouteille en perspective, moins exubérante mais plus élégante ! 5-12 ans.

Château Malescot saint Exupéry Cru classé 2017 94-95

La robe est sombre avec un joli nez très intense sur le cassis. Le vin est élégant, très fin, tenu par une belle ligne fraîche, assez tannique en finale avec de jolies notes de cassis et une jolie touche boisée. Le vin a été élaboré avec 50 % cabernet-sauvignon, 35 % merlot, 10 % cabernet-franc et 5 % de petit-verdot. Les vendanges se sont déroulées du 20 septembre au 7 octobre avec un rendement de 38 hl/ha. Le gel est responsable de 20 % de perte de récolte. 5-15 ans.

Château Margaux 1er cru classé Grand vin 2017 96-97

Après les pluies importantes de début septembre, château Margaux a choisi de patienter pour atteindre une bonne maturité du raisin. Les vendanges se sont déroulées du 12 septembre au 3 octobre. De robe grenat, le nez est marqué par le cassis et les épices d'une belle pureté. Le vin est dense, tannique, avec un beau milieu de bouche serré, le vin est plutôt frais, avec beaucoup d'élégance et de soyeux des tannins. Un château Margaux sur les fruits rouges, d'une belle densité, d'une belle fraîcheur aussi avec une belle masse tannique, sans sa puissance habituelle, mais d'une finesse toute margalaise. Le vin a été élaboré avec 89 % cabernet-sauvignon, 8 % merlot, 2 % cabernet-franc et 1 % petit-verdot et il représente 37 % de la récolte. Il affiche 13,7° avec un pH de 3,7. 5-15 ans.

Château Margaux Pavillon rouge 2e vin 2017 94-95

Château Margaux n'a pas subi de perte de récolte, sauf sur la partie basse, celle de Pavillon, mais cela n'affecte en rien la qualité et les vignes blanches du plateau de Virefougasse ont été sauvées par aspersion. Le rendement global est de 35 hl/ha avec 10 % de perte. De robe grenat, le nez de Pavillon Rouge est intense, très fruits rouges, un peu végétal. Le vin est dense, serré, frais, assez tannique. L'ensemble est de bonne longueur et une finale serrée, assez tannique. Il représente 22 % de la récolte. Le vin a été élaboré avec 76 % cabernet-sauvignon, 17 % merlot et 4 % de cabernet-franc. Il affiche un IPT 72 avec un degré alcoolique de 13,5° et un pH de 3,7. 3-12 ans.

Château Marojalia 2017 93-94

La robe est sombre avec un très joli nez de mûres et d'épices. Le vin est souple, finement boisé, d'une belle longueur, assez tannique avec une très belle matière. Le vin est élaboré avec des vignes de 60 ans sur deux ha de graves profondes, 60 % cabernet-sauvignon et 40 % merlot. Vendanges du 25 au 30 septembre avec un rendement de 25 hl/ha. 5-12 ans.

Château Marquis d'Alesme Cru classé 2017 94-95

De robe sombre, le nez est intense, mûre et myrtille. Le vin est dense, assez strict, tannique, d'une belle concentration, dans un style plus Pauillac, très plein. Une vraie réussite. Le vin a été élaboré avec 63 % cabernet-sauvignon, 30 % merlot, 5 % petit-verdot et 2 % de cabernet-franc. Les vendanges se sont déroulées du 5 septembre au 6 octobre. Il affiche 13,5° d'alcool. 5-15 ans.

Château Marquis de Terme Cru classé 2017 95-96

La robe est sombre et le nez est superbe avec de la mûre et des épices. Le vin est dense, souple, superbe milieu de bouche, belle palette aromatique, grande finale. Une grande réussite proche des immenses 2015 et 2016. Le vin a été élaboré avec 60 % cabernet-sauvignon vendangés du 3 au 13 octobre, 33 % merlot le 19 septembre et 7 % de petit-verdot le 3 octobre. Rendement classique de 47 hl/ha. 5-15 ans.

Château Monbrison 2017 89-90

De robe grenat sombre, le nez est intense de fruits rouges d'une belle pureté. Le vin est très élégant, pas beaucoup de fond comme d'habitude, les tannins sont légers, un rien asséchant en finale, mais l'ensemble est d'une belle longueur et très harmonieux. 3-8 ans.

Château Mongravey 2017 88-89

Robe sombre et joli nez pur. Le vin est dense, serré, beau milieu de bouche très pur, un peu austère pour le moment, mais de belle longueur. Belle performance. 3-8 ans.

