La tour de vinification, vous connaissez ?
La tour de vinification, vous connaissez ?
Publié le jeudi 04 octobre 2018

La tour de vinification, vous connaissez ?

Idée audacieuse d'un ingénieur au cours des années 1970, la tour de vinification consiste en un système de superposition de plusieurs étages supportant des cuves. En avance sur son temps, elle utilisait la gravité pour que le vin s'écoule naturellement par le bas, permettant ainsi une réduction majeure du personnel nécessaire au décuvage.

Une inspiration lointaine

Si l'emploi de la gravité est aujourd'hui très fréquent dans les chais modernes, afin de manipuler les baies le moins possible, ce n'était pas une notion aussi répandue à l'époque. Ainsi, l'architecte à l'origine de ces constructions d'un genre nouveau s'est inspiré d'installations viticoles d'Afrique du nord. En effet, les problématiques d'économie d'eau et d'énergie étaient cruciales pour les viticulteurs locaux. Précurseur, il décèle le potentiel de gestion des ressources de ce concept et décide de l'implanter en France. Son développement n'a pas été sans accroc, comme en témoigne toujours la tour d'Estagel qui demeure incomplète, la construction ayant été stoppée pour raisons économiques après le premier étage. Cependant il a réussi à séduire une poignée de vignerons et il existe une tour de vinification encore en activité à l'heure actuelle.

La Tour d'Elyssas, dernier vestige d'une époque révolue

Pour découvrir la dernière tour de vinification encore en fonctionnement en France, il faut se rendre dans la Drôme, au domaine Le Dôme d'Elyssas. Alors que le procédé peut sembler moderne et particulièrement raccord avec les tendances récentes, cette tour a pourtant été construite il y a presque soixante ans. Vingt mètres de hauteur, trois niveaux d'installation, dix cuves de fermentation, utilisation du principe de gravité…ce bâtiment particulier implique une certaine vision de la vinification.

Il se compose de trois niveaux d'installations techniques, la réception de la vendange s'effectuant sur la partie la plus haute. Elle est ensuite acheminée vers les cuves de fermentation grâce à une passerelle et une pompe légère. Lors de l'étape du décuvage, le vin de goutte s'écoule par gravité dans les cuves situées à l'étage d'en-dessous via un entonnoir suspendu. Ce dernier sert ainsi à retenir le marc. A noter également que les cuves sont refroidies naturellement par la fraicheur nocturne et que le bâtiment est facilement aéré grâce aux grandes ouvertures de la structure. En plus de l'évidente économie d'énergie, toute cette méthodologie sous-entend un grand respect du raisin, qui est très peu manipulé. Le fruit est ici véritablement au cœur du processus.

Icône du domaine et vestige historique, le Tour d'Elyssas est une curiosité viticole qui fera le bonheur des férus d'attractions oenotouristiques.