Le renouveau du vin noir
Le renouveau du vin noir
Publié le jeudi 24 août 2017

Le renouveau du vin noir

Vous connaissez les all blacks ! et le black wine ? Non ? Et bien pourtant il était connu et reconnu sur les tables royales de France et d'Angleterre dès le moyen âge… Ce vin a quasiment disparu… Question évidente : pourquoi ?

Le privilège bordelais

L'instauration en 1241 du privilège bordelais, pendant 5 siècles. Bref point trafic : à l'époque le transport du vin se faisait par voie fluviale. Du coup, le port de départ pour l'export était Bordeaux. Certainement effrayés par la concurrence, les vignerons bordelais ont régenté cet accès maritime. Les vins du sud ouest ne pouvant arriver qu'à partir de Noël, lorsque les conditions de navigation devenaient périlleuses…

Le Phylloxéra

Une fois l'entrave logistique levée en 1876, c'est le phylloxéra qui débarque : puceron from USA, qui s'attaque notamment aux racines de la vigne jusqu'à trépas. C'est un fléau pour tout le vignoble européen. C'est pour cette raison, que sont introduits les porte greffes (vigne américaine résistante). Malheureusement, le cépage source du vin noir, le Malbec, ne supporte pas bien le greffage. D'autres variétés sont donc choisies, mais moins qualitatives...

Mauvaise réputation

Conséquence, la production n'est plus conforme au vin tant apprécié. Le vent tourne et c'est la mauvaise réputation ! Quelques viticulteurs engagés, relancent la plantation de Malbec, de tannat et de merlot dans les années 50. Mais au fait à quel vignoble fait-on référence ? Il a été reconnu AOC en 1971…. C'est le Cahors !

Mais le phénix renaît de ses cendres

Le Cahors véhiculait une image de vin austère et rustique, à l'opposé des goûts de la clientèle internationale. Pourtant, ses 4000 ha bénéficient du microclimat tempéré de la vallée du lot, de sols calcaires riches en alluvions et de son encépagement à 70% de côt ou malbec minimum : Les bons ingrédients du terroir ! Un rendement maitrisé assorti d'une macération soignée pour extraire l'encre dense, concentrée de parfums de fruits noirs, de violette et d'épices douces… Le tannat viendra soutenir la charpente et le merlot enrober cet assemblage. Un élevage en barriques permettra de marier l'ensemble. Résultat : un nouveau vin noir riche et harmonieux, apte à la garde sous la bannière French Malbec.

D'ailleurs c'est grâce à son cépage star mondiale, porté par le vignoble argentin, que le cahors est revenu dans la course à l'exportation. Un savant partenariat entre vieux continent et nouveau monde, allié à une stratégie de communication efficace autour du vin noir depuis 10 ans, a permis à ce vignoble de redorer son blason. Challenge réussi !
Cette belle wine story, illustre comment un cépage a plus valeur de marque qu'une appellation.

Le vin noir une marque déposée

Même si il fait bon surfer sur la vague noire ! Il ne faut pas oublier que la dénomination vin noir est officiellement revendiquée et à juste titre par une pépite du sud ouest : L'AOC Brulhois… appellation confidentielle mais qui a plus d'un tour dans sa bouteille !

Retrouvez l'article Toutlevin sur le vin orange !