Le vin vegan : explications

Le vin vegan : explications

Depuis des années, l’agriculture évolue et propose de plus en plus des produits qui ont un impact positif sur l’environnement. Des vins bios, en biodynamie, mais aussi des vins vegans.

Aujourd’hui nous allons vous éclairer sur cette dernière catégorie. Et vous expliquer comment les vins peuvent être vegans.

Un vin vegan, qu’est-ce que c’est ?

La norme de vin vegan intrigue de nombreuses personnes. Nous allons essayer de vous répondre le plus clairement possible.
Un vin vegan signifie qu’il n’y a aucun animal dans la préparation et composition du vin.
Et qu’il n’est pas testé sur les animaux.
Bien évidemment, il n’y a pas de côte bœuf, d’aiguillette de canard, d’aile de poulet, du kangourou, ou encore un steak haché dans une bouteille de vin.

Cependant, l’œuf peut rentrer dans la composition du vin.
En effet, lors de la vinification, à la fin du processus, certains vignerons collent le vin. Cette technique permet de clarifier le vin. Cette technique de coller le vin permet de le rendre plus limpide et brillant, en apparence, mais aussi au niveau des arômes. Alors, pour mieux filtrer le nectar, on utilise cette méthode pour éliminer les particules les plus fines en suspension dans le vin. Cela permet d’améliorer la limpidité, et d’accroître la stabilité.
Le collage peut s’effectuer sur les moûts avant la fermentation. Comme pour les vins blancs pour lesquels la limpidité du moût est recherchée pour des vins frais et fruités.
C’est pour cette raison que le vinificateur rajoute un agent de collage, le blanc d’œuf ou le lait par exemple.
Une réaction physico-chimique se produit alors entre l’agent ajouté et les particules fines et instables du vin, les colloïdes.
L’objectif est la floculation, c’est à dire l’agglomération en particules plus grosses, puis la précipitation de ces particules afin qu’elles soient retirées facilement au moment du filtrage.

Un vin est moins limpide s’il n’y a pas de collage ?

Rassurez-vous, tous les vignerons ne pratiquent pas le collage et les vins sont tout aussi délicieux. Comme pour tout, c’est à l’appréciation de chacun. Cependant, pour coller le vin, il y a d’autres recours que l’œuf. Avec une poudre végétale de pois par exemple, qui est un très bon substitut à l’œuf.

Un vin vegan l’est pour d’autres raisons que le collage ?

Le vin est vegan pas seulement parce qu’il n’est pas collé à l’œuf. Il ne faut, qu’aucun animal ne rentre dans la composition et conception du vin.
Certains vignerons, en bio par exemple, utilisent la méthode du labourage. C’est-à-dire font appel aux chevaux pour retourner la terre. C’est donc une technique à proscrire pour un vin vegan.

Est-ce qu’un vin vegan est un vin bio ?

Non, il n’y a pas de réciprocité, un vin peut être vegan, mais pas bio et inversement. En effet, même si ce sont deux méthodes de production dans le respect de l’environnement, le vin vegan et le vin bio sont différents. Tout simplement, car le cahier des charges de la production de vin bio autorise le blanc d’œuf et la caséine pour coller le vin.

Comment reconnaître un vin vegan ?

Lisez les étiquettes. Dès que vous voyez que le vin contient des traces d’œuf, de lait, c’est qu’il n’est pas vegan. Comme certaines bouteilles indiquent si le vin est collé.
Ensuite, vous avez des petites icônes pour pouvoir choisir votre cuvée d’un simple coup d’œil, et cela depuis 2017. Avant, il n’existait que la mention vin vegan sur la contre-étiquette.

Nous vous souhaitons une belle dégustation.

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération. La vente d’alcool est interdite pour les mineurs de moins de 18 ans.