Les vins venus d'Afrique
Les vins venus d'Afrique
Publié le mardi 25 juillet 2017

Les vins venus d'Afrique

D'abord réservée aux pays du bassin méditerranéen, puis entièrement dominée par l'Afrique du Sud, la vigne en territoire africain a connu un grand développement sur les deux dernières décennies. Zoom sur tous ces pays qui ont vu leur paysage agricole changer.

La Tanzanie

Ici l'aventure a commencé en 2005 grâce à Fiorenzo Chesini, un ingénieur italien originaire de Vérone. Sa source d'inspiration ? Les expériences de plantations mises en place par les missionnaires transalpins à la suite de la seconde guerre mondiale. Il décide d'appliquer ces techniques autour du village de Hombolo afin de produire du vin en Tanzanie centrale. Depuis, ses rouges sont présents dans tout le pays sous l'étiquette Sharye et s'exportent même en Italie.
Cela a entrainé le développement de plusieurs domaines viticoles dans la région de Dodoma, la capitale politique du pays. Les plus marquantes sont la Cewatico (Central Tanzanian Wine Company) et la Dowico (Dodoma Wine Company).

Le Kenya

Comme en Tanzanie, le Kenya a connu l'espoir d'une production viticole grâce au travail d'un homme en particulier, le sud-africain James Farquharson. Sous l'impulsion des Ngugi, une riche famille d'hommes d'affaires kenyans, il réalise un travail incroyable en créant la Rift Valley Winery à 2 000 mètres d'altitude, juste au niveau de l'équateur. On trouve donc désormais un Sauvignon Blanc et un assemblage de rouge sous la marque Leleshwa au cœur du berceau de l'humanité où a été découvert le célèbre squelette de Lucy. Un projet passionnant qui en a inspiré d'autres, notamment sur le plateau de Yatta.

L'Ethiopie

Très investi dans cet essor de la viticulture africaine, l'état Ethiopien a instauré, depuis 2007, un partenariat avec le groupe français Castel. En a résulté 750 000 ceps de vigne plantés sur 120 hectares : du Merlot, du Cabernet Sauvignon, de la Syrah et du Chardonnay. Une production impressionnante qui ne cesse de croître et s'exporte magnifiquement.

Le Gabon

En 2005 Dominique Auroy, un ingénieur agricole passionné de viticulture, rencontre le président de l'époque, Omar Bongo, et lui parle de son expérience viticole en Polynésie. Le chef de l'Etat, intrigué, l'encourage alors à reproduire cela sur les terres du Gabon. Il réalise ensuite une multitude de tests pour déterminer les techniques les mieux adaptées à ce terroir. Il sélectionne ainsi le Carignan et le Gamay parmi une cinquantaine de cépages et fonde le Domaine d'Assiami, dans le Haut-Ogooué. Il produit aujourd'hui des vins agréables qui devraient donner des idées aux viticulteurs aventureux.

Plus au sud, la Namibie (où la vigne a été plantée au 19ème siècle par les prêtres catholiques allemands) et le Zimbabwe, voisins de l'Afrique du Sud, ont fortement augmenté leur production depuis une quinzaine d'années. Il semblerait bien que la vigne soit peu à peu en train de conquérir le continent africain…