Les points forts du vignoble du Roussillon
Publié le lundi 06 mars 2017

Les points forts du vignoble du Roussillon

Si je vous disle vignoble du Roussillon, cela vous évoque quoi ?

Pour ma part, trois mots me viennent immédiatement en tête : authentique, riche, résistant. Trois mots qui le caractérisent, évoquant les points forts de ce petit territoire, entre mer et montagne, qui ne pourra vous laisser indifférent...

Authentique

Dans le Roussillon, la vigne est millénaire. Son origine remonte à l'Antiquité grecque, lorsque les marins grecs de Corinthe y installent les premiers ceps.

Aujourd'hui, le vignoble n'a pas perdu son âme avec l'arrivée d'investisseurs des quatre coins du monde. Il est constitué de petites exploitations familiales (taille moyenne 9 ha), dont 80% sont gérées par leurs propriétaires.

La tradition des caves coopératives, démarrée en 1907, perdure. Elles représentent 80% de la production viticole et participent à la notoriété des vins de la région (Banyuls l'Etoile lien, Les vignerons de Maury).

Son encépagement a suivi la mode internationale avec parcimonie. Grenache Noir, Gris ou Blanc, Macabeu, Malvoisie, Muscat à petits grains, Carignan Noir, les cépages autochtones sont largement majoritaires et signent la personnalité et l'originalité des vins du Roussillon.

Quoi de plus authentique qu'un vieux gobelet tortueux de Grenache Noir, à flanc de coteaux ?

Riche

Le Roussillon est riche de la diversité de ses territoires, reconnus au sein de 14 AOP et 3 IGP. Des schistes de Maury au cœur de la vallée de l'Agly, à ceux des terrasses face à la mer des crus Collioure et Banyuls, en passant par les sols argileux et caillouteux des Aspres, chaque cépage arrive à trouver son terroir favori afin d'exprimer ses caractères.

Terre de prédilection des Vins Doux Naturels (VDN), son identité est forte de leur générosité et de leur opulence. Le Roussillon produit 80 % des VDN de France, regroupés au sein de 5 AOP : Rivesaltes, Maury, Banyuls, Banyuls Grand Cru et Muscat de Rivesaltes.

Leur élaboration date du XIIIème siècle. C'est Arnaud de Vilanova, médecin du Royaume de Majorque, qui invente le mariage miraculeux de la liqueur de raisin et de son eau-de-vie et découvre ainsi le secret des vins mutés.

Le mutage consiste à ajouter de l'alcool d'origine vinique sur le moût en pleine fermentation alcoolique. Ceci stoppe le travail des levures avant la fin de la transformation des sucres en alcool. Certains VDN sont ensuite élevés en milieu oxydatif, c'est-à-dire au contact de l'air, de façon plus ou moins intense selon si cette étape est réalisée en foudres, demi-muids, fûts ou bonbonnes en verre (les fameuses dames-jeannes).

Résistant

Le vignoble du Roussillon est exposé à un climat exigeant. Un été chaud et très sec. Des précipitations automnales souvent violentes, sous forme d'orages. Une tramontane qui souffle fort. Une rudesse qui permet d'expliquer la présence des cépages endémiques, les seuls qui puissent lui résister !

Les vigneronnes et vignerons ont su se remettre en question. Face aux crises viticoles successives et aux difficultés commerciales des VDN, le département a subi des arrachages massifs entre les années 1980 et 2000. La superficie en vigne est passée de 72 à 22 milliers d'hectares en 80 ans (de 1935 à 2015). Les VDN représentent seulement 17% de la production totale (en 2015).

Ses difficultés ont impulsé un dynamisme à la profession. Une réorientation vers l'élaboration de vins secs. Des domaines de renom, qui ont assis la notoriété du Roussillon : Le Clos des Fées, Domaine Gardiès, Domaine Gauby, Domaine de la Rectorie.

Le vignoble du Roussillon a réussi le pari de s'adapter sans perdre son identité. Il est aujourd'hui un endroit de prédilection pour dénicher de jolies pépites à tous les prix !

La WINEista

Source : http://www.vinsduroussillon.com