Le slow tourisme en vélo électrique dans les vignes : un œnotourisme éco-responsable

Le slow tourisme en vélo électrique dans les vignes : un œnotourisme éco-responsable

Je me baladais à Margaux, les jambes légères sur mon vélo, j’avais envie de visiter tous les châteaux. Et comme mon vélo était électrique, c’était facile. Quel plaisir de voir défiler ces paysages ensoleillés ! Avec une application géolocalisée, chaque kilomètre est une découverte.

C’est au château Prieuré-Lichine à Margaux que j’ai découvert cette expérience de slow tourisme qui a métamorphosé mon image de la visite œnotouristique. Ce château médocain est un des pionniers de l’œnotourisme avec une des plus grandes boutiques d’objets autour du vin. Ils innovent cette année avec une visite du vignoble de Margaux en vélo électrique, en partenariat avec La Bulle Verte.

Crédit photo : Juillac
Crédit photo : Juillac

Où sont les différents spots ?

La Bulle Verte est un créateur d’éco-stations destinées au tourisme en général, mais l’œnotourisme étant plus développé que l’agritourisme dans l’ensemble, on retrouve des Bulles Vertes dans une trentaine de vignobles en France, spécialement dans le vignoble de Bordeaux et dans le cognaçais. Dans le magnifique vignoble de Sauternes par exemple, rendez-vous au Château Guiraud ou à Doisy Daëne où vous pourrez déguster les trois couleurs !
Le concept s’est aussi étendu en Costières de Nîmes (Château Beaubois) et en Côtes du Rhône (château Gigognan).

Sans passer par une Bulle Verte, on retrouve également ce mode de tourisme durable en vélo électrique à Chablis, dans le vignoble de Champagne, de Bourg, à Saint Emilion ou en Alsace (domaine Rieflé, maison Cattin).
Pour les vignobles de la Loire ou en Bourgogne, on choisit aussi la trottinette tout terrain… Renseignez-vous auprès de la maison de tourisme la plus proche !

Crédit photo : Rémy Martin
Crédit photo : Rémy Martin

Quel type de visite ?

Les visites mettent en avant les territoires, la gastronomie, la culture locale, via des mobilités douces comme le vélo électrique. Selon le vignoble choisi, la visite est plus ou moins globale.
Ainsi avec le château Prieuré-Lichine, on navigue sur l’ensemble de l’appellation Margaux et son histoire, son biotope. On aperçoit d’autres châteaux comme le légendaire château Margaux et son allée ombragée pour finir par une dégustation des blancs et des rouges dans le joli parc du château.

Chaque domaine fait son parcours, et le programme de visite va toujours plus loin que la seule propriété, en s’intéressant au biotope local et au patrimoine de la localité. Certaines visites sont tout de même plus spécifiques comme chez Rémy Martin à Cognac où la taille de la maison donne assez de matériel pour une visite centrée sur son savoir-faire.

Combien de temps ça dure ?

Comptez une demi-journée, parfois avec une pause pique-nique, ce qui donne le temps de prendre un vrai bol d’air et de faire un peu d’exercice. Les parcours peuvent faire autant que 20 kms.

Combien ça coûte ?

Les prix sont variables selon les propriétés mais on compte une moyenne de 30 euros avec en général autour de 5 véhicules par domaine, parfait pour une famille nombreuse ou un petit groupe d’amis.

L'application géolocalisée : idéale pour une visite facile - Crédit photo : Studio Tonelli
L'application géolocalisée : idéale pour une visite facile - Crédit photo : Studio Tonelli

Plusieurs moyens de locomotion électrique

Les mobilités douces sont nombreuses avec la plus populaire : le vélo électrique. Chez Rémy Martin on a même l’opportunité de faire la visite en méhari électrique, alors que le Cognac Martell a lui choisi le tout trottinette électrique pour aller voir la nature environnante.

Les Bulles Vertes proposent également des stations de recharge pour véhicules électriques… quand l’utile se joint à l’agréable, on accourt !
Plus d'infos ici.

Qui nous accompagne ?

Les visites peuvent proposer une immersion totale grâce à une application digitale qui vous suit à chaque étape du parcours, c’est le cas au château Prieuré-Lichine.

Crédit photo : Gunter Vincente
Crédit photo : Gunter Vincente

C’est alors elle qui sera votre guide à travers des textes, des bandes sonores et des vidéos. D’autres visites privilégient des audio-guides ou même leur guide en chair et en os comme chez Rémy Martin.

Il ne vous reste plus qu’à réserver la nuit dans une cabane perchée et votre expérience œnotouristique durable sera complète !

Publié , par Miss Vicky Wine