Les menus « accords mets & vins » des restaurants
Les menus « accords mets & vins » des restaurants
Publié le lundi 16 septembre 2013

Les menus « accords mets & vins » des restaurants

Ce soir, vous dînez au restaurant. Entre un poisson en sauce, un tartare au couteau et une viande cuite à point, tous les convives trouvent leur bonheur. Seule ombre au tableau, quel vin déguster ? Le vin rouge parfait sur un tournedos Rossini s'accorde mal avec une sole meunière, et vice versa. Pour vous éviter de commander deux bouteilles distinctes, certains restaurants proposent des menus Accord mets et vins. Le principe est simple. De l'entrée au dessert, chaque plat est servi avec le verre de vin idéal. Certes, ces accords ont un prix : formule plus répandue dans les tables gastronomiques que dans les bistros de quartier, menu imposé. Mais vous êtes sûr de de ne pas faire de faute de goût. Toutlevin.com a sélectionné pour vous les adresses incontournables à travers la France.

A Paris

Roseval
Ne cherchez pas le reste de la carte. Chaque semaine, c'est menu unique pour tout le monde. Simone l'Italien et Michael l'Anglais proposent des variations en cinq plats, simplement décrits par les ingrédients qu'ils utilisent. Erika, la sommelière colombienne, choisit avec soin le vin qui sublime la cuisine néo-bistrot des deux compères. Comptez entre 60 et 67 euros pour un menu accord mets et vins.
Roseval, 1 rue d'Eupatoria, Paris 20e.

Senderens
Ne fuyez pas ! Si Senderens affiche deux étoiles, la maison refuse d'en faire une table réservée seulement aux grandes occasions. Ici, pas de menu imposé, mais une carte sur laquelle chaque plat est proposé avec le verre de vin idéal. Certains sont même imaginés pour révéler le vin qui les accompagne. Le résultat est bluffant !
Senderens, 9 place de la Madeleine, Paris 8e.

A Lyon

Ô Vins d'Anges
Le concept vaut le détour. Chaque mois, Sébastien Milleret invite un chef montant de la gastronomie lyonnaise à prendre les commandes de sa cave le temps d'un dîner. Résultat : un menu cinq vins - cinq mets orchestré de main de maître par cet ancien ingénieur devenu caviste, le tout pour 48 euros. Réservation indispensable.
Ô Vins d'Anges, 2 place Bertone, Lyon 4e.

A Marseille

Le Ventre de l'Architecte
A ses pieds, la Méditerranée. Alexandre Mazzia a choisi d'exercer sa cuisine inventive et contemporaine dans la cité radieuse signée Le Corbusier. Le nom était tout trouvé : Le Ventre de l'Architecte. Le vin, soigneusement choisi, mets par mets, apporte une dernière touche aux plats design du chef. Menus de 32 à 75 euros, auxquels s'ajoute l'accord mets et vins à 39 euros.
Le Ventre de l'Architecte, 280 boulevard Michelet, Marseille 8e

A Montpellier

Le Jardin des Sens
Le terroir du Languedoc revisité par les frères Pourcel. Du lundi au vendredi au dîner et le samedi au déjeuner, les chefs étoilés vous proposent de découvrir leur cuisine méditerranéenne sublimée par des vins du Languedoc-Roussillon. Une façon originale de savourer une gastronomie à travers son terroir. Comptez 87 euros.
Le Jardin des Sens, 11 avenue Saint-Lazare, Montpellier.

A Toulouse

Le Genty Magre
Au Genty Magre, la cuisine gourmande s'apprécie arrosée d'un verre. Que vous choisissiez le menu pour goûter, pour en parler ou pour y repenser, le vin n'est pas laissé au hasard. En tout, trois verres à déguster sur le ceviche de thon, le veau en parmentier ou la caille à la diable exécutés par le chef Romain Brard. Menus de 34 à 60 euros, accord mets et vins de 12 à 16 euros.
Le Genty Magre, 3 rue Gentymagre, Toulouse

A Bordeaux

Le Pressoir d'Argent
C'est une institution bordelaise. Cadre historique, étoile au Guide Michelin… l'expérience gastronomique est garantie ! Entre terre et mer, le chef Pascal Nibaudeau explore le patrimoine régional et propose des plats mis en valeur par les grands vins de Bordeaux sélectionnés par le sommelier de la maison. Une fois par mois, les rôles sont inversés et les mets imaginés à partir d'un vin lors d'un wine dinner. L'excellence a un prix : 185 euros.
Le Pressoir d'Argent, Grand Hôtel, Place de la Comédie, Bordeaux.

A Nantes

Analude
Un menu abordable pour découvrir le vin sous un nouveau jour. Dans leur repaire mi restaurant, mi épicerie gourmande, Béatrice et Christophe proposent des petits plats de saison parsemés d'herbes et d'épices servis avec des vins au diapason. En tout, trois verres accompagnent deux entrées, deux plats et un dessert, le tout pour 50 euros.
Analude, 2 rue de la Bastille, Nantes.

A Rouen

Origine
Installé en haut de la place Cauchoise, en plein cœur de Rouen, Origine propose une cuisine du marché qui évolue au fil des saisons. De menu en menu, Nicolas, le sommelier, imagine des accords fins et efficaces en associant quelques unes de ses 195 références au homard breton, au foie gras en deux services ou à la lotte bardée de lard. Comptez 108 euros pour un service en 7 plats.
Origine, 26 rampe Cauchoise, Rouen.

A Lille

Le Vin qui Danse
Cuisine simple et accords harmonieux, la formule est efficace. Ici, pas de chichis. Dans cette cave voûtée aux pierres apparentes du vieux Lille, on vient déguster des plats traditionnels relevés d'un soupçon de modernité et soulignés par le vin qui va bien. Menus accords mets et vins, 42 ou 50 euros.
Le Vin qui Danse, 41 rue de Gand, Lille.

Par Alexandra Reveillon