Château Palmer Cru classé Grand vin 2017 96-97

Le gel a touché 15 ha sur les 66 ha, plutôt à l'ouest de la propriété. Le rendement est de 38 hl/ha, les vignes qui n'ont pas gelé ont fait 42 à 43 hl/ha. Les pluies de juillet ont décalé l'arrêt de croissance, les raisins étaient mûrs mais pas surmûrs. Cette année, les vins de presse jouent un rôle essentiel, ils représentent 12 % dans Palmer, 13 % sur Alter Ego. Depuis le millésime 2014, le soufre n'est plus utilisé pendant la vinification. Le 2017 a été élaboré avec des levures indigènes avec une vingtaine de souches qui travaillent. Le premier sulfitage a lieu seulement fin février, le vin possède 40 de total avec 20 à 23 de libre. Le grand vin se présente avec une robe grenat et un nez intense, très fruits rouges, mais aussi fruits noirs et épices. Le vin est de bonne densité avec son soyeux habituel, mais aussi une fraîcheur du fruit spécifique au 2017, ce qui le rend plus facile d'accès que d'habitude. Palmer est charmant, très margaux, soyeux, presque sensuel. Il se gardera bien. Le vin a été élaboré avec 60 % cabernet-sauvignon et 40 % merlot. Il représente 53 % de la récolte, car le vignoble a été beaucoup restructuré avec beaucoup de vignes jeunes. Il titre 13,2° avec un pH de 3,75. 5-15 ans.

Château Palmer Alter Ego 2e vin 2017 94-95

Alter Ego est de robe violette avec un nez discret, légèrement fougère. Le vin est frais, assez droit, un peu strict, d'une belle longueur, austère avec une belle pureté de fruit. Le vin a été élaboré avec 53 % de merlot, 41 % de cabernet-sauvignon et 6 % de petit-verdot. Il est élevé avec 25 % de fût neuf. Avec son joli fruit, Alter Ego est un vin frais, équilibré, digeste, d'une belle longueur avec un milieu de bouche dense. Il s'inscrit dans la belle lignée. 3-8 ans.

Château Paveil de Luze 2017 92-93

De robe sombre, le vin se présente avec un joli nez boisé, mais aussi floral. Le vin est de bonne densité, très élégant, les tannins sont fins, l'ensemble de belle longueur. 3-8 ans.

Château Pontac-Lynch 2017 87-88

Robe légère. Le vin est léger, fluide, un peu végétal. Il se dégustera vite. 0-5 ans.

Château Pouget Cru classé 2017 92-93

De robe grenat, le vin possède de seyants arômes de fruits rouges avec des notes florales. Le vin est léger, harmonieux, de demi-corps, d'une bonne longueur avec des tannins légers et une belle finale harmonieuse. Il pourra se déguster relativement rapidement, plus vite que son grand frère Boyd-Cantenac. Cette bouteille de charme a été élaborée avec 64 % cabernet-sauvignon, 22 % merlot, 8 % petit-verdot et 6 % cabernet-franc. Les vendanges se sont déroulées tardivement du 25 septembre au 10 octobre. Belle réussite. 3-8 ans.

Château Prieuré-Lichine Cru classé 2017 94-95

La robe est sombre et le nez est peu intense pour le moment mais joliment dessiné. Le vin est de bonne densité avec de beaux arômes de fruits noirs, les tannins sont joliment extraits, l'ensemble est très élégant et soyeux, de demi-corps par rapport au somptueux 2015 et 2016, mais il joue une belle partition d'élégance qui étonnera son monde. Une grande réussite. 3-8 ans.

Château Rauzan-Gassies Cru classé 2017 88-89

La robe est sombre avec des arômes un peu végétaux. Le vin est souple, un peu sec, mais d'une honnête densité. Il ne se présente pas au mieux et l'élevage lui fera le plus grand bien. 0-5 ans.

Château Rauzan-Ségla Cru classé Grand vin 2017 94-95

La robe est très sombre avec un nez discret. Le vin est de bonne densité, légèrement tannique, accessible, sans sa concentration habituelle, l'extraction a été très douce, mais avec une petite sécheresse tannique qui disparaitra à l'élevage. Même s'il est très harmonieux, le vin est loin des splendides 2015 et 2016, ce qui démontre que le millésime a été difficile pour certains, mais il s'en sort bien grâce à son incomparable soyeux et un surcroît de fraîcheur. Il faut juste lui laisser un peu de temps en bouteille. Le vin a été élaboré avec 62 % cabernet-sauvignon, 36 % merlot et 2 % petit-verdot vendangés du 12 au 28 septembre. Il titre 13° d'alcool avec un pH de 3,7 et le grand vin représente 55 % de la récolte. 5-10 ans.

Château Siran 2017 89-90

La robe est sombre avec un nez discret. Le vin est lisse, suave, charmant, d'une facture légère, un peu asséchant en finale, très sec même. L'élevage lui fera du bien. Le vin a été élaboré avec 46 % merlot, 45 % cabernet-sauvignon et 9 % petit-verdot ramassés entre les 18 septembre et le 5 octobre. 3-8 ans.