Le vin et l'art contemporain
Publié le lundi 29 mai 2017

Le vin et l'art contemporain

De plus en plus de domaines font intervenir des artistes dans leurs vignes et leurs chais. Ces initiatives sont en partie motivées par une raison économique, la volonté de développer l'œnotourisme, de se différencier en offrant des visites hors du commun. Mais pas que...

Quand on regarde de plus près, on découvre alors des propriétaires passionnés, qui ont envie de mélanger les univers. La frontière entre la création d'un vin et celle d'une œuvre d'art contemporain n'est certainement pas si large !

Partons à la découverte de trois lieux d'exception, qui bouleversent les codes...

Le Château de Jau, l'avant-gardiste du Roussillon

L'Espace Art Contemporain du Château de Jau a été créé en 1977 par Sabine Dauré, seulement trois ans après l'achat de la propriété par ce couple issu du pays catalan.

Ce prestigieux domaine de 100 ha s'épanouit dans la belle vallée de l'Agly, entre vignes, oliviers et cyprès. Il fut fondé au XIIe siècle par les moines cisterciens, puis façonné au gré de ses différents acquéreurs.

Dès son installation, la famille Dauré a su lui insuffler son esprit moderne et novateur. L'Espace Art Contemporain a été installé dans les 700 m2 de l'ancienne magnanerie, non loin de la majestueuse maison de maître datant de 1789, au style néo-classique.

Chaque été, il accueille une nouvelle exposition.

L'artiste Ben (Benjamin Vauthier) a été un des premiers invités. Il est à l'origine de la fameuse étiquette de la gamme Le Jaja de Jau. Un terme d'argot évoquant un vin de soif, un vin plaisir.

Cette année, afin de célébrer les 40 ans de ses espaces dédiés à l'art contemporain, le Château de Jau rend hommage à Bernard Dufour. Un peintre, photographe et écrivain français, disparu depuis peu, dont le travail avait été exposé en 1986.

Le Château Chasse-Spleen, l'anti-spleen du Médoc

L'histoire du Château Chasse-Spleen est intimement liée au monde de la culture. L'origine de son nom remonterait à Odile Redon, l'illustrateur du recueil de poèmes "Spleen et Idéal" écrit par Charles Baudelaire, dont le domaine familial de Peyrelebade était voisin de Chasse-Spleen.

Aujourd'hui, cette grande propriété de 100 ha, continue à produire un vin qui chasse les idées noires, dans un univers dédié à la création.

Céline et Jean-Pierre Foubet, propriétaires depuis 2000, étaient des collectionneurs d'art contemporain bien avant de faire du vin. Ils ont pu réunir leurs deux passions au sein d'un même lieu : si le vin est un projet esthétique et gourmand, l'art est un projet esthétique et intellectuel.

Après l'installation de plusieurs œuvres d'art sur le domaine (les fameuses Bottes de Lilian Bourgeat dans le jardin, une pièce de Felice Varini dans les chais), ils viennent d'inaugurer un centre d'art contemporain. Celui-ci accueille des expositions temporaires dans la chartreuse du XVIIIe siècle, totalement rénovée dans un style résolument moderne (murs blancs, sol en béton, terrasses, bassin à débordement).

Un bon moyen de partager leur amour de l'art, comme on partage un bon vin !

Le Château La Coste, le titan de la Provence

Avec un chai de vinification réalisé par l'architecte français Jean Nouvel, une promenade Art et Architecture de 2 heures ponctuée d'œuvres d'artistes célèbres (Liam Gillick, Louise Bourgeois, Richard Serra, Jean-Michel Othoniel...) et un Centre d'Art conçu par Tadao Ando, le maître japonais de l'architecture, on peut décemment dire que le Château La Coste est un musée à lui tout seul !

A mi-chemin entre la ville historique d'Aix-en-Provence et le célèbre Parc Naturel du Luberon, ce domaine est un endroit unique, niché au cœur d'un vignoble de 200 hectares. Il appartient à un propriétaire discret, l'homme d'affaire irlandais Patrick McKillen, un féru d'architecture et d'art contemporain.

Depuis 2004, il a su bien s'entourer pour faire progresser la qualité des vins et insuffler un vent d'exception sur cette imposante bastide du XVIIe siècle.

L'art et le vin se tirent l'un l'autre vers le haut. On ne fait pas du tourisme en plus, ou du vin en plus, ou de l'art en plus. C'est un projet global. Et c'est unique en France

Quand l'art contemporain côtoie le monde du vin, nos sens n'en sont que plus en éveil !