Lire l'étiquette d'un vin du monde
Lire l'étiquette d'un vin du monde
Publié le jeudi 28 avril 2011

Lire l'étiquette d'un vin du monde

En Australie :

Un millésime n'est mentionné sur l'étiquette d'un vin australien que si 85 % de raisin au minimum est issu de ce millésime. Si un seul cépage est mentionné sur une étiquette, la bouteille est composée au minimum de 85 % de ce cépage. Si plusieurs cépages apparaissent sur l'étiquette, ils sont positionnés en ordre décroissant de la composition. La mention d'une région sur une étiquette ne se fait que si au minimum 85 % du raisin est récolté dans cette région.

En Espagne :

Le Conseil régulador délivre une estampille apposée sur la contre étiquette de la bouteille pour garantir l'appellation. Le degré de vieillissement est obligatoire sur l'étiquette.

Vin Espagne - toutlevin.com
Vin Espagne - toutlevin.com

En Allemagne :

Les différents niveaux de classification (vin de table, vin de pays, vin d'appellation d'origine) sont obligatoires sur l'étiquette. Ensuite il existe une classification selon la richesse en sucre du moût (deux divisons : QBA qui permet l'addition de sucre dans le jus et QMP qui ne le permet pas) puis une mention complémentaire qui indique le niveau qualitatif (raisins récoltés à pleine maturité, vendanges tardives, raisins ayant fait l'objet de tris, raisins avec pourriture noble...).

L'Argentine :

Les dénominations d'origine sont mentionnées si 100% du vin provient de lieu indiqué. La variété de cépage est indiquée si au minimum 85 % du vin est produit par ce cépage. Le millésime est mentionné sur l'étiquette si 85% du vin provient de l'année de récolte.

L'Afrique du Sud :

Les signes distinctifs figurent sur la contre étiquette. Si la contre étiquette comporte une bande bleue le vin provient en totalité de l'origine mentionnée. Si elle est composée d'une bande rouge, le vin est au minimum assemblé à 75 % avec le millésime mentionné. Si il s'agit d'une bande verte, le vin est au minimum assemblé à 80 % avec le cépage indiqué